Journée de retrait de l’école : l’inquiétude des mamans d’Aulnay-sous-Bois

Publié le 31 Mars 2014

abcd-de-l-egalite-visent-a-interroger_b0df94c691f50ce7945d7.jpgDevant l'école Savigny, nichée entre deux tours HLM, à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), de jeunes mamans, hijab ajusté sur la tête, discutent en attendant la sortie des classes. Elles n'ont pas participé, lundi 31 mars, à la journée de retrait de l'école (JRE), initiée par la militante Farida Belghoul pour protester contre le prétendu enseignement de la « théorie du genre » en maternelle et en primaire.

Pourtant, par le passé, elles y ont toutes déjà pris part, au moins une fois. « C'était à cause des SMS », explique Fatiah, 32 ans. Ces SMS, elle en recevait des dizaines chaque jour, moins aujourd'hui. Leurs auteurs, elle ne les connaît pas tous. « Il y a des copines, mais aussi des numéros inconnus. »

Malgré les multiples informations qu'ils contiennent, parfois contradictoires, ils ont un point commun : sonner l'alerte. Alerte à l'éducation sexuelle des enfants dès la maternelle, alerte à l'initiation à la masturbation par les professeurs, alerte à l'intervention de travestis et transsexuels dans les classes…

« MON TÉLÉPHONE SONNAIT CINQUANTE FOIS PAR JOUR »

Au départ, la vague d'inquiétude a été forte, irraisonnée. Quelques mamans se sont empressées de retirer leurs enfants de l'école, ont appelé au secours les établissements privés du quartier, demandé d'y inscrire leurs petits dès la prochaine rentrée.

« Mon téléphone sonnait cinquante fois par jour », se souvient Hassen Farsadou, directeur de l'association Espérance musulmane de la jeunesse française. Depuis 2008, il cherche à réunir des fonds pour la construction d'un établissement privé musulman à Aulnay-sous-Bois. « Je n'ai pas reçu de dons pour le moment, mais c'est clair, la polémique sur la théorie du genre a joué en ma faveur », s'exclame-t-il.

D'autres mamans ont frappé aux portes des salles des professeurs, réclamant des explications. « Souvent, ils sont restés silencieux », regrette Myriam, 32 ans, visage adolescent marqué par quelques rides d'anxiété. « Parfois, ils n'étaient même pas au courant », ajoute son amie, même allure juvénile.

Il aura fallu du temps aux enseignants pour prendre connaissance des rumeurs, les démentir, parler d'une seule voix. Non, la théorie du genre n'existe pas. Non, les garçons ne vont pas être contraints de porter des jupes, et les filles, des pantalons. Mais oui à la lutte contre l'homophobie, contre les stéréotypes filles-garçons, pour la parité des filières professionnelles. En clair, il s'agit d'expliquer aux parents ce que sont les ABCD de l'égalité — dispositif expérimenté par l'éducation nationale dans 600 classes de 10 académies volontaires, et probablement généralisé à la rentrée prochaine.

 QUELQUES REMOUS

« J'aimerais bien que mon fils fasse le même métier que moi, on n'est qu'entre femmes, c'est dommage », estime Sounia, 34 ans, assistante maternelle. « Moi aussi, si ma fille veut devenir astronaute, c'est bien », ajoute une mère au foyer, qui exerce « le plus beau métier du monde malgré tout ».

Si elles ne participent pas à la prochaine JRE, elles restent néanmoins vigilantes.« Tant que ces ABCD ne sont pas mis en pratique, cela reste effectivement une théorie, prévient Sarah. Je serai attentive à leur application, il ne faut pas non plus bousculer la tête des enfants ».

En attendant, la vague d'inquiétude, qui devait, selon les prédictions de M'hammed Henniche, secrétaire général de l'Union des associations musulmanes du 93 (UAM 93), emporter sur son passage les écoles publiques, au profit du privé, n'aura fait que quelques remous. Et puis, « elle est derrière nous », confie, souriante, une maman.

