Aulnay-sous-Bois : sécurité renforcée dans le quartier de la Morée

Publié le 16 Mai 2012

moreeentranceLe quartier de la Morée est sous surveillance. Depuis lundi cette copropriété privée, située dans le secteur Savigny, à Aulnay-sous-Bois, est englobée dans un "périmètre de sécurité renforcée". C'est ce qu'a annoncé hier la préfecture de Seine-Saint-Denis.

En d'autres termes, la police va y multiplier les patrouilles et les contrôles de halls d'immeubles, à la demande du préfet. Christian Lambert s'est déplacé lundi soir dans le quartier, où il a rencontré les représentants de plusieurs associations. "J'ai été prévenu à la dernière minute, raconte une habitante particulièrement mobilisée. Il nous a écoutés. On lui a demandé plus de policiers. Et c'est vrai qu'ils sont présents."

Le maire PS salue "le courage des riverains"

Samedi dernier, scène inédite, plusieurs dizaines de personnes se sont rassemblées au pied de leurs tours aux cris de "Debout la Morée" et ont brandi des pancartes explicites : "Non aux incendiaires", "Non aux dealers", "Oui au respect de la loi". L'initiative avait été lancée par une poignée d'habitants, confrontés depuis des mois à des départs de feu et des dégradations à répétition, qui ont constitué plusieurs associations d'immeubles. Des élus s'étaient mêlés au rassemblement, dont les deux députés qui se disputeront la 10e circonscription lors des prochaines législatives : le sortant (UMP) Gérard Gaudron et le socialiste Daniel Goldberg (actuellement sur la circonscription d'Aubervilliers, La Courneuve, Le Bourget, qui disparait).

Le maire PS, Gérard Ségura, était également présent et indique avoir "aussitôt saisi le préfet de la Seine-Saint-Denis pour lui faire part du courage des riverains qui ont décidé de s'engager contre les trafiquants de drogue sévissant dans le quartier Savigny". L'élu dénonce au passage "la politique du désengagement de l'Etat qui s'est traduite par la suppression de 13 338 postes de policiers et de gendarmes depuis 2007".

Dans l'entourage du préfet, on indique que les mesures prises à Aulnay sont identiques à celle déjà appliquées dans d'autres villes comme Saint-Ouen. Les habitants, eux, s'inquiètent des conditions dans lesquelles se dérouleront les travaux de rénovation du quartier, censés démarrer en juin.

Source information et photo : Gwenael Bourdon. Le Parisien du mercredi 16 mai 2012

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Sécurité publique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Romuald Weymann 16/05/2012 13:04

Comme d'habitude, Etat et élus locaux se renvoient la responsabilité de la sécurité.
Pitoyable.

Ces riverains se sont effectivement montrés des plus courageux; quelle tristesse en revanche qu'ils n'aient pas été des centaines, des milliers à manifester contre cette insécurité !


Mais qu'ils se rassurent, grâce au nouveau président élu avec une grande majorité à Aulnay notamment dans les « quartiers » (je ne sais pas à quel bureau de vote correspond le quartier dit de la
Morée), vont être mises en place des « zones prioritaires de sécurité » où seront concentrés les moyens répressifs et judiciaires de l'Etat, dixit Hollande.