Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 07:02

Roms-Paris.jpgIl a convoqué les médias en hâte. Au lendemain de l'évacuation du camp rom des Coquetiers, à Bobigny, le préfet de Seine-Saint-Denis, Philippe Galli, a tenu à se justifier et à mettre les choses au clair, hier, alors qu'une partie des Roms concernés ont échoué mardi soir à Paris, où la mairie a dû ouvrir un gymnase.

Mardi après-midi, le bidonville de Bobigny où vivaient depuis plusieurs années 200 à 400 personnes, selon différentes estimations de la préfecture et des associations, a été évacué par les forces de l'ordre. Une expulsion programmée et anticipée par la préfecture, qui expliquait que deux diagnostics sociaux avaient été réalisés. Ainsi une trentaine de familles dont les enfants étaient scolarisés ont obtenu un relogement dans des foyers Adoma. Une dizaine d'autres, dont l'un des parents a un revenu fixe, devait recevoir une proposition de relogement en HLM dans le département. Les autres enfin devaient être hébergées à l'hôtel.

Mais voilà, hier soir, 57 Roumains et Bulgares -- dont 27 enfants -- s'apprêtaient à passer une deuxième nuit dans un gymnase de Paris, à deux pas de la gare du Nord. « Je n'ai plus aucun rôle à jouer, lâche le préfet du 93. Nous avons évacué le camp, pris en charge de nombreuses personnes, dépensé 320 000 € pour le placement de nombreux ménages en foyer, les autres ont le droit de circuler librement. Je ne me sens pas redevable. Et si je n'ai pas de conseil à donner à la Ville de Paris, je ne suis pas certain qu'ouvrir un gymnase soit une solution. » S'il est si cinglant, c'est parce que le bras de fer entre Paris et la préfecture du département s'est intensifié depuis la veille.

RomsRepubliqueLe préfet aurait ainsi reçu un appel musclé de la part du cabinet d'Anne Hidalgo, la maire PS de Paris. Le motif : pas question que la capitale prenne en charge ces Roms venus de Seine-Saint-Denis. Les associations présentes auprès des Roms assuraient hier que Paris maintenait la pression pour obtenir des solutions auprès de la préfecture du département. « Ce serait normal car Paris ne peut pas subir les évacuations de tous les terrains d'Ile-de-France », estime Christophe Louis, directeur de l'association les Enfants du canal. Réponse du préfet de Seine-Saint-Denis : « Cela n'a pas posé problème à la mairie cet été lorsqu'ils ont renvoyé 4 000 biffins de notre côté du périphérique. » Ambiance.

Quoi qu'il arrive, l'avenir des 57 Roms reste encore flou, aucune solution n'ayant été apportée pour les jours prochains. Parmi ces personnes, une femme enceinte de sept mois, un bébé de 3 mois et de nombreux enfants scolarisés notamment à Bobigny. Or, justement, la scolarisation des enfants a poussé la préfecture du département à se mobiliser depuis trois semaines pour trouver des foyers d'accueil aux familles concernées. « Celles qui étaient présentes sur le camp lors des diagnostics sociaux et dont les enfants sont inscrits à l'école ont eu des propositions », assure le préfet délégué à l'égalité des chances, Didier Leschi.

« Tout a été fait bien trop vite », critique Andrea Caizzi, du collectif Romeurope 93. A-t-il pu y avoir des failles dans la préparation ? « Peut-être, reconnaît-on en préfecture. Mais il y a des injustices partout. Il faut faire avec. » En clair : la Ville de Paris n'a plus qu'à gérer le problème.

Source : Le Parisien

Partager cet article

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans 93 Infos
commenter cet article

commentaires

Romuald Weymann 23/10/2014 09:29

Et dire que tout cela se passe sous gouvernement socialiste, avec en prime, d'un côté un préfet aux ordres d'un département socialiste, et de l'autre une ville (Paris) dirigée par une
socialiste.

Messieurs Burlot et Comparot, un commentaire ?

Espérez-vous avec moi que votre collègue Valls mette ses propos à exécution (« Les roms ont vocation à rentrer chez eux ou à y rester ») et ne se contente pas de faire démanteler des squats
sauvages (deux fois plus de démantèlements de camps en 2013 qu'en 2012; qui dirigeait le pays en 2013, le FN ?)

Présentation

  • : Aulnaylibre !
  • Aulnaylibre !
  • : L'information sur Aulnay-sous-Bois 100% libre et indépendante !
  • Contact

Contactez-nous !

Une info, une photo, une vidéo, une annonce à passer.

N’hésitez pas à nous contacter !

Mail : aulnaylibre@yahoo.fr

Tél : 06.81.95.11.50 / 06.07.86.09.11

Chaîne vidéo : http://www.youtube.com/user/Aulnaylibre/videos

Twitter : https://twitter.com/Aulnaylibre

Facebook : https://www.facebook.com/aulnay.libre?ref=tn_tnmn

Aulnay au fil de l'info

Ride On Time

Señor Météo

Agenda Aulnay-sous-Bois

Wikio

Wikio - Top des blogs - Multithématique