En route vers 2012 (6) : Législatives, Billel Ouadah officiellement candidat pour le Parti radical dans la 10e circonscription

Publié le 23 Décembre 2011

BillelOn connait désormais le troisième candidat engagé dans la course pour les prochaines législatives de 2012 dans la 10e circonscription. Il s'agit de Billel Ouadah qui portera  les couleurs du Parti Radical.  Ecarté,  non sans amertume,  de l'investiture aux cantonales nord de mars dernier au profit de l'UMP Frank Cannarozzo, le membre du bureau départemental de la formation politique de Jean-Louis Borloo aura ainsi l'occasion de se jeter dans le grand bain pour un scrutin important à l'échelle nationale.

Une perspective qui semble réjouir l'intéressé puisque citant Camus, "Qu'est-ce que le bonheur sinon l'accord vrai entre un homme et l'existence qu'il mène", l'homme et le candidat paraissent désormais en harmonie.

Mise à jour

Billel Ouadah a déjà été candidat lors des législatives de 2002 dans la 10e circonscription sous l'étiquette Pôle Républicain, l'organisation qui regroupait les comités de soutien à Jean-Pierre Chevènement pour la campagne de l'élection présidentielle de 2002. Monsieur Ouadah avait alors obtenu 678 voix soit 2,44 % des votes exprimés.

(La rédaction remercie Jérôme Charré pour cette information) 

Pour mémoire, les deux autres candidats déjà déclarés sont Hervé Suaudeau pour Europe Ecologie Les Verts et Marie-Jeanne Queruel pour le Front de Gauche.   

Source photo Billel Ouadah: http://aulnayradical.typepad.fr

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #En route vers 2012 !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Stéphane Fleury 29/12/2011 00:21

Il est vrai qu'après le fiasco de la vraie-fausse candidature de Jean-Louis Borloo il faut toujours se méfier des effets d'annonce du Parti Radical...

olive93 26/12/2011 10:32

Je crois que M. OUADAH est candidat à la candidature. il n'a pas encore obtenu l'investiture.

José Jolly 23/12/2011 11:30

Quelle surprise. J'attendais plutôt Jacques Chaussat. Bon vent tout de même à Billel.