L’élection pour la présidence de l’UMP c’est comme l’école des fans : tout le monde a gagné !

Publié le 19 Novembre 2012

Hier, en début de soirée, la rédaction d’Aulnaylibre ! s’est rendue à la permanence UMP locale (voir vidéo ci-dessous), située 7 rue Isidore Nerat, afin de couvrir ce qui constituait pour ce parti un exercice de démocratie interne inédit à savoir la désignation de son président par le vote des militants. Ces derniers avaient le choix entre Jean-François Copé le sortant et François Fillon le favori supposé des sondages. Après des semaines de campagne tendue chargées de petites phrases assassines, les deux candidats pourraient ce matin avoir le sourire puisqu’ils ont gagné tous les deux ! Comme à l’école des fans ! Le problème est que nous ne sommes pas dans une émission de télévision de feu Jacques Martin mais plutôt dans le film Highlander de Russel Mulcahy : il ne doit en rester qu’un !

Résultat des courses ce matin, l’UMP, la principale force d’opposition du pays, sort affaiblie d’un scrutin visiblement organisé dans des conditions opaques et entaché de nombreux soupçons de fraude. D’abord, en interne, puisqu’il sera difficile de reconstruire une union crédible des différents courants du parti après une telle cacophonie. Mais également bien entendu vis-à-vis des autres formations politiques nationales. Ainsi, aujourd’hui, le Parti Socialiste peut se consoler de l’épisode peu glorieux de lutte fratricide pour le poste de première secrétaire entre Martine Aubry et Ségolène Royal. Le Front National pourrait sans doute aussi exploiter cet accident industriel en expliquant que lui au moins est droit dans ses bottes. L’UDI enfin profitera certainement de l’occasion pour renforcer sa stature nationale d’alternative crédible au pouvoir en place même si, localement à Aulnay-sous-Bois, son image a été quelque peu ternie par un fâcheux « incident ».   

Quoi qu’il en soit le vrai perdant dans cette histoire est finalement la politique au sens large du terme. Ce raté incroyable écornera un peu plus, s’il en était besoin, l’image de politiciens bien plus préoccupés par des luttes de pouvoir et de suprématie que par les combats d’idées. Comment peut-on alors qu’il est déjà difficile de remporter une élection face à d’autres formations politiques se tirer soi-même une balle dans le pied en interne et fragiliser son propre parti ? Et ceci alors même que les précédentes échéances électorales ont sonné comme autant d’échecs.  Que cherche donc l’UMP ? A faire le grand chelem des défaites… ? 

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #En route vers 2014 !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

henri 22/11/2012 08:19

Michel vous pensez vraiment que Chaussat est l'homme de l'alternance 2014 a mon avis il n'est pas assez dans la réalité

Michel Senicourt 21/11/2012 15:14

Il devient désormais évident après ce gros cafouillage à l’UMP que l’UDI se positionne comme la force politique à même de rassembler le plus largement les français déjà déçus par à peine 6 mois de
présidence socialiste. Pierre Méhaignerie a initié le mouvement en claquant la porte de l’UMP pour rejoindre l’UDI le début d’un exode que je souhaite massif. Localement la crédibilité de Jacques
Chaussat comme rassembleur d’une force centriste modérée et républicaine s’accroit de facto. Il est plus que jamais l’homme de l’alternance pour 2014.

Mohammed BENSABER 19/11/2012 18:38

Hello,

Les resultats détaillés pour Aulnay
http://jaimeaulnay.com/2012/11/19/resultats-du-vote-ump-sur-aulnay-sous-bois/

bessaguet 19/11/2012 18:09

ce genre de lutte intestine au sein de l'UMP, précédée par celle du PS devient hélas habituelle. A se demander, si cette pratique n'est pas volontairement orchestrée afin de faire croire au
adhérents et adhérents potentiels qu'il règne une diversité au sein des 2 grand partis afin d'élargir le champ de rassemblements. Ainsi à chaque fois, il y a eu le militant modéré confronté au
militant exacerbé, car à la fin quelque soit le chef cuisto désigné, le plat sera le même, servi avec les mêmes ingrédients : seul le nom du plat sera éventuellement changé.
C'est de la gatrono-politique.

frank cannarozzo 19/11/2012 17:47

il est exact que Gérard Gaudron soutien JF Copé et que moi comma d'autres élus soutenons F Fillon.

toutefois, cela ne change absolument rien aux enjeux locaux. nous serons unis et même bien au delà de l'ump pour mettre un terme à l'ere segura.

nous savons justement etre différents sans etre opposés mais complementaires et soucieux d'agir pour l'intéret général. l'intéret général est d'abord de proposer aux aulnaysiens une équipe
compétente, un projet crédible et de gagner les élections municipales.

le reste ne compte pas

poulho 19/11/2012 17:23

L'UMP aura très rapidement son Président. Ce qui se passe arrive bien souvent dans tous les partis et ne constituera qu'un mauvais souvenir qui sera vite oublié. Dans tous les cas,la famille se
rassemblera, n'en déplaise aux mauvais esprits qui souhaitent l'implosion de cette formation politique.

JEAN LOUIS KARKIDES 19/11/2012 16:47

Il y a d'autres moyens de faire de la politique mais j'ai l'impression que plus on gravit les échelons, plus on perd le sens de ce qui est important pour le bien de tous,plus on vit dans un
microcosme malsain.
Ce mic-mac, comme celui du PS entre Aubry et Royal ne va pas amener les citoyens à s'intéresser aux prochaines élections...
J'ai cru comprendre que Monsieur GAUDRON soutenait COPPE et Monsieur CANNAROZZO,FILLON.
Si l'UMP explose,ils pourront se présenter tous les deux.....
Notre Maire sera ravi.......

Beda bruno 19/11/2012 16:34

je felicite l'heureux gagnant .

Au fait , on sait qui c'est ??