Bruno Beschizza, candidat aux municipales de 2014 à Aulnay-sous-Bois, défend l’Ecole et la Famille

Publié le 19 Février 2014

Suite à la publication sur le site  web d’Europe 1  d’un article intitulé « Quand l’UMP drague l’électorat musulman », la rédaction d’Aulnaylibre ! a contacté Bruno Beschizza, candidat aux municipales de mars 2014 à Aulnay-sous-Bois.

Bruno-Beschizza-Aulnay-copie-1Comme indiqué largement dans son programme Aulnay respectueuse, Aulnay gagnante, l’éducation des enfants demeure une priorité absolue pour Bruno Beschizza. De son point de vue, chaque enfant a droit à la réussite. Il faut pour cela revenir aux fondamentaux essentiels de l’éducation : savoir lire, écrire et compter. Telles sont les bases pour qu’un enfant puisse grandir et se construire. Les polémiques stériles sur ce sujet n’ont pas lieu d’être. L’éducation n’est pas une question de partis. Elle n’est ni de gauche, ni de droite. De même, éducation et religion sont deux domaines bien distincts. L’éducation de la République n’est ni musulmane, catholique, juive… Enfin, en tant que père d’une famille de cinq enfants, Bruno Beschizza cherche par-dessus tout l’épanouissement et l’équilibre des enfants.

 

ENQUÊTE – A Aulnay, le candidat de droite fait campagne avec le livre Medhi met du rouge à lèvres.

L’INFO. L’électorat musulman a voté à 85% pour François Hollande en 2012, selon une récente étude de l’IFOP. Mais après les polémiques sur l’ABCD de l’égalité et l’enseignement supposé de la "théorie du genre" à l’école cet électorat est inquiet. Et voilà l’UMP qui s’engouffre dans la brèche pour séduire les musulmans à l’approche des élections municipales. Europe 1 a enquêté à Aulnay-sous-Bois, où le scrutin s’annonce très serré, la ville pouvant basculer à droite dans quelques semaines.

"Medhi met du rouge à lèvres", le nouveau tract. Près de la moitié des électeurs d’Aulnay sont musulmans, et cela pourrait devenir un atout pour le candidat UMP, qui entend puiser dans les angoisses nées des polémiques sur la famille et la théorie du genre. Plus efficace qu’un tract, Bruno Beschizza a trouvé un livre, "Medhi met du rouge à lèvres". Il en a commandé une vingtaine d’exemplaires chez l’éditeur pour faire du porte-à-porte. "Que des militants UMP aient avec eux ce livre leur permet d’avoir une preuve objective sur ce qu’ils avancent sur le travail de destruction de la famille qu’effectue la gauche aujourd’hui en France", explique-t-il.

Une analyse qui entre en résonance avec les craintes d’Amina et Sarah, musulmanes, de gauche, et attachées à la famille traditionnelle : "ils ont passé pas mal de temps sur le mariage gay. Si on regarde les traditions, ce n’est pas comme cela que ça devrait être. Il y a même le projet qu’ils ont annoncé d’éducation sexuelle chez les primaires, c’est ça…?", assure la première. "On n’a pas à éduquer les gens, ils sont tels qu’ils sont, c’est leur problème", poursuit la seconde.

Au siège de l’UMP, pas de message officiel. Au sein de la direction de l’UMP, on assure pourtant officiellement qu’il n’y a aucune volonté de cibler l’électorat musulman. Jean-François Copé, pour qui l’antisarkozisme de cet électorat ne serait dû qu’à "une très grosse campagne d’intox de la gauche", rappelle ainsi qu’il a condamné "dès la première heure" l’appel à une journée de retrait de l’école. "L’UMP n’a qu’un discours pour tous les Français, sans distinction de sensibilité philosophique ou religieuse, ni même politique", a-t-il encore affirmé, quand François Fillon, lors d’un déplacement en Israël, avait quant à lui déclaré qu’"on ne va pas se mettre à compter le nombre de musulmans, de juifs, de chrétiens, sinon on n’est plus dans la République !"

