Aulnay-sous-Bois Projet Croix-Blanche : le maire Gérard Ségura a-t-il déjà décidé la construction de 45 logements en modifiant le plan local d’urbanisme ?

Publié le 31 Janvier 2013

QCBEVous pouvez prendre connaissance ci-dessous d’une lettre de Sévérine Delamare, vice-présidente de l’association QCBE qui s’occupe principalement du projet Croix-Blanche en vue du futur aménagement de l’ancien centre des impôts. Dans cette missive adressée au maire d’Aulnay-sous-Bois, Gérard Ségura, on apprend que celui-ci  aurait déclaré le week-end dernier lors des rendez-vous d'Aulnay son intention de faire construire à cet endroit 45 logements au minimum tout en modifiant le plan local d’urbanisme (PLU). Si tel était le cas, on se retrouverait donc dans la même configuration que celle observée à la cité Arc-en-Ciel à savoir un simulacre total de concertation. Le comité de pilotage constitué n’aurait alors été qu’un énième coup de communication sans réelle volonté d’aboutir à un projet urbain co-élaboré par les élus et les riverains. En outre si le zonage de la parcelle de terrain concernée, classée actuellement UG soit pavillonnaire,  devait être changé le maire renierait alors officiellement une de ses promesses fortes de campagne de mars 2008, baptisée Aulnay Renaît, où il garantissait (engagement 46 voir ici) vouloir préserver, embellir, et même étendre (!) les zones pavillonnaires. On n’ose imaginer un tel dénouement. Sinon cela signifierait que le maire sortant est tellement sûr de sa réélection en 2014 qu’il peut se permettre de jouer les bulldozers et imposer ses volontés par la force au nez et à la barbe des habitants. A chacun de voir s’il a envie de se faire piétiner…

QCBE1.png

QCBE2.png

QCBE3.png

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Urbanisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Benjamin Giami 01/02/2013 20:20

Monsieur Bessaguet, l'association QCBE s'attachera à maintenir le dialogue coûte que coûte. Mais, bien évidemment, si nous nous rendons compte qu'il n'y a plus aucune possibilité de discuter et que
nous faisons face à un mur, le recours juridique sera une option à envisager très sérieusement. Séverine Delamare et moi-même l'avons déjà dit aux riverains. Alors laissons du temps au temps et
surtout accordons une chance au débat démocratique. La seule chose que je vous demanderais est de nous faire confiance. Nous avons eu droit à des manœuvres assez tristes de la part de certains, à
des critiques injustifiées parfois virulentes, mais cela nous renforce encore plus !
Quant à ce que tu viens de dire Mariella, ton constat est malheureusement très juste.
Benjamin Giami

mariella 01/02/2013 19:52

Vous oubliez une chose importante Madame pseudo sylviane. Des logements sociaux oui ! mais les égoîstes ne sont pas toujours là où on le croit . Tenez au sein même des offices à loyer modéré
comment se fait-il que certaines personnes passent au détriment d'autres dont l'urgence est plus flagrante tout ça parce parce qu'elles sont dans les papiers