En attendant des directs Aulnay-sous-Bois - Paris Gare du Nord, la régularité des trains de la ligne K (Paris - Crépy-en-Valois) peine à s’améliorer !

Publié le 17 Octobre 2013

Alors que la ligne K qui relie Paris Gare du Nord et Crépy-en-Valois est une piste étudiée pour proposer une liaison directe entre Aulnay-sous-Bois et la capitale (voir à ce sujet notre interview de Pierre Serne, vice-président de la région Ile-de-France ici) le journal Le Parisien consacre ce matin un article à cette portion du transilien intitulé : la régularité des trains Paris-Crépy (ligne K) peine à s’améliorer. On y apprend que 78 % des trains sont à l’heure alors que l’objectif contractuel est de 92,5 %. Le matériel est défectueux et la ligne fait face à une situation de saturation en gare du Nord. Triste tableau. Vous pouvez en prendre connaissance ci-dessous.  

Les chiffres tombent depuis plusieurs mois et ils n’ont rien de réjouissant. La ponctualité des trains de la ligne K du Transilien (Paris/Crépy-en-Valois dans l’Oise en passant par Aulnay (Seine-Saint-Denis) et Mitry (Seine-et-Marne) n’est pas celle promise par Guillaume Pépy, le président de la SNCF, lors de sa venue à Crépy-en-Valois en janvier 2012. Elle est même moins bonne que l’année précédente! Le mois dernier, 78% des trains ont été à l’heure alors qu’ils étaient 79,4% à la même époque l’an passé et que l’objectif contractuel est de 92,5%. « Retards, trains supprimés… ça continue. Ils disent toujours que c’est à cause de soucis de matériel, s’agace Lionel Toussaint, président de l’Association des usagers (ADU). En tout cas, ils n’ont pas respecté leurs engagements. »

 

Matériel défectueux, saturation en gare du Nord

La faute à un matériel défectueux et désuet, à une saturation en gare de Paris-Nord, mais pas que… « Quand les voyageurs n’ont pas d’informations, ils descendent sur les voies et ça fait perdre encore plus de temps », souligne Lionel Toussaint pour qui les explications fournies par les conducteurs sont souvent trop techniques. Cet été, une direction dédiée à la ligne K a été créée pour tenter d’améliorer l’exploitation de cette ligne qui transporte chaque jour une moyenne de 10000 voyageurs.

« Ils mettent en place toute une organisation mais ce qui intéresse les usagers ce sont les résultats. Et pour l’heure, ils ne sont pas bons, loin s’en faut, regrette Arnaud Foubert, le maire (UMP) de Crépy-en-Valois. Avant la fin de l’année, on devrait avoir une réponse du Stif (Syndicat des transports d’Ile-de-France) concernant le changement du parc matériel. Une équipe de maintenance pourrait également venir s’implanter à Crépy. Et ils essaient aussi de spécialiser un groupe de conducteurs à la ligne K pour améliorer la ponctualité », poursuit l’élu.

Cet été, une rame de secours a été affrétée à la ligne. Des mesures qui ne soulagent pas pour autant les usagers excédés. « Les problèmes ne datent pas d’aujourd’hui et ce n’est pas près de s’améliorer, explique un habitué. Tous les jours, il y a des perturbations. » Seul motif de satisfaction pour les usagers de la gare oisienne : depuis quelques jours, des travaux d’accessibilité sont engagés en gare de Crépy-en-Valois. De même, la mise en conformité des escaliers et de l’éclairage du souterrain est en cours. De nouveaux abris seront également installés sur les quais 1 et 2. 

Source : Le Parisien

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

besaguet 17/10/2013 13:27

IL y a 2 semAines, mon épouse et moi voulions nous rendre à la gare de THIEUX-NANTOUILLET.
Un train était prévu à 13h14 pour CREPY-EN-VALOIS. A 13H30, ne voyant pas ce train arriver, nous avons interpelé un agent de la SNCF qui nous a répondu qu'il était déjà passé à.... 12H50!!! Le
prochain était prévu à plus de 17H.
La promenade prévue à NANTOUILLET s'est donc déroulée dans les environs de MITRY, mais le motif de ce voyage aurait pu être plus important.
Alors que me l'on dise pas que le STIF et la SNCF ont encore aujourd'hui une mission de service public, car si les transports ferroviaires étaient privatisés, serait-ce pire?