La rue du 11 novembre à Aulnay-sous-Bois lamentablement bloquée par les bus

Publié le 20 Janvier 2014

C’est désormais devenu un classique pour les automobilistes qui empruntent la rue du 11 novembre à Aulnay-sous-Bois. Cet axe passager qui longe la gare RER est de plus en plus souvent saturé à cause du trafic combiné des bus et des voitures.  Une situation qui exaspère bon nombre de conducteurs qui jouent du klaxon pour passer leurs nerfs.  

L’occasion peut-être de rappeler au passage que construire n’est pas tout. Encore faut-il penser à faire évoluer au même rythme les infrastructures afin de faciliter la vie des Aulnaysiens au quotidien…

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

christian 22/01/2014 12:30

Je construis, je construis sans me lasser mais je me moque bien des conséquences de cet urbanisme anarchique que j'impose sans me soucier de l'environnement, de la qualité de vie de mes
concitoyens...sûr que je ne suis pas concerné, ce qui pourrait être déclaré par l'équipe municipale en place...et le pire est à venir!
En très peu de temps, la circulation(et s'il n'y avait que cela pour tous ceux qui y vivent) du secteur gare nord sud est devenue un calvaire pour ses habitants mais pas pour ceux qui poursuivent
inlassablement la descente aux enfers de la ville d'Aulnay.
Augmentation de l'utilisation des véhicules, bien sûr avec l'augmentation insouciante des constructions, normal ou retour à la circulation douce...? ai-je lu, bien sûr sous entendu le VELO, certes
pour les gens âgés, pour les enfants (des tandems?), lorsqu'il pleut, lorsqu'il fait froid, pour faire mes courses loin de chez moi(avec une petite carriole)...et vous ave vu les pistes cyclabes,
un suicide!
ou retour de la circulation des bus rue F.Herbaut, bravo madame, vous n'y habitez pas, vibration, pollution...un passage d'environ 2,80 m pour les bus, au ras des fenêtres et qui de temps à autres
arrachent les rétroviseurs...mais c'est vrai, chacun pour soi dans cette société individualiste.
Mais que deviennent les associations, aulnay environnement par exemple? Comment même comprendre cette accalmie avant les élections?

Veronique 20/01/2014 18:13

Pour fluidifier la circulation je pense qu'il est impératif de modifier le sens de circulation de la rue Fernand Herbaut comme il l'était il y a de ça quelques années. Aujourd'hui toutes les rues
du quartier convergent vers la rue du 11 novembre ( Commandant Brasseur, Berteaux ...) Aux heures de pointes il est souvent difficile de sortir de notre quartier sans faire d'infraction au code la
route.

Romuald Weymann 20/01/2014 13:18

Lorsqu'un camion de livraison stationne avenue Anatole France, cela bloque complètement la rue du 11 novembre et Fernand Herbaut.
Sans oublier ceux qui se garent de façon anarchique, notamment à la croisée de la rue du 11 novembre et de l'avenue Anatole France, empêchant les bus notamment de tourner vers Anatole France.

Un nouvel arrêt de bus a au passage été placé avenue Anatole France, vers le magasin L'onglerie. Même s'il ne semble pas spécialement très fréquenté, les éventuels arrêts contribuent un peu plus à
l'encombrement de cette zone.

bessaguet 20/01/2014 13:11

Le titre de cet article pourrait aussi bien être : des bus bloqués par des véhicules légers.
Nonobstant les projets d'urbanisme en cours qui je rejoins votre avis, méritent un statu quo avant que la qualité de desserte des transports en communs soient nettement améliorée, le problème de
circulation dans notre ville comme dans d'autres avoisinantes est surtout du à la multiplication des trajets en véhicule personnel.
Or sans disposer d'un réseau de transports en commun digne de celui de Paris Intra-muros, il est illusoire de demander aux aulnaysiens de se passer de leur véhicules pour certains trajets.
Et augmenter le besoin en trajets urbains en projetant de créér quelques 2000 logements le long des Chemins de Princet-Mitry ressemble à une insulte à l'usager de demain.
Personnellement, je suis partisan d'une politique d'aménagement consistant à favoriser le déplacement par la "circulation douce", mais cet objectif ne peut être atteint qu'à travers une réelle
réflexion et non par des travaux ponctuels décrétés ici ou là sans en étudier l'impact sur le quartier d'à côté. Mais pour cela, encore aurait-il fallu réviser le Plan Local d'Urbanisme et non
apporter des modifications successives sans prise en compte d'un réel Plan de Déplacement Urbain.
Commençons déjà à réduire les franchissements nécessaires de la ligne RFF qui balafre notre Ville.

robert 20/01/2014 12:18

c'est normale car l'équipe qui soi-disant dirige notre ville ne veut plus de voiture donc fait tout son possible pour compliquer la circulation exemple voir la place du Gal De GAULLE a la gare mais
il y en a d'autres