Daniel Goldberg fait adopter un amendement qui intègre le lieu de résidence comme nouveau critère potentiel de discrimination

Publié le 15 Novembre 2013

daniel-goldberg.jpgHier matin, le député socialiste de Seine-Saint-Denis Daniel Goldberg a présenté aux membres de la commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale un amendement qui intègre le lieu de résidence comme nouveau critère potentiel de discrimination. Cette proposition qui s’inscrit dans le projet de loi de Programmation pour la ville et la cohésion urbaine présenté par le ministre de la Ville, François Lamy, a été adoptée à l’unanimité. « J’avais déjà présenté un amendement allant dans ce sens en 2010 et en 2011, mais la majorité de droite d’alors l’avait rejeté. Son adoption aujourd’hui, à l’heure où le modèle républicain de notre pays est questionné, marque la reconnaissance d’une discrimination potentielle et un pas en avant important pour l’égalité », se félicite l’élu dans un communiqué.

Source : Le Parisien

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #C'est dans le Journal

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Romuald Weymann 15/11/2013 15:03

Si cet amendement part d'une bonne intention, je ne suis pas persuadé qu'il facilitera efficacement le recrutement de personnes dont l'adresse postale se situe en « banlieue ».
Du reste, il est question de « discrimination potentielle ».


Comment un tribunal pourrait condamner un employeur implanté sur Paris, réputé pour refuser systématiquement les candidatures dont l'adresse postale indique un foyer en banlieue, si cet employeur
argue qu'en recrutant des candidats sur Paris par exemple, leur ponctualité sera bien plus fiable que des employés habitant en Seine-Saint-Denis et soumis aux horaires erratiques du RER B ?...