Du retour du CDG-Express et de la venue du ministre des transports Frédéric Cuvillier à Roissy

Publié le 22 Janvier 2014

Vous trouverez ci-dessous le point de vue d’André Cuzon, président de l’association Aulnay Environnement, sur la venue demain du ministre des transports Frédéric Cuvillier à Roissy au sujet du CDG-Express

express.jpgQuelques mots sur le retour du CDG-Express et la venue demain du ministre à Roissy

Le projet semble conforme à celui de Vinci  sauf le financement public-public soit public tout court.

Nous sommes opposés  aux lignes dédiées qui utilise les sillons publics existants indispensables pour faire fonctionner l’ensemble des transports ferrés et en priorité les transports du quotidien donc le RER B ou la ligne K.

Il faut utiliser au mieux tous les sillons et développer un réseau maillé pour tous y compris pour les usagers ou les travailleurs de Roissy.

A l’évidence la mise sur 2 lignes dédiées du RER B avait pour but de laisser de la place au CDG-Express et celui-ci attendait le démarrage du RER B.

Il est d’autant plus scandaleux de reparler dans les conditions actuelles du CDG-Express alors que la nouvelle desserte ne réponds pas à la réactivité nécessaire lors d’incidents qui deviennent des catastrophes pour les usagers et ceci quasiment tous les jours.

La capacité n’est plus non plus suffisante avec l’augmentation de 40 % des usagers en 10 ans.

Il y a urgence à la nouvelle offre que nous réclamons : trains supplémentaires sur la ligne K et arrêts à Aulnay en heures de pointes et arrêts des directs Paris-Roissy aux heures creuses.

Cela n’est pas suffisant : il faut réformer le fonctionnement après analyse partagée des causes d’incidents ou de pannes.
L’entretien préventif doit aussi être largement amélioré.

L’état et la région (avec les opérateurs) doivent venir dans le 93 sans délais rencontrer les élus les usagers les associations et ouvrir un chantier sur les transports du quotidien .

Le ministre des transports n’a rien à faire à Roissy dans ce contexte : c’est une visite scandaleuse.

André Cuzon président d’Aulnay Environnement   22 janvier 2014

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Romuald Weymann 23/01/2014 18:36

L'idée d'une taxe frappant les voyageurs transitant par Roissy CDG existe déjà, cf http://www.20minutes.fr/economie/1211277-20130819-taxe-billets-envisagee-financer-liaison-cdg-express

Il me semble qu'en prime, il est question de tickets Roissy-Paris à 20 euros sur cette ligne CDG Express.

J'ignore quelle est la proportion actuelle de voyageurs empruntant le RER B pour se rendre à Paris une fois arrivés à Roissy, mais suffisamment parmi les quelque 60 Mn de voyageurs transitant par
Roissy CDG chaque année pour que le projet soit assez rapidement rentable.

En revanche, effectivement, il ne peut être exigé des Franciliens qu'ils financent ce projet, dédié aux voyageurs.

bessaguet 23/01/2014 16:51

De plus, arrêtez moi si je m'é"gare". Le CDG Express a pour vocation de desservir l'Aéroport de Roissy : pourquoi ne pas imputer le coût de ce réseau à chaque ticket d'usager d'un vol national ou
international?
Sinon, faire uniquement payer le contribuable ressemblerait à "un vol".

Hervé Suaudeau 23/01/2014 11:50

Cette ligne est justement un bon exemple de l'argent public jeté par les fenêtre où du moins détournée des voyageurs du quotidien. Cette ligne, qui récupère deux voies du RER B, se fera au
détriment des usager de la ligne B. S'il y avait un RER qui fonctionnait bien, il n'y aurait pas besoin de CDGexpress.

Romuald Weymann 23/01/2014 08:33

N'est-il vraiment pas possible de mener conjointement l'amélioration réelle du RER B, et le projet CDG Express ?

Car s'il s'agit d'un problème de financement, il existe quelques pistes pour récupérer l'argent jeté par les fenêtres tant par l'Etat que par la région...