Grand Paris Express : les patrons refusent de payer plus

Publié le 10 Février 2013

Ils estiment cracher suffisamment au bassinet. Alors que le gouvernement cherche à financer le Grand Paris Express, ce projet de métro automatique en rocade en banlieue, les chefs d’entreprise franciliens craignent d’être plus taxés. « Rappelons l’objectif initial du Grand Paris : relancer l’attractivité économique du Grand Paris. Tout porte à croire aujourd’hui que ce but a été oublié par les pouvoir publics », dénonce la Confédération générale du patronat des petites et moyennes entreprises (CGPME) d’Ile-de-France. « Non seulement l’Etat ne semble pas prêt à tenir ses promesses pour créer un environnement favorable à la croissance des entreprises, mais il recourt encore à la fiscalité sur les entreprises comme solution », poursuivent les petits patrons.

GPE.jpg 

Mardi, le Medef Ile-de-France mettait lui aussi « en garde contre toute nouvelle augmentation des prélèvements sur les entreprises pour financer » le Grand Paris Express, refusant que l’entreprise soit « la variable d’ajustement des difficultés financières de l’Etat ». Une mobilisation du patronat qui intervient quelques semaines avant les arbitrages de Matignon sur le dossier. Attendus en fin de mois, ils pourraient s’inspirer de la récente contribution des députés PS au débat. Outre un allongement de la dette dans le temps, le groupe socialiste préconise de faire appel à des ressources nouvelles (déplafonnement de la taxe sur les bureaux, écotaxe poids lourds, taxe sur les nuits d’hôtel…).

Source : Le Parisien

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jean Louis Karkides 10/02/2013 08:22

Une économie ?
Supprimer la gare en plein champ dans le triangle de Gonesse!
Ce projet soutenu entre autre par notre Maire mais contesté par celui de Blanc Mesnil est une absurdité .
Nous avons besoin de ces terres agricoles et non de béton pour un énième centre commercial.