La fraude prive la SNCF et la RATP de 400 millions d’euros par an !

Publié le 29 Janvier 2014

fraude.jpgAlors que la gare RER d’Aulnay-sous-Bois était envahie par un impressionnant bataillon de contrôleurs ce matin, la rédaction d’Aulnaylibre ! vous propose de prendre connaissance d’un article du Parisien paru à la fin août 2013. On y apprend que la fraude priverait la SNCF et la RATP de 400 millions d’euros par an ! Un montant astronomique lorsque l’on songe par exemple que l’ensemble de la rénovation du tronçon nord du RER B, appelée B nord +, a nécessité un investissement de 260 millions d’euros

La fraude entraîne un manque à gagner de 300 millions d'euros pour la SNCF chaque année. Un chiffre qui, selon le ministre des Transports, reste «relativement stable d'une année sur l'autre». La plupart des infractions constatées par les 10 000 contrôleurs qui opèrent dans les trains tient à l'absence de tickets, au bénéfice d'une réduction injustifiée ou à un défaut de compostage.  

C'est ce que révèle la réponse de Frédéric Cuvillier, le ministre des Transports à Dominique Tian, député de Marseille, publiée en Journal officiel.

Pour lutter contre ce fléau, la SNCF s'appuie sur son service de sécurité interne, la surveillance générale (SUGE) et sur sa dizaine de milliers de contrôleurs. Mais seulement 1 600 d'entre eux n'ont que des missions anti-fraude, les autres remplissant aussi un rôle d'accueil et de prévention. Le montant, pour la SNCF, de cette lutte contre la fraude avoisine les 95 millions d'euros.

La RATP n'est pas épargnée

La RATP est elle aussi très touchée par la fraude. La régie chiffre à 100 millions d'euros son manque à gagner pour 2012, par des infractions qui sont du même type que celles que subit la SNCF. 

Pour le ministre des Transports, ce montant reste stable. Pourtant, en 2007, les chiffres de la RATP faisaient état d'une baisse des verbalisations. La perte entrainée par les contrevenants s'établissait alors à 40 millions d'euros. Il y a donc eu une hausse manifeste. Un retour «à la normale» en fait : en 2001, la RATP déclarait déjà 100 millions d'euros de pertes imputables aux resquilleurs.

Le taux de fraude dans les transports de surface (tramway, bus) est deux fois supérieur à celui du métro et plus encore par rapport au RER. Bref, ne pas payer le bus est quasiment devenu «la norme». 

Du côté de la RATP, la lutte contre les contrevenants s'oriente sur deux axes. Le premier, c'est le développement des infrastructures à travers le déploiement généralisé du passe Navigo et la modernisation des classiques tourniquets à l'entrée des stations. Le second, c'est la présence permanente de contrôleurs à certains points stratégiques. Ainsi, selon le ministre, les contrôleurs de la RATP assurent une «présence quotidienne et pérenne» dans «47 lignes de bus et tramways, 46 gares et 47 stations de métro».

Reste que pour renforcer la lutte contre les fraudeurs des transports en commun, Frédéric Cuvillier souligne que les partenariats entre les forces de police, le personnel de la RATP et celui de la SNCF vont être amplifiés.

Source : Le Parisien

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Beda bruno 29/01/2014 21:38

La sncf devrait déja commencer par effectuer des controles à n'importe quelle heure et pas entre 7 H 30 et 17 H 30.

Quand à la frequence , l'an passé j'ai ete controlé 2 fois , à chaque fois en zone ratp , je suis à zero cette année.

Effectivement , je me demande si c'est utile de payer surtout vu la qualité du service , proche du néant.

Je pense que la frequence des controles doit etre proches des améliorations promises par la sncf et le stif avec le rer B plus , zéro donc.

Romuald Weymann 29/01/2014 19:36

400 millions, c'est aussi le montant qu'il manque pour financer le passe Navigo à tarif unique...

Je me rappelle en avoir parlé l'an dernier, peu après un voyage à NY où la fraude dans les transports en commun (on a pris le métro surtout, mais aussi le bus) m'a paru inexistante.
http://www.aulnaylibre.com/article-plebiscite-le-week-end-le-passe-navigo-a-tarif-unique-peine-a-s-etendre-120533099-comments.html#anchorComment

Rien de plus énervant que de se faire pousser par des individus se pressant derrière vous pour tenter de passer sans payer alors que vous vous acquittez sagement de votre ticket.
Malheureusement, il y a d'un côté ceux qui respectent les règles, et de l'autre, ceux qui les enfreignent.
Il y a même ceux qui les respectent trop, en tombant dans la naïveté : à Roissy CDG 2 à un moment, il y avait une équipe de mineurs venant de certains pays qui vendaient carrément des tickets de
métro à des voyageurs empruntant la navette - grauite ! - CDG Val...

Pour finir, j'ai entendu que les tarifs des tickets de métro/RER etc intégraient cette fraude, càd que nous usagers honnêtes, on paierait un surcoût destiné à compenser les pertes liées à ces
fraudeurs. Mais j'ignore si c'est vrai ou non.