La reconversion du site PSA d’Aulnay-sous-Bois n’avance pas avec Gérard Ségura

Publié le 8 Mars 2014

2014-FEVRIER-1177.pngEn organisant hier à l’Hôtel de Ville une conférence de presse à propos de l’avenir du site PSA d’Aulnay-sous-Bois, le maire sortant socialiste Gérard Ségura espérait sans doute pouvoir annoncer des éléments décisifs susceptibles de faire bonne figure dans sa campagne municipale. Pourtant, malgré la présence de Jean-Paul Bailly, chargé de la reconversion des terrains de l’ancienne usine, et du député Daniel Goldberg, force est de constater que la montagne a accouché d’une souris !

En effet, à part un hypothétique schéma directeur d’aménagement envisagé éventuellement pour l’été prochain, rien de concret n’a été annoncé sur le devenir de ces 160 hectares si stratégiques pour le développement économique de la commune. Pire encore, Jean-Paul Bailly soulignait hier qu’il faudrait sans doute des dizaines d’années pour réaménager le site et qu’en attendant des baux précaires seraient conclus pour permettre à des sociétés de s’y installer pour une courte durée.

Ainsi, à ce jour, à l’exception de l’installation d’ID Logistics, fustigée lors du débat sur BFM Business TV à la fois par la journaliste du Parisien Gwenaël Bourdon, qui a rappelé qu’aucun des emplois générés par l’implantation de cette société ne bénéficierait aux anciens salariés de PSA, mais aussi par Alain Amédro, qui de son côté a souligné que les salaires proposés étaient inférieurs à ceux du groupe automobile, tous les autres projets sont encore en suspens.

Bref, vous l’aurez compris, la reconversion du site PSA d’Aulnay-sous-Bois n’avance pas avec Gérard Ségura…

Pour être complet sur le sujet, vous trouverez ci-dessous le communiqué de Bruno Beschizza, seul candidat à avoir réagi à cette conférence de presse, qui a pointé du doigt, selon lui, « l’intrusion du gouvernement guidée par une pitoyable manœuvre électoraliste » en faveur de Gérard Ségura.

Bruno BESCHIZZA, et l’ensemble de l’opposition UMP du Conseil municipal, apprend ce jour, vendredi 7 mars en fin de matinée, et par la rumeur, que M. Jean-Paul BAILLY, chargé d’une mission auprès du Président du Directoire de PSA Peugeot Citroën viendrait tenir une conférence de presse cet après-midi à la mairie d’Aulnay-sous-Bois.

Bruno BESCHIZZA s’étonne que cette information, qui pourtant intéresse particulièrement les Aulnaysiennes et les Aulnaysiens, ne soit divulguée qu’aux partisans du maire sortant.

A 15 jours du 1er tour des élections municipales, Bruno BESCHIZZA dénonce l’intrusion du gouvernement guidée par une pitoyable manœuvre électoraliste. En effet, le gouvernement vient de rentrer dans le capital de PSA et nomme un chargé de mission auprès du Président du Directoire de PSA Peugeot Citroën, bizarrement en pleine campagne électorale.

Bruno BESCHIZZA comprend la panique du maire sortant qui, après avoir appellé Manuel VALLS et Cécile DUFLOT à la rescousse, n’hésite pas aujourd’hui à débaucher les grandes entreprises pour un petit coup de main purement électoraliste dont personne n’est dupe, à commencer par les Aulnaysiens.

En tout état de cause, Bruno BESCHIZZA espère que cette entreprise saura au moins tenir les annonces téléguidées qu’elle s’apprête à faire et il rappelle à toutes ces grandes entreprises de rester apolitique. A quand la venue de François HOLLANDE pour sauver M. SEGURA !

Robert Ferrand. (Photo transmise à la rédaction par un fidèle lecteur. Merci à lui.).

Rédigé par Robert Ferrand

Publié dans #En route vers 2014 !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article