"Les candidats de droite franchissent le pas". Mais ailleurs en Seine-Saint-Denis, tous les candidats de droite cherchent à se faire entendre auprès de cette communauté, via notamment l’Union des associations musulmanes, comme le confirme à Europe 1 son représentant, Mamed Heniche. "Les candidats de droite franchissent le pas. On les voit dans les marchés, dans les mosquées, à la prière du vendredi, parce qu’ils savent qu’il y a un malaise". Lâchés par cet électorat qu’ils croyaient acquis, les maires socialistes craignent désormais d’être les victimes collatérales de ces réformes sociétales voulues par François Hollande.

Source article : Europe 1

 

 

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #En route vers 2014 !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

JEAN LOUIS KARKIDES 22/02/2014 12:39

C'est à lui à me répondre sur des faits précis.
Il ne le fait pas, alors je vais en donner des faits précis.
EDUCATION SEXUELLE EN MATERNELLE:
Apprendre à un petit garçon à de tenir le sexe quand il fait pi^pi.
Apprendre la pudeur et lorsqu'un enfant montre trop ostentatoirement son sexe,ne pas faire l'impasse sur de possibles mauvaises conduites parentales.
Eduquer les enfants à l'égalité des sexes et dialoguer sur des conduites de soumission ou d'autoritarisme entre enfants
EDUCATION SEXUELLE EN PRIMAIRE
Apprendre aux élèves que leur corps leur appartient et que pour tout geste qu'ils sentent déplacés,ils ont le droit de dire NON.
Continuer à travailler sur l'égalité des sexes.
Et ceci pour tout enfants de toutes couleurs et de toutes confessions.
Le tract distribué ce matin par l'UMP est si nauséabond sur ce sujet que même certains des militants en avait honte!
Quant à l'amalgame fait sur ma position et "la consonnance ethnique",je vous rappelle mon respect pour des Ahmed,Mehdi.....

johacquim 22/02/2014 01:19

pour les ignorants qui persiste a pas croire ou a fair l'autruche renseignez-vous au lieu de dire que ce sont des rumeur et pour ceux qui soutienent ce projet y'a que ceux qui ont pas d'enfants ou
ceux qui le regrette car ils on pas d'amour pour leurs enfants...prenons exemple sur les animaux vous qui persistez aussi a soutenir la théorie de Darwin.....

Yousri 21/02/2014 23:48

Répondez donc, ce soir je le gauss, il suffit d avoir un nom à consonance, et on est étiqueté islamistes, voire proche de cette mouvance, que ne faut il pas entendre, la république, nous la voulons
pour tout le mondé et nous avons le droit de le dire, si celle qui nous gère depuis les colonies est hiérarchisante à souhait, et ca plait aux faibles et aux lâches ( instrumentalises dans les
partis nationalistes, ou leur frère plus républicain), ils ont ainsi l impression d être mieux qu un arabe ou un noir, ou un musulman, ne vous en déplaise, vos basses diffamationś qui prêtent à
souriré n y feront rien, ça botte en touché comme d habitude, mais JLK a certes atteint le fameux point Godwin, affligeant au possible, répondez donc à RW.......

Romuald Weymann 21/02/2014 20:25

« Je me fous des logos comme de l'an 40.
Comme beaucoup de personnes de la société civile qui s'engagent pour agir et non obéir. »
---------

Ce serait crédible, si vous n'étiez pas président de l'antenne FCPE dans un établissement scolaire d'Aulnay...

