Des parents d’élèves veulent bloquer le groupe scolaire Jules Ferry à Aulnay-sous-Bois pour protester contre les cours le samedi

Publié le 6 Septembre 2014

ecole-jules-ferry-villiers-sur-marne.jpgPLUSIEURS PARENTS D'ÉLÈVES du groupe scolaire Jules Ferry, à Aulnay-sous-Bois, ont prévu de bloquer l'établissement ce matin, pour le premier jour d'ouverture de classe le samedi. La ville est l'une des trois du département à appliquer la réforme des rythmes scolaires en choisissant la demi-journée supplémentaire le samedi plutôt que le mercredi.

« Cela a été décidé sans nous consulter », dénonce Houria, une maman d'élève qui compte déployer des banderoles ce matin devant cette école (maternelle et élémentaire) de 360 élèves, avec une quarantaine d'autres parents.

« Je suis contraint d'appliquer une réforme que je n'ai pas voulue, mais je ne mettrai pas comme certains des cadenas sur des écoles. Nous allons travailler pour faire un meilleur projet pour 2015 », a réagi le maire (UMP) Bruno Beschizza.

Source article : Le Parisien / Image d’illustration

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Education

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

yousri 07/09/2014 21:29

c'est clair mais l humain a besoin d'exister ( surtout politiquement), instrumentalisation partielle, oui je pense, le mieux que nous pouvons faire,c'est de mener au mieux les concertations, et les
solutions pour faire passer la reforme du gouvernements, dont beaucoup de gauchistes, au travers des associations de parents d eleves, vont a l encontre, de leur propre camp, parce que nous avons
un maire de droite, belle preuve de leur altruisme, et de leur preoccupation premiere, aller vers les habitants (sic), soyons vigilents, on ne joue pas avec l education des enfants, et on
n'instrumentalise pas les parents, ca peut se retourner tres vite...

du Dandy 06/09/2014 11:08

Ça m'a échappé ... Mais au vu des fuites précédentes, les comités pirates sans nom mais dont on connait les meneurs clairement identifiés, pour partie de la gauche locale.... Font désormais preuve
de grande prudence ! C'est peine perdue ! Gesticuler n'amène à rien, pendant 6 ans, ça a été le clientélisme, le désordre, le recul et les mag****
Robespierre, s'est retrouvé une fois sur le billot, la fois d'après c’était les jambes à son cou... Ils n'ont plus les épaules... Les jambes sont en bois, il ne reste plus que "l'étron" (Le Tronc)