Fête de l’Aïd aujourd’hui en Seine-Saint-Denis !

Publié le 15 Octobre 2013

fete-aid.jpgC’est aujourd’hui la fête religieuse de l’Aïd pour des milliers de musulmans dans le département (plus de 450000 fidèles selon diverses estimations). Cette fête, l’une des plus importantes du calendrier musulman, commémore la soumission à Dieu d’Abraham, prêt à sacrifier son fils Ismaël, avant qu’Allah ne le remplace par un agneau.   Les musulmans se souviennent de ce geste en sacrifiant un agneau, Cette année encore, un abattoir mobile est mis en service au parc départemental de La Courneuve, au parking de la Luzernière, sur l’aire des Quatre-vents à Dugny, afin de permettre de procéder à cet abattage rituel. En deux jours, 900 moutons y seront égorgés sans étourdissement, selon la tradition musulmane, par l’entreprise des Bergeries d’Aumont.

Concilier règles religieuses et impératifs sanitaires

Stéphane Troussel, président (PS) du conseil général, et le préfet Philippe Galli seront sur place ce matin à 9 heures pour le lancement du rituel. Cela fait maintenant trois ans que le conseil général prête ce terrain, et que la préfecture autorise cet abattoir. « Il est important de concilier les règles religieuses et les impératifs sanitaires lors de cette célébration », insiste-t-on à la préfecture, qui rappelle aussi que sont interdits les abattages clandestins ainsi que le transport, le déchargement ou la détention d’ovins par des personnes non déclarées.

Pour les fidèles n’ayant pas réservé de mouton auprès de cet abattoir mobile, la préfecture conseille de « faire appel aux bouchers spécialisés » ou de « réserver un agneau abattu selon le rite auprès d’hypermarchés ». Par l’intermédiaire de l’Union des associations musulmanes de Seine-Saint-Denis, 300 agneaux sont ainsi attendus dans le département. Ils ont été commandés à un éleveur de Normandie. Les animaux arrivent déjà sacrifiés, et seront livrés à Aubervilliers, Pantin et Montreuil. Demain, cinq bœufs seront livrés de la même manière, à d’autres familles. Ces mammifères sont plus prisés en Inde ou au Pakistan pour fêter l’Aïd. Demain soir à Bagnolet, l’UAM 93 organise un dîner de fête, auquel ils ont invité George Pau-Langevin, ministre en charge de la Réussite éducative.

Source : Le Parisien

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Fêtes et Cérémonies

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

yousri 18/10/2013 14:58

@ RW ce n est pas le patronyme qui motive ma comparaison, mais la rethorique, et je ne suis pas le seul, et puis l Alsace n a pas d origine profondement Allemande, et ne s en revendique pas bien
sur,,,,, Pour le Maghreb, le sang arabe, y est depuis les guerres punique, pour la tunisie, meme si beaucoup n etaient pas musulmans, et puis la France a t elle toujours ete " francaise"...???? son
identite n apas ete cree de plusieurs souches, arretez d etre demago a ce point, on vous sent en transpiration......da illeurs demandez aux berberes, a ceux issu de ces melanges, dont moi, eux au
moins sont encore la pour temoigner, pas comme des peuples conquis par l occident, voire eux meme occidentaux........et puis il n y a rien d etrange aux revendications maghrebines sur leurs sols,
judaisme, chretiente, islam , c est la meme continuation, et la meme origine, apres comprennent ceux qui savent.......

Romuald Weymann 18/10/2013 10:49

En France, la population musulmane est essentiellement issue du Maghreb, de Turquie, d'Afrique subsahélienne; sans oublier les personnes originaires des Comores/Mayotte.

Selon les stats de l'INSEE *, les Français d'origine maghrébine sont environ 1/3 à avoir la double-nationalité.
Pour les Français d'origine turque, ça grimpe à 48%.

Rajoutons tous les étrangers de confession musulmane résidant sur le sol français.

Toutes ces personnes ont le droit de vote dans leur pays d'origine dès leur majorité (outre le droit de vote ici, pour les binationaux majeurs).

Je serais très curieux de savoir si tout ce beau monde, lors d'échéances électorales nationales se déroulant dans le pays d'origine, vote en faveur de candidats prônant la tolérance et la liberté y
compris religieuses, l'égalité, la laïcité, le vivre-ensemble...
Surtout parmi ceux qui, en France, ont à coeur de formuler des revendications en brandissant la liberté, la tolérance, la laïcité.