JEAN LOUIS KARKIDES 21/02/2014 11:29

Je me fous des logos comme de l'an 40.
Comme beaucoup de personnes de la société civile qui s'engagent pour agir et non obéir.
Ce qui me semble beaucoup plus important, et à mon avis aussi le plus important pour tous les parents,c'est de savoir exactement ce que veut dire éducation sexuelle en primaire.
'est de savoir si nos enfants seront manipulés ou éduqués dans le respect de nos lois.
C'est à vous à me sortir ce que sera exactement d'après vos dires l'éducation sexuelle donnée en primaire.
J'attends avec impatience vos réferences en ce domaine et si vous n'en avez pas,simplement des on-dit,je vous donnerai des exemples précis de ce qui se fait dans nos écoles.

Romuald Weymann 21/02/2014 06:44

Même devant l'évidence, vous persistez vos gesticulations grotesques en hurlant stérilement à l'extrémisme.

Dès le départ, je vous ai demandé votre avis sur un document revendicatif publié en mai 2012 sur le site de votre gouvernement et sur lequel figure le logo de la FCPE.
Soit ce logo a été apposé de façon frauduleuse, auquel cas votre absence de réaction pose interrogation, soit la présence du logo de la FCPE n'est absolument pas fortuite et au contraire assumée,
mais cela n'explique pas pourquoi vous persistez à vous contorsionner dans tous les sens pour éviter de le reconnaître.

Oui ou non, la FCPE a-t-elle cosigné un document émanant d'un collectif de défense des « LGBTphobes » (mon correcteur saute au plafond) dans lequel est demandé, entre autres :
- l'enseignement de l'éducation sexuelle et la notion de genre dès le primaire (page 16 du document)
- l'enseignement de théories scientifiques dont la théorie du genre dès le lycée (page 19)
- la formation du corps enseignant à ces théories du genre (page 20)

Une question ma foi fort simple à partir d'un texte publié sur le site de Matignon. J'ai cité les pages pour que ce soit encore plus facile de retrouver les revendications auxquelles je fais
référence.

Jean Louis Karkides 20/02/2014 22:00

Quel bonheur pour moi ce soir!
Romuald, sympathisant du FN et Yousri dont les propos sont proches des islamistes les plus intégristes enfin réuni!
Moi qui aime plutôt unir les gens que les diviser c'est un honneur!
Démocrate , réveillez vous!

Yousri 20/02/2014 20:39

Pour une foiś je dois reconnaître que RW à raison et que le resté ne reconnaît pas que leur camp, promeut bien cette affligeante théorie, pour certains, et blasphèmes outrancier pour d autres, ne
vous cachez pas JLK, votre gouvernement et le précédent l ont bien " introduite", après vous vous portez garant pour de gens que vous ne connaissez même pas et dont vous ne voyez même pas le
lobbying actif, pourquoi vouloir rassurer les gens , laissez les se rassurer d eux même, et laisser leur encore tout du moins, la faculté de penser par eux même .....

JEAN LOUIS KARKIDES 20/02/2014 16:13

Continuez à radoter et trouvez moi le texte qui dit ce qui doit être enseigné en primaire.....
Votre imprécision est voulue.....
Quant au secondaire,vous avez raison,ne leur enseignons rien qui puisse développer leur sens critique et leur propre opinion sur ce qu'il voit autour d'eux.
Je n'élude pas,mais je ne baisse pas la garde devant vos idées qui se retourneront un jour si vous continuez contre vous car vous n'êtes pas les plus forts à ce jeu d'extrémistes.

Romuald Weymann 20/02/2014 13:58

Et le document figurant sur le site de votre gouvernement depuis mi-mai 2012 et réclamant, entre autres, l'enseignement de l'éducation sexuelle dès le primaire - oui, dès le primaire ! - et celui
des théories scientifiques (sic) dont celle de la théorie du genre (re sic) aux lycéens, avec formation spécifique des profs; document approuvé par la FCPE dont vous êtes un représentant local,
est-ce aussi une erreur JL ?

Pourquoi éludez-vous sans cesse ?!