Source : Le Monde

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Education

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

JLK 02/04/2014 22:57

Yousri , avouez que votre dernier commentaire n'est pas très clair.
Mais après tout cette tentative de déstabilisation a fait chou blanc.
Certains en ont profité mais l'intelligence des parents a été la plus forte.

Yousri 02/04/2014 18:35

@JLK, encore une posture...lol je ne parlais pas de maternelle, et puis je vous ai dit factuele avec preuves, je peux pas faire mieux, ça allait même faire un scandale, mais regle en interne......

bessaguet 02/04/2014 17:37

"inquiétude de mamans" : ce qui me surprend, c'est que ces mamans puissent encore être inquiètes avec la succession de démentis officiels et la confirmation que ces rumeurs émanent de sources
malsaines qui avaient uniquement pour but de gangréner les débats à l'aune des élections municipales.
A priori, ils ont réussi leur coup avec l'aide des médias ,friands il est vrai, de ce type de rumeur.

JEAN LOUIS KARKIDES 02/04/2014 11:16

Stigmatisation?Manipulations d'enfants?Des propos diffamatoires sans preuves réelles qui montrent où est la stigmatisation et la manipulation.
Allez voir le boulot que font ces affreux enseignants qui travaillent dans des conditions particulièrement pénibles surtout à Aulnay ou en maternelle il n'y a même pas une ATSEM par classe.
Carrièrisme à l'Education Nationale?Si vous êtes carriériste,,allez ailleurs que dans l'enseignement,croyez un ancien instituteur.....

Yousri 02/04/2014 10:32

L affront c est ce " front républicain", et ces pseudo valeurs républicaines à l école, et j'ai des exemples concrets de stigmatisation, voire de manipulation d élève, et de religion, pour des
intérêts de carrière personnels.........en toute servilité docile......

JEAN LOUIS KARKIDES 31/03/2014 21:39

Dogerieur,vous avez raison,laissons le nouveau maire prendre ses repères.Cependant, sur cette question me reste en travers un tract indiquant que le théorie du genre serait enseignée.
Bon, d'accord c'était pour prendre quelques voix aux extrémistes de toutes sortes, mais quand même,ça fait tache.
Et c'est un affront à notre école républicaine...

JEAN LOUIS KARKIDES 31/03/2014 21:20

Ce qui commence à bien faire c'est votre sempiternelle vomissement.
Sortez,bon sang, allez voir ce qui se passe REELLEMENT dans les écoles,allez parler avec les enseignants,la plupart des parents.
Et ne vous donnez pas la peine de produire des documents quels qu'ils soient.
C'est votre façon à vous d'esquiver le vrai vie,celles des enseignants,des parents qui eux vivent vraiment ce qui se passe.
Là où a été essayée la réforme sur l'égalité des genres( et non la théorie),il y a eu un accord des parents qui montrent qu'ils ne sont pas aussi manipulables que certains voudraient.
La vie n'est pas que dans les écrits,derrière les ordinateurs.
Et s'il vous faut un "mauvais objet",cherchez en un autre,j'ai autre chose à faire....Basta!

Romuald Weymann 31/03/2014 20:20

Et en tant que responsable local FCPE, JL, qu'en dites-vous ?
Cessez à la fin de parler de rumeurs lorsque votre syndicat a soutenu de telles revendications (enseignement de la théorie du genre à l'école).

Ca commence à bien faire vos dénis systématiques et vos tentatives d'esquive, alors que j'ai pris la peine de produire un document publié sur le site de votre gouvernement attestant mes propos.

DOGERIEUR PATRICK 31/03/2014 19:12

BONJOUR.

LE NOUVEAU MAIRE : BRUNO BESCHIZZA A ETE ELU HIER :
DIMANCHE 30 MARS 2014 .

LAISSER LE PRENDRE SES MARQUES DANS SON NOUVEAU POSTE.

JEAN LOUIS KARKIDES 31/03/2014 17:37

En tant qu'ancien enseignant,j'aimerai que le nouveau maire apporte un démenti formel sur ces rumeurs et défende enfin l'école de notre République laïque et égalitaire.