A noter que mon discours ne se réduit pas aux seuls musulmans; il concerne également toute personne étrangère/d'origine étrangère ayant la possibilité de participer à des élections organisées dans
son pays d'origine, et dont on apprendrait qu'elle vote là-bas contre des principes et valeurs qu'elle exige pour elle-même en France.


* Voir tableau 2 page 115 http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/ref/IMMFRA12_g_Flot1_pop.pdf



@ Yousri.

Ce n'est pas parce que j'ai un nom à consonance allemande - c'est alsacien, en fait - que ça vous donne le droit de me traiter de nazi.
Cela vous plairait-il que je vous appelle « l'arabe/le harki » (j'ai appris que c'était une insulte aux yeux de certains !) ? J'en doute.

Par ailleurs, puisque vous parlez de colonisation, vous rappelez fort justement que le Maghreb était, il y a fort longtemps, berbère et imprégné de christianisme. Saint Augustin fut l'un d'eux et
considéré comme l'un des pères de l'Eglise.
Quelle étrangeté qu'aujourd'hui les Maghrébins se revendiquent majoritairement musulmans et arabes : n'est-ce point parce qu'ils ont été colonisés et effacés ethniquement et cultu(r)ellement par
les Arabo-musulmans, bien avant la colonisation française ?...

JEAN LOUIS KARKIDES 18/10/2013 00:36

Comme d'habitude,avec certain rien n'existe en dehors de LEUR VERITE.
Le partage,le dénominateur commun,tout ce qui peut faire que chacun vive avec sa foi,en essayant ensemble de faire un pont entre un pays qui se transforme,avec des hommes et des femmes prêts aux
changements nécessaires dans le respect de chacun et ceux qui bousculent les us ancestraux est possible.
Mais pour cela, il faut s'ouvrir aux autres.
Oui,il n'y a pas que les fêtes chrétiennes surtout dans nos banlieues, oui chaque religion a le droit de fêter ce qui lui semble bon,oui, nous devons permettre à chacun de se sentir accepter dans
sa foi.
Mais débarassons nous de ceux qui ne veulent que leur dogme,ceux qui pensent avoir raison seuls.
La foi appartient à la sphère privée et doit être respectée, pour le reste partageons notre vie dans cette ville sans se recroqueviller.
Bon,j'arrête de palabrer pour des sourds.....

Yousri 17/10/2013 23:56

@ goebbels, d ou vient le christianisme, qui n est son nom réel, entendons nous bien.......d orient non, retransmis à l Europe, en grosse partie par les berbères, douteux votre argument.......qui a
demandé de débaptiser quoi que ce soit, on voit bien la votre propension aux extrêmes, dans de nombreux pays colonisés, les églises , noms de rue de lieu ou autres sont restés, qui quémande quoi,
une société garantit un droit pour tous et un droit individuel, ou est le mal à le réclamer surtout qu en douce, on change des dates d examen, de conseils municipaux, etc.... Pour une certaine
communauté, cessez votre hypocrisie... Pour les autre que chacun s exprimé pour ses revendications.......

Yousri 17/10/2013 23:47

Bessaguet, ce que sont devenues les fêtes d inspiration religieuse, ne leur enlève rien a leur caractère originel, il a toujours la messe de minuit, à Noël, non?? Le carême, , l agneau pascal, et
autres œufs, en fait, qui eux viennent de culte de la fertilité païens.........et ainsi de suite......ahlala démagogie quand tu nous tiens.....Il en avait été de même au concile de nicae, en 325,
cela a t il. Galvaudé, ou banalise les valeurs religieuses..........chrétiennes........

Mehdi 17/10/2013 20:04

Là est bien le problème de la France, vouloir défendre un fort principe de laïcité sans admettre et donc remettre en cause l'organisation judéo-chrétienne (jours fériés, poisson du vendredi, ...)
de notre pays c'est se fourvoyer .
Laïcité pour tous !

Romuald Weymann 17/10/2013 18:38

Et quelles sont ces fameuses fêtes juives qui permettent d'avoir des jours fériés ?!...

