Il veut connaitre la vérité après le décès de son fils dans la course poursuite avec la police à Aulnay-sous-Bois

Publié le 3 Juin 2014

3892551_1_545x341.JPGC'est par la police qu'il a appris la mort de son fils Karim, passager de la Fiat Punto. « Un policier est venu me prévenir chez moi à Tremblay, à 5 heures, que mon fils était décédé dans un accident. Il m'a donné le téléphone du commissariat d'Aulnay en me disant de passer vers 8 heures. J'y suis allé avec mon frère », explique Hamed d'un ton retenu. L'homme est retourné, hier soir, rue Michel-Ange, pour tenter d'y voir plus clair. « Je veux connaître la vérité, je n'arrive pas à comprendre comment mon fils de 22 ans et demi a pu mourir », répète-t-il, en scrutant les traces d'huile au sol, celles de pneu un peu plus loin et les barrières arrachées. « Au commissariat on a été reçus par un policier, puis par un lieutenant qui nous a dit que la voiture roulait trop vite et qu'elle s'était retournée après avoir passé un dos-d'âne ; que la police était arrivée une heure après alors que des témoins l'ont vue sur place. Pourquoi ces discours contradictoires ? Il y a quelque chose qui ne va pas », estime Hamed, qui a donc décidé de lancer un appel à témoin et de se constituer partie civile. Il doit rencontrer ce matin l'avocat Yacine Bouzrou.

Karim était retourné vivre chez son père depuis peu. « Il était sorti de prison en mars. C'est vrai qu'il avait fait des bêtises. Il a vécu chez sa soeur à Roissy, puis avec moi depuis un mois. Il se levait à 7 heures tous les matins pour chercher un travail et il venait d'en trouver, dans le jardinage. Il lui manquait un RIB qu'il était allé chercher à la poste samedi matin. » Il a vu son fils pour la dernière fois dimanche. « Il est parti voir ses cousins à Aulnay à 9 heures, il a mangé là-bas et est resté jusqu'à 17 heures », explique le père. « Je lui avais dit de passer à la maison, raconte de son côté l'oncle, Mohamed, les yeux pleins de tristesse. Je l'ai raccompagné en voiture à Tremblay (93), puis à Vaujours, où habite sa petite amie. »

Source : Le Parisien

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #C'est dans le Journal

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article