Du nouveau matériel et des trains en plus pour améliorer la ligne K Crépy-en-Valois Aulnay-sous-Bois Paris Gare du Nord

Publié le 20 Février 2014

ligneK.jpgLa ponctualité est le gros point noir de la ligne K, qui relie Crépy-en-Valois (Oise) à Paris. Le Syndicat des transports d'Ile-de-France (Stif) et la SNCF l'ont bien compris et ont décidé de mettre en circulation du nouveau matériel et de créer une offre supplémentaire le matin, sur cette ligne. Une « bonne nouvelle » pour les 10 000 usagers quotidiens. « Pour pallier la surcharge du train de 7 h 20 au départ de Crépy-en-Valois, une offre supplémentaire sera mise en service à 7 h 27, en direction de Paris », explique Lionel Toussaint, président de l'association des usagers (ADU). En contrepartie, les trains de 7 h 20, 16 h 9, 17 h 31 et 17 h 51 feront un arrêt à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).

« Sur ce projet, l'ADU émet un avis défavorable car la plupart de ces trains vont se trouver en surcharge », souligne Lionel Toussaint. Aucune date de mise en place n'a été annoncée. Les nombreux dysfonctionnements de la ligne K sont également dus au matériel défectueux et désuet. Le Stif promet des améliorations. « Dix-huit trains ont été commandés et devraient circuler sur notre ligne, dans le courant de l'année 2016 », se réjouit le président de l'ADU. La direction dédiée à la ligne K, créée l'été dernier pour tenter d'améliorer l'exploitation de cette ligne, semble porter ses fruits. L'exaspération des usagers a été entendue.

Mais Lionel Toussaint ne rend pas les armes pour autant. « Les trains de la ligne K ne sont pas en concordance avec les RER de la ligne B, ni avec les bus interurbains, relève-t-il. Pourtant, la ligne 32 du car Soissons-Roissy pourrait décongestionner la ligne K lors de fortes perturbations. De même, l'information aux usagers n'est pas satisfaisante en gare du Nord. Les trains sont affichés trop tardivement. »

Source : Le Parisien

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article