Débat sur le mariage pour tous à Aulnay-sous-Bois : Anne Soupa catholique et cofondatrice du Comité de la jupe est pour

Publié le 28 Janvier 2013

Nous continuons notre couverture du débat sur le mariage pour tous qui s’est déroulé le 17 janvier dernier salle Dumont à l’impulsion d’André Cuzon et Daniel Goldberg. Cette fois-ci nous vous proposons la vidéo de l’intervention d’Anne Soupa catholique et cofondatrice du Comité de la jupe qui est en faveur du projet de loi. Voici pourquoi :

C’est un sujet complexe dans la mesure où le projet de loi sur le mariage pour tous est lié à l’adoption et vice-versa. Ce débat touche chacun de nous et nécessite un questionnement intérieur pour identifier nos positions et nos possibilités d’évolution.  Les églises s’en sont emparées alors qu’il s’agit avant tout d’une question de société et non religieuse selon elle. Anne Soupa est en faveur du mariage pour tous et croit que c’est un progrès. Ce n’est pas tant la question de l’égalité des droits qui la pousse mais la souffrance rencontrée par les homosexuels. Une démocratie avancée doit reconnaitre les droits des minorités sexuelles. Invoquer la norme et plus spécifiquement la nature alors que cette dernière est diverse lui parait malhonnête. La nature dans sa complexité nous demande de répondre à ce défi par une parole humaine, fraternelle dans laquelle tout le monde est accueilli et a le droit de vivre honorablement.

Anne Soupa est en revanche plus prudente sur le second volet de la loi qui concerne plus particulièrement les enfants et leur filiation.  Bien que de son point de vue un enfant peut être parfaitement élevé par un couple de parents homosexuels, le problème se situe au niveau de la remontée générationnelle des enfants. Ainsi en cas de procréation médicalement assistée (PMA) ou de gestation pour autrui ils doivent être en mesure de connaitre le passé culturel, médical de leur géniteur…

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Romuald Weymann 29/01/2013 08:25

La PMA sera autorisée - la porte-parole du gouvernement a assuré qu'elle serait votée avant fin 2013 - mais ne sera in fine applicable que pour les couples d'homosexuelles, tandis que les couples
d'homosexuels en seront exclus puisque leur seule façon d'avoir un enfant, outre l'adoption, c'est la gestion pour autrui (GPA), càd le recours à une mère-porteuse.
Ce qui est prohibé chez nous.

Va donc être mise en place une discrimination par un gouvernement qui fait mine de promouvoir l'égalité « pour tous », jusque dans un établissement scolaire (cf vidéo de Belkacem défendant le
mariage pour tous dans une école; alors que le ministre Peillon a fustigé les catholiques de faire du prosélytisme anti-mariage homos au sein des écols privées catho).

Par ailleurs, surprise. Alors qu'il y a encore une quinzaine de jours le gouvernement assurait qu'il n'existerait qu'un seul livret de famille, voilà que Taubira explique sans sourciller que seront
créés deux autres livrets de famille supplémentaires. http://www.wat.tv/video/mariage-gay-vers-trois-livrets-5jxyh_2exyh_.html

Ainsi, les hétéros auront leur livret de famille, qui reste celui existant actuellement.
Devraient s'ajouter deux livrets exclusifs pour les homos en fonction de la filiation (naturelle ou adoption).

Or il n'existe à l'heure actuelle, à ma connaissance, pas de livret de famille différent suivant la filiation; un enfant naturel ou adopté figure sur un même livret de famille.


Double discrimination donc en vue, avec tout le poids politico-médiatico-associative de la gauche (le milliardaire Pierre Bergé, proche du PS, organisait récemment une soirée en faveur du mariage
homo, pardon, « pour tous » à laquelle furent conviées toutes les bonnes âmes humanistes).


Parenthèse, j'ai lu que le groupe de rappeurs anti-homos de Sexion d'Assaut vient d'être primé lors des NRJ Music Awards. Ce groupe est également bien vu par la SACEM, et même la ministre Belkacem,
à la pointe du combat contre la haine des homos (« homophobie »), adressait en 2010 ses louanges à ce groupe d'« homophobes », jamais poursuivi en justice.
http://www.najat-vallaud-belkacem.com/2010/11/06/quand-sexion-dassaut-rencontre-des-associations-de-lutte-contre-lhomophobie-a-lyon/
Je ne suis pas certain qu'un Vanneste par exemple, poursuivi en justice pour propos « homophobes » soit un jour réhabilité par ces mêmes bonnes âmes de gauche s'il venait à formuler des
excuses...

Indignation sélective ? non non !

mariella 28/01/2013 23:27

Mariage pour tous. Ce n'est pas le mariage que je conteste mais ce "tous" puisqu'on modifie profondément le code civil, quelle ouverture pour demain signifie ce "pour tous"? Cela m'inquiète car
dans le projet d'Hollande, il existait aussi la "pma", l'a t-on retiré pour l'ajouter comme amendement une fois la loi passée ? La nature reste la nature et un enfant naît d'un homme et d'une femme
et cela aucune loi ne pourra le changer c'est biologique. Deux hommes et deux femmes peuvent s'aimer mais pourquoi, changer la paternité et la maternité en parentalité ? Tout le monde n'est pas
d'accord et trop d'aspects ont été négligés. Cette promesse, très vite tenue, fera quelques heureux, tant mieux pour eux. J'aurais voulu que l'emploi et le cumul des mandats soient traités en
priorité car cela concerne plus de monde. Je ne sous-entends pas que le mariage gay n'a pas d'importance mais traitons les sujets par ordre ...

JEAN LOUIS KARKIDES 28/01/2013 22:50

Ah!Ce mariage "pour tous",qu"est ce qu'il aura fait parler,en vain puisque la loi passera.
La seule chose qui n'est pas prise en compte,ni par les défenseurs, ni par les opposants, c'est l'enfant qui deviendra adulte.
Qu'il soit issu d'une famille hétéro,homo,de la PMA ou autre.....
Tous, nous sommes ce que nous sommes par l'acquis et l'inné et tous nous avons besoin de bons parents au fil de nos jours et de savoir d'où vous venons.
Avoir des racines et des feuilles...
Mais de ceci personne n'en n'a cure.
Que nous soyons élevés par qui que ce soit,chacun doit avoir du bonheur dans son présent et connaître son passé,ses racines pour mieux se projeter dans son avenir.

bessaguet 28/01/2013 13:06

Naïvement, je croyais que cette loi avait pour but de gommer une discrémination qui séparait hétéro-sexuels et homo-sexuels. Or je viens d'apprendre par Madame Taubira, que trois livrets de famille
seront dorénavant disponibles : un pour les parents hétéro-sexuels (elles), un pour les homo-sexuels (elles) sans enfants et un troisième pour les homo-sexuels (elles) ayant un enfants. Si un
divorce, un veuvage ou une réorientation sexuelle interviennent, les bibliothèques seront bientôt remplies de livrets de famille. Il sera donc inutile d'ouvrir ce document pour connaître le profil
du parent en face de vous, puisque sa couverture l'indiquera : si ça, ce n'est pas de la discrémination....