On peut être laïc, et admettre que le christianisme a façonné notre pays.
Les révolutionnaires les plus laïcards ont tenté d'effacer le calendrier grégorien, et celui-ci a fini par revenir.

De la même façon, doit-on débaptiser les communes dont le nom s'inspire d'un(e) chrétien(ne) au prétexte que les musulmans (ou autres, mais les revendications liées à la religion sont, en France,
essentiellement portées par les musulmans, peut-être parce qu'ils constituent la « minorité » religieuse la plus nombreuse) n'ont pas de ville leur rappelant leur religion ?!

Grotesque.
Nous sommes en France, forgée par 2 millénaires de christianisme.

Les bouddhistes sont environ 500.000 en France (et je ne compte pas tous les asiatiques clandestins !), je ne les entends pas pleurnicher pour avoir des jours fériés correspondant à leur fête
religieuse (l'administration ne leur en reconnaît qu'une; 3 pour les juifs, idem pour les musulmans, les orthodoxes et les chrétiens arméniens).

JEAN LOUIS KARKIDES 17/10/2013 18:32

Imane,il n'y a pas de jours de congé pour les fêtes juives et la venue du maire et de certains de ses adversaires n'a rien à voir avec une diminution de "l'écart"entre religion musulmane et les
autres.
Vous êtes bien naïve mais vos anciens le sont moins et savent à quoi s'en tenir.
Ceux qui vous respectent le plus ne sont pas ceux qui vous lèchent.....

Imane 17/10/2013 17:44

Non mais faut arreter la , le maire ce deplace certe et c'est superbe , mais sa permet de renforcer l'ecart avec les autre religions et oi a Noel on a bien des vacances et des cadeau alors que
c'est une faite religieuse alors dans ce cas la ou est la laititer alors pourquoi ne pas nous donner 2 jouer ou meme 1 jour de conger , alors ne sorter pas vos excuse ce n'est pas laique car ne
nous voilons pas la face , a chaque fete chretienne ou juif = jour feriée alors pourquoi pas pour la aid ?

bessaguet 17/10/2013 16:29

@yousri

La différence, c'est que le jour de Noël, la Toussaint et lundi de Pâques, tous les français profitent de ces jours fériés : qu'ils soient athées ou de n'importe quelle confession religieuse.
Et puis si à l'origine, ces trois jours fériés avaient pour origines des fêtes religieuses au fil du temps, ces trois jours de repos sont tombés dans le domaine de la tradition française :
d'ailleurs Noël est plus devenu un rendez-vous familiale avec l'échange de cadeaux et la messe de minuit est de plus rarement fréquentée pour être décalée le plus souvent à 18h, Pâques représente
plus une course aux oeufs en chocolat qu'un épisode de l'évangile, enfin la Toussaint est devenue la fête des fleuristes avec un concours des tombes les mieux fleuries,...
Bien sûr, une nouvelle fête religieuse pourrait devenir un jour férié pour tous : mais quelle religion et quelle fête choisir,...
Le débat est ouvert.

JEAN LOUIS KARKIDES 17/10/2013 15:49

A quoi sert en effet qu'un établissement scolaire reste ouvert alors que la majorité des élèves et certains professeurs sont de confession musulmane?
Ceux qui restent comme le dit si justement le professeur athée qui a demandé une journée de congé pour l'Aïd sont favorisés par des cours de rattrapage.(voir mon dernier commentaire).
Si notre culture judéo-chrétienne a fait que les congés tombent à Noël,à la Toussaint,et souvent à Pâques,on peut aussi prendre en compte le fait qu'il existe d'autres religions.
Ou supprimons le lundi de Pâques.
Adapter l'emploi du temps des établissements laïcs ne veut pas dire faire rentrer la religion dans le public.
Si chacun a à coeur de respecter l'autre,de ne pas le stigmatiser,de garder pour lui et pour lui seul dans cet espace multiple qu'est l'école sa foi,nos valeurs ne sont pas en danger.
C'est à la fois ceux qui veulent imposer à l'autre leur us et ceux qui en profitent pour leur ascension politique qui mettent en péril ces valeurs.