JEAN LOUIS KARKIDES 20/02/2014 10:52

La Présidente des jeunes socialistes a dit une belle idiotie.
Il n’y a pas un enseignant respectueux de son rôle qui puisse adhérer à ceci.
Est ce une erreur de sa part en ayant confondu théorie et égalité?
Est ce voulu de sa part?
Quoiqu’il en soit pas un mot de cette stupidité sur sa page.
Ce qui montre bien son erreur……
Et comme je ne crois pas à la théorie du complot,laissons les enseignants apprendre à nos enfants que le mot égalité existe même entre les sexes.
Et surtout ne nous faisons pas les portes parole des plus extrémistes en relayant leurs écrits comme l’a fait le candidat UMP.
Il n'y a pas de gloire à gagner des élections en utilisant des moyens si indignes.

Romuald Weymann 20/02/2014 10:35

Décidément.

Si cette « théorie du genre » est une invention, pourquoi NVB en vantait ses vertus (sic) en août 2011, pourquoi son enseignement est réclamé par une assoc de défense des homos, trans etc, dans un
document appuyé notamment par la FCPE et figurant sur le site du gouvernement normal depuis mi-mai 2012 ?

C'est précisément parce que vous vous obstinez à nier une évidence en hurlant à l'extrême-droite que les complotistes à la Fatima Belghoul et autres Soral & co prospèrent.

Jean-Marc Engelvin 20/02/2014 09:48

On aurait apprécié que la rédaction d'Aulnay Libre! prenne la liberté d'interroger le candidat sur les faits... "La liberté de la presse ne s'use que quand on ne s'en sert pas"...

Les enseignants de nos écoles sont à même de faire de la pédagogie contre les discriminations de toutes sortes et le font correctement en général. Qui s'en plaindrait?

Les "études sur le genre" -"gender studies"- menées par des biologistes, psy, sociologues et philosophes ont donné lieu à l'invention de l'expression "théorie du genre". Des études et débats ont
ainsi été transformés en une théorie unique par l'expression utilisée pour les évoquer...

Des extrémistes tirent parti de la défiance vis à vis des "élites" et mettent en exergue cette "théorie" pour discréditer l'école républicaine en colportant des rumeurs. Il est regrettable que le
candidat de l'UMP se prête à ce jeu dangereux.

Olivier ATTIORI 20/02/2014 08:07

Jean Louis,

J'aimerai être en plein fantasme. Mais il n'y a pas plus sourd que celui qui refuse d'entendre. Je veux bien admettre que ce ne sont que des rumeurs et tant mieux. Mais en tant que parent je
m'interroge lorsqu'une responsable du PS affirme "La théorie du genre existe et nous allons l'enseigner". Admettez quand même qu'il y'a un certain nombre d'éléments troublants !
Laura Slimani, présidente des Jeunes socialistes, 1er février 2014 : "La Théorie du genre, oui ça existe! Et nous allons l'enseigner!
http://www.youtube.com/watch?v=dPNbXca0n7w&feature=youtube_gdata_player&desktop_uri=%2Fwatch%3Fv%3DdPNbXca0n7w%26feature%3Dyoutube_gdata_player&app=desktop

Romuald Weymann 19/02/2014 22:31

Je ne créé rien; le fait est que votre association de parents d'élèves, la FCPE, soutient les revendications sus-mentionnées de cette assoc de défense des homos, lesbiennes, trans, bi etc.

Dont l'éducation sexuelle dès le primaire, et l'enseignement de la théorie du genre aux lycéens.

Etes-vous bien toujours représentant local FCPE, JL ?
Pourquoi diable n'assumez-vous jamais votre militantisme, qu'il s'agisse d'EELV - chaque fois vous vous réfugiez derrière l'excuse du national/local - ou là, de la FCPE.

Je doute que l'égalité en droits entre hommes et femmes doive nécessairement passer par ces revendications portées par les bi, homos, trans, lesbiennes et inspirées d'idéologues suédois ou encore
anglo-saxons...

