Aulnay-sous-Bois, rue Fernand Herbaut et Impasse des Marronniers : les sacrifiés de la zone UA

Publié le 21 Mai 2012

Vous trouverez ci-dessous la vidéo d'un reportage tourné à l'angle de la rue Fernand Herbaut et de l'Impasse des Marronniers où se construit actuellement la résidence Evidence. Il explique et illustre la difficile situation des habitants de pavillons situés dans la zone UA du Plan Local d'Urbanisme (PLU), celle qui permet les constructions les plus denses possibles à une hauteur de 20 mètres. Si la question du logement et de l'intérêt général peut légitimement se poser, qu'en est-il du cadre vie de  riverains désormais isolés dans leurs maisons entourées d'immeubles...

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Urbanisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

bessaguet 22/05/2012 13:15

c'est toujours le même dilemme de vouloir concilier l'intérêt public et l'intérêt particulier qui sont deux principes "sacrés" dans notre constitution mais souvent contradictoires.
Ce secteur étant situé en zone UA, il apparaissait fatalement que des immeubles collectifs de type R+4 verraient le jour. Certains riverains en étaient conscients, et d'autres l'ignoraient.
Et il se posent une autre problématique qu'est celui de l'information en cas de cession.
Même si des documents administratifs sont joints à tout acte notarié, il faut reconnaître que leur compréhension peut paraître ardue pour certains acquéreurs plus préoccupée par l'aspect financier
de leur transaction ou par l'urgence de signer leur acte.
Les professionnels consciencieux et compétents de l'immobilier attirerons un éventuel acquéreur que le secteur dans lequel se trouve leur futur bien est susceptible à court ou moyen terme
d'accueillir des immeubles collectifs. Mais d'autres agents immobiliers et notaires moins scrupuleux n'insisteront pas sur cet aspect tout en restant dans la légalité.
Une réforme sur ce volet pourrait être envisagée mais ne nous leurrons pas, le lobby de l'immobilier a de beaux jours devant lui.