Chamboule tout dans mon conseil de quartier...

Publié le 13 Octobre 2009

Conseil de quartier à l'ordre du jour complètement chamboulé hier soir. Aucune des questions prévues n'a été évoquée. Presque à la dernière minute, nous avons eu l'annonce de la visite des services techniques, en les personnes de Messieurs Vella et Morel, rejoints un peu plus tard par Bruno Defait.

Ainsi, la soirée n'a permis d'aborder que l'unique thème des aménagements de voiries. Ceci dit, rien à redire sur la présentation de Monsieur Vella, très claire, agrémentée de plans pertinents, bref très professionnelle. Les discussions ont porté autour de la zone du magasin Shopi, très fréquenté dans le quartier. Réguler la circulation et le stationnement, redonner vie à la petite place ombragée, mal exploitée il est vrai, tels étaient les points de questionnement.

Ensuite, c'était au tour de la rue Auguste Blanqui. Pour terminer, a été présenté un projet d'installation de bancs publics longeant le quartier du Vieux Pays, du carrefour du Soleil Levant à la rue Camille Pelletan, l'objectif étant de faciliter le parcours des personnes âgées lors de leurs déplacements. Quelques brèves pour terminer : l'enfouissement des réseaux rue Aristide Briand pour faciliter le déplacement des personnes à mobilité réduite et enfin la réflexion autour de l'aménagement du carrefour du Soleil Levant pour sécuriser la traversée des piétons.

Cette présentation et les discussions autour, ont donc pris les deux heures allouées au conseil de quartier. Du coup, nous n'avons pas évoqué la réunion des co-présidents et secrétaires de quartiers, censée préciser les nouvelles modalités de fonctionnement de la démocratie locale. Pour en avoir touché un mot avec le service concerné, il semblerait que parmi les aulnaysiens, il y ait une confusion entre les réunions de conseil de quartier et les réunions publiques de quartier en présence du Maire.

Pour mettre fin à cette confusion, si j'ai bien compris, l'initiative de convoquer une réunion publique de quartier en présence du Maire incomberait désormais aux délégués des conseils de quartiers. Dans un premier temps, l'objectif de ces réunions publiques serait de présenter à Monsieur Ségura les résultats obtenus dans les différents conseils de quartier. Cela signifie-t-il que la fréquence des réunions publiques en présence du Maire va se réduire ? S'agit-il d'un moyen de mieux canaliser les mécontentements récurrents d'une partie de la population aulnaysienne, manifestés justement pendant ces réunions publiques ?

S'agit-il d'une nouvelle stratégie de communication ? Moins de réunions publiques, moins d'exposition, moins d'ennuis ? Par ailleurs, laisser la main aux conseils de quartiers ne risque-t-il pas de cloisonner les débats quartier par quartier justement, évitant ainsi la propagation d'une problématique de quartier (par exemple un projet de construction) à l'ensemble de la ville ? Rappelons que la représentativité des conseils de quartiers à Aulnay Sous Bois est déjà d'une portée limitée. 315 délégués au total dans la ville pour l'ensemble des 12 conseils de quartiers, soit une moyenne de 26 personnes par quartier sur une population de plus de 80000 habitants.

Voilà, en tous cas, beaucoup d'interrogations, sur le fonctionnement futur de la démocratie locale, qui méritent d'être soulevées dans la mesure où les réunions publiques, même si elles étaient parfois chaotiques pour le Maire et l'équipe Municipale, avaient au moins le mérite de mettre les pieds dans le plat des problèmes quotidiens des aulnaysiens.

Pour finir, on repousse d'un mois les discussions autour du projet de l'association du 57 rue Jules Princet.

De même, pas un mot sur la rue des Saules. A moins, que l'on ne soit en train de travailler sur un projet dans le dos des riverains... Mais ne sombrons pas dans la paranoïa. Il faut avoir la faiblesse de faire confiance à notre Maire. Comme il l'a indiqué devant 150 personnes un soir de Mars 2009 : "Rien ne sera fait sans l'accord de la majorité des habitants du quartier"... "Je suis le Maire d'Aulnay Sous Bois, il y a dans cette salle plus d'une centaine de personnes, je vous demande d'avoir la faiblesse de me croire"

Les habitants des rues des Saules, Camille Desmoulins, Marcel, l'Esprit, du Sausset, Clos d'Arçon,l'Ermitage, Beauregard peuvent dormir tranquilles sur leurs deux oreilles puisqu'ils ont la parole du premier des citoyens de notre ville, Monsieur Gérard Ségura... Et avoir la parole du Maire de la ville, n'est-ce pas ce qu'il y a de plus précieux...

Stéphane Fleury

 

Rédigé par stefanfaith

Publié dans #Démocratie de proximité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Hervé Suaudeau 14/10/2009 15:27


La démocratie locale m'a appelé en me demandant de signaler à tous la visite de M.Vella. Estimant que c'était une excellente chose d'avoir le responsable des espaces publics j'ai relayé avec
plaisir cette information.
Quoi qu'il arrive je voulais vous suggérer d'inviter M. Vella, mes désirs ont été précédés.
Par contre il est vrai que nos activités ont été passablement perturbées mais cette visite était nécessaire et je trouve que c'était une excellente chose.


Gisèle 14/10/2009 09:33


Je suis allée à cette réunion, et en effet les plans de Mr Vella sont très bien, mais qui a eu cette initiative de changer la réunion habituelle au dernier moment, beaucoup de personnes n'ont pas
compris ce changement de "cap" est-ce les services techniques, président, vice président, ou secrétaire? je ne suis pas curieuse mais j'aimerai savoir? Bonne journée à tout le monde avec le soleil


Hervé Suaudeau 13/10/2009 14:59


Cher Stéphane,

Effectivement, ce qui a été dit hier à propos de la réunion du 11/09 est plutôt chaotique. En réalité, il n'y a pas de nouvelle organisation. Les réunion publiques du maire (ce que certains esprits
mal tournés appellent le "Ségura tour") vont continuer. Espérons que la confusion entretenue jusque là entre les réunions publiques du maire et les conseils de quartiers ne sera pas entretenue.

Ensuite, notre conseil de quartier est invité à faire une réunion publique qui n'a rien à voir avec la réunion publique du maire. Nous allons acceuillir les habitants et le maire pourra très bien
faire partie du public mais ce n'est pas lui qui invite.

J'espère avoir éclairci la chose passablement embrouillée hier soir.

Hervé Suaudeau (secrétaire du conseil de quartier).