Des salariés de Continental Clairoix et de PSA Aulnay-sous-Bois manifestent ensemble à Paris

Publié le 24 Novembre 2013

Continental-PSA.jpgEnviron 150 ex-Conti ont manifesté ce samedi dans les rues de Paris. Ces anciens salariés du fabricant de pneus de l’usine de Clairoix dans l'Oise, fermé en 2010 après un rude conflit social, demandaient à l'Etat de «faire pression» sur l'équipementier pour qu'«il respecte ses devoirs de reclassement et les décisions de justice». Les manifestants sont arrivés à la gare du Nord à midi, avant de prendre la direction de la place Vendôme, accompagnés de salariés de l’usine PSA d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) et d’autres Conti de Rambouillet (Yvelines). «Interdiction des licenciements, aucune usine ne doit fermer», scandaient les manifestants. Dans les rangs, on a pu apercevoir Olivier Besancenot, ancien candidat NPA à la présidentielle, venu apporter son soutien. Une délégation de six salariés a été reçue à 14h30 par des membres du cabinet de Christiane Taubira et du ministre du Travail Michel Sapin. A l'issue de l'entrevue, Antonio Da Costa, «toujours» délégué du personnel CFTC du site fermé en 2010, a dit «espérer maintenant une réaction politique forte. Il faut que l'Etat s'en mêle et ne laisse pas tomber les salariés».

La direction affirme avoir tenu «ses engagements»

Tenant «à rétablir la vérité», Continental assure dans un communiqué avoir «scrupuleusement respecté ses engagements», à savoir proposer à chaque salarié «deux offres d'emploi» ou une formation. «Ces engagements ont été tenus pour 95% des 1 113 salariés de Clairoix», précise la direction. Or, selon Antonio Da Costa (CFTC), «sur 1 120 salariés, 350 ont aujourd'hui un CDI précaire au Smic, une centaine sont au RSA et 500 à Pôle emploi». Continental a été condamné le 30 août par les prudhommes de Compiègne à indemniser près de 700 anciens salariés pour défaut de motif économique, une décision dont le groupe a fait appel

Source : Le Parisien / AFP

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Emploi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article