L’évacuation du camp Rom près du Bricoman d’Aulnay-sous-Bois retardée jusqu’à fin juillet ?

Publié le 15 Juillet 2014

4001553_11-1-258146847.jpgInquiets, certains militants prévoyaient d'être dès l'aube à l'entrée du bidonville. Mais le campement rom situé le long du boulevard Chagall, à Aulnay-sous-Bois, devrait avoir quelques jours de répit. Contrairement au souhait exprimé par le maire UMP Bruno Beschizza, l'évacuation n'aura pas lieu dès le 15 juillet. La préfecture de Seine-Saint-Denis, jointe hier, indique que le démantèlement du camp est retardé d'une dizaine de jours, et devrait intervenir « fin juillet » au plus tard.

Le collectif de soutien aux Roms d'Aulnay a déjà protesté, affirmant dans un communiqué que les centaines de personnes vivant sur place « ne disposent d'aucune information sur les mesures sociales qui devraient être prises » pour les accompagner lors de leur expulsion. « Ce sont donc environ 400 personnes dont une centaine d'enfants, vivant dans des conditions indignes, qui seront jetées à la rue une énième fois », dénonce le collectif. Les élus communistes d'Aulnay (membres de l'opposition) annonçaient hier soir leur intention d'être présents à 6 heures du matin sur place, pour exprimer leur opposition à une « solution extrême et inhumaine ».

Mi-juin, Bruno Beschizza avait écrit au 
préfet, Philippe Galli, pour lui confirmer qu'il demandait que l'ordonnance d'expulsion rendue par le tribunal de Bobigny fin mars s'applique dès le 15 juillet, à la fin du délai laissé aux occupants pour quitter les lieux. La procédure d'expulsion avait été engagée par l'ancien maire PS d'Aulnay, Gérard Ségura, qui pointait alors des « conditions de précarité et d'insalubrité ».

Source : Le Parisien

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #C'est dans le Journal

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

simval 15/07/2014 10:21

reculer pour mieux sauter