Yousri 17/10/2013 14:38

On les ferme bien , à Noël, à Pâques, à la toussaint ........drôle de conception de la diversité, ou bien est ce que la hiérarchisation à toujours cours??????

bessaguet 17/10/2013 13:18

Nous pourrions évoquer également la stupeur de certains parents qui ont appris hier matin que les cours de leurs enfants en école primaire n'auraient pas lieu car leur professeur avait pris une
journée pour célébrer cette fête.
Imaginons que l'intégralité des enseignants d'un groupe scolaire prétendent à bénéficier de ce jour de congé, faudrait il fermer cet établissement , ou la direction devra t-elle se fixer un quota
afin que cela n'arrive pas?

JEAN LOUIS KARKIDES 17/10/2013 08:30

Voici un prof qui parle mieux que moi de ce qui ne devrait pas être un problème.
http://www.rue89.com/2013/10/16/prof-athee-jai-pose-jour-conge-laid-246648

Jean Louis Karkides 16/10/2013 23:12

Et ne faisons plus jamais la fête!
J'aime les pâtisseries lors des fêtes musulmanes de ma voisine et la bûche de Noël.
Moment de partage en laissant chacun vivre sa vie....
Sans les Gérard,Bruno....sauf si ils viennent sans leurs étiquettes.
La laïcité ne veut pas dire le rejet des religions mais l'acceptation de toutes dans le domaine du libre choix de chacun

Yousri 16/10/2013 21:37

Clientélisme politique, des deux côtés je dois dire, personne n est dupe.......pour la laïcité, vous repasserez, commencez par enlever les fêtes chrétiennes et où païennes des écoles, des le plus
jeune âge, faites tomber le concordat, après on verra, le système est tel qu il est , fonde par la république , garante de des pratiques, donc. Voilà le bla bla, y en a ils doivent pas avoir de vie
sociale, pour se répandre autant sur les blogs, bref bonne fête à tous les hommes de beeeee, et de bonne volonté, car il ne faut pas oublier que cette fête est un symbole partage, par tous les
cultes monothéistes.........

Mehdi 16/10/2013 17:31

Content d'être allé à Blanc-Mesnil et n'avoir donc pas croisé ces cueilleurs de voix.
Mais comme le dit Jean-Louis, beaucoup de musulmans trouvent cela normal voire plaisant de constater que l'on s'intéresse à eux. Malheureusement en plus d'être en décalage avec le principe de
laïcité , cette présence est beaucoup trop électoraliste pour être prise de manière positive.

Romuald Weymann 16/10/2013 14:27

Ces mêmes élus se déplacent-ils à l'occasion de Pâques - plus importante fête catholique, devant Noël - ou même pour le nouvel an bouddhiste ?
Ou ne s'affichent-ils que pour caresser dans le sens de la barbe l'électorat musulman ?

JEAN LOUIS KARKIDES 16/10/2013 13:18

Qu'ils étaient beaux Gérard,Bruno et Jacques à la mosquée!
L'un pour continuer à faire des promesses intenables,les autres pour essayer de récupérer quelques voix.
Quels sont les musulmans qui n'ont pas compris?
Bien sur,les plus anciens peuvent avoir du mal à comprendre que des politiques peuvent respecter leur religion sans se montrer dans un lieu de culte.
J'espère que d'années en années chacun de nous fera grandir la seule manière de respecter croyances ou athéïsme:l'Etat séparé des cultes.
Pierre,Paul,David,Leïlah....,chacun a le choix.
Et j'aimerai aussi voir des politiques ne pas se déshonorer...
Merci à Miguel et Alain

JEAN LOUIS KARKIDES 15/10/2013 23:37

MDR,pas de quoi être mort de rire mais c'est sympa de faire ce commentaire.

Mdr 15/10/2013 20:37

Moi je souhaite une bonne fête à tous les musulmans de France et d'ailleurs, que la paix, la joie et le bonheur soient dans vos coeurs. Amitié

bessaguet 15/10/2013 17:45

Une petite question : M. Troussel et M Le Préfet seront t-ils présents pour la fête d'Halloween?
Mais non bien sûr, il aurait fallu que ce soit la fête de l'"Aïd Hoween".
Les citrouilles ne risquent pas de se transformer en carrosses le 30 octobre car leurs propriétaires seraient redevables redevables de la taxe sur les véhicules polluants. Les taxes, c'est comme
les cucurbi c'est assez.

Romuald Weymann 15/10/2013 12:32

Sait-on si la ministre Pau Lengevin a accepté l'invitation de cette organisation islamiste qu'est l'UAM93 ?