JEAN LOUIS KARKIDES 19/02/2014 22:10

Fin de commentaires ridicule......
Si vous croyez un seul instant que les enseignants changeront fondamentalement leur façon d'enseigner,si vous croyez comme certains que les filles seront obligés à jouer à "des jeux de garçons" et
vice versa,vous ne connaissez pas les enseignants.Par contre un garçon aura le droit de jouer au coin cuisine et une fille au camion pompier.Les enseignants ne retiennent que l'accent qui est mis
sur l'égalité des sexes et sur l'accueil qu'il faut avoir auprès d'élèves n'ayant pas le même type d'environnement familial que la plupart.Le reste n'est que peur et manoeuvre que vous subissez ou
créer.

Romuald Weymann 19/02/2014 20:07

JL, vous éludez la partie de mon commentaire relative à ces histoires de théories du genre que voudrait faire enseigner cette assoc de défense des homos-trans-lesbienne-bi et j'en passe;
revendications que la FCPE à laquelle vous appartenez a adoubées.

Vous proposez un lien parlant de « folles rumeurs » : s'il s'agit de « folles rumeurs » pourquoi diable la FCPE a approuvé un document revendicatif demandant l'enseignement, entre autres, de
l'éducation sexuelle dès le primaire et des théories du genre aux lycéens ?


Me concernant, encore une fois, je ne suis pas musulman, je ne suis pas soralien, dieudonniste; je ne suis pas anti-homo. Toutes vos tentatives de m'associer à ces individus anti-homos, anti-juifs
sont donc vouées à l'échec.


Pour finir, je ne comprends pas pourquoi nombreux ont été les familles musulmanes à s'insurger contre ces histoires de travestissement de petits garçons en filles; après tout, à Aulnay nord par
exemple, on peut voir de nombreux hommes portant une robe, surtout le vendredi en début d'après-midi pour se retrouver exclusivement entre hommes. Quelle belle ouverture d'esprit, finalement !

mdr 19/02/2014 18:40

C'est la suite de "Tous à poil", trop drole l'UMP !

JEAN LOUIS KARKIDES 19/02/2014 15:52

La peur qui s'empare de certains parents ne provient pas de l'extrème droite dont vous faites partie?
http://tempsreel.nouvelobs.com/education/20140129.OBS4187/theorie-du-genre-a-l-ecole-aux-origines-de-la-folle-rumeur.html
Pour le reste un copier-coller suffira:
Faites confiance aux enseignants,ils ont compris le fond du message qui leur a été adressé.
Lutter conte l’inégalité homme -femme.
Le reste n’est que prises de position d’irresponsables ou détournées.
Trouver moi un enseignant ( à part certains extémistes) qui pense le contraire.
Donnez vous raison à ce parent qui réclame un blâme à un animateur sportif de la ville pour avoir demandé suite à une petite querelle qu’un garçon et une fille se fasse une bise amicale de
réconciliation?
Sachons dans ces moments troubles garder raison.
Ne pas censurer comme le fait le Maire-sortant,ne pas surfer sur la peur engendrée par les extrémistes de tous poils comme vous le faîtes ainsi que le candidat de l'UMP.

Romuald Weymann 19/02/2014 15:13

JL, brandir sans cesse la menace de l'extrême-droite sur tous les sujets possibles est indigne d'un démocrate.

Concernant ces histoires de théorie du genre, en votre qualité de représentant FCPE local vous devriez être au parfum : à la mi-mai 2012, le site du gouvernement normal a publié un document
revendicatif émanant d'un collectif de lutte contre les discriminations lesbophobes (sic), homophobes, biphobes (re sic), transphobes (re re sic) en milieu scolaire et universitaire.

Et, parmi les revendications formulées, figure l'enseignement... de la théorie-du-genre-qui-n'existe-pas.
Et qui trouve-t-on parmi les organismes associatifs ayant appuyé ces revendications ? La... FCPE, dont on retrouve le logo sur toutes les pages. A l'insu de son plein gré, évidemment.


Echantillon des revendications portant sur le genre, et la théorie du genre :

- page 16, pour le primaire :
« (...) L'éducation à la sexualité et à la notion de genre »

- page 19, dans les lycées :
« (le collectif) demande que les programmes tiennent compte des évolutions sociétales, comme les différentes formes de parentalités (y compris l'homoparentalité, la transparentalité), et
n'occultent pas certaines théories scientifiques, telle celle du genre. »

- page 20, dans le cadre de la formation des profs :
« L'éducation à la sexualité, aux théories du genre et la promotion de l'égalité doivent être l'objet de sensibilisations et de formations spécifiques pour tous les personnels. »

http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/fichiers_joints/2_-_contribution_du_collectif_education_contre_les_lgbtphobies.pdf

Education sexuelle dès l'école primaire, si si, et ce, avec l'aval de la FCPE dont vous êtes un éminent représentant local.

Mais la théorie du genre, ça n'existe pas et c'est une invention de l'extrrrrrême-droâââte, martèle-t-on en haut lieu !
Je peux même vous proposer cette interview de la ministre et porte-parole de votre gouvernement, Mme Vaud-Belkacem, en date d'août 2011 (sous Sarkozy donc) alors qu'une fronde éclatait au sein de
l'UMP face à l'introduction de ces histoires de genre à l'école.
Dans cette interview, elle ne niait aucunement l'existence de la théorie du genre contrairement à maintenant, et en citait, bien au contraire, les vertus...
http://www.20minutes.fr/politique/778750-theorie-genre-il-essentiel-enseigner-enfants-respect-differentes-formes-didentite-sexuelle-afin-batir-societe-respect


Par ailleurs, vous n'êtes pas sans savoir que des expériences sur le genre sont menées dans quelques crèches, dont l'une est implantée à Saint-Ouen (crèche Bourdarias). Ces expériences sont
directement inspirées de ce qui est testé dans des crèches bobos suédoises de Stockholm (Egalia, Nicolaigarden); expériences soutenues par votre gouvernement puisque celle de Saint-Ouen a reçu la
visite de la ministre et porte-parole de votre gouvernement, Mme Vaud-Belkacem.

Romuald Weymann 19/02/2014 13:30

Encore une fois, l'UMP locale a la mémoire courte, puisque ces histoires de genre ont été introduites sous Chatel en prévision de la rentrée scolaire 2011.
Cela avait même généré un vent de révolte chez des dizaines de députés UMP, aussitôt rabroués par le PS qui trouvaient - et trouvent toujours - ça formidable.

On trouve même des vidéos sur le net de cadres UMP défendant cet enseignement sur le genre... Exemple avec Morano
https://www.youtube.com/watch?v=m_2Sv5gZTdM

Par ailleurs, il est dangereux de chercher à racoler tel ou tel « électorat ethnico-religieux »; on voit les dérives que cela occasionne depuis des années, particulièrement en Seine-Saint-Denis où
le communautarisme se renforce - à cause de ce clientélisme notamment.

JEAN LOUIS KARKIDES 19/02/2014 12:21

Après la censure du Maire-sortant du débat sur le genre à la bibliothèque municipale,le candidat UMP se permet de mettre à terre l'Ecole de notre République.
Nous devons nous opposer aux idées d'extrème droite,ne pas en avoir peur,ne pas surfer dessus.
Traîner les enseignants dans cette boue pour gagner un électorat devrait faire réfléchir ceux qui veulent mettre ce candidat à la tête de notre ville.
Je pensais que seul les Soral et Dieudonné,les Le Pen et les extrémistes religieux de tous horizons étaient capable de caricaturer ainsi.
Je me trompais ou bien Monsieur BESCHIZZA fait partie de ceux ci.
Ce genre de livres,s’il existe est loin de trôner dans les classes de toutes nos écoles et je ne connais pas un enseignant qui en ferait son livre de chevet.
Jouer sur les peurs,surfer sur les idées les plus extrèmes,c’est tenir entre ses mains une bombe et ne pas savoir s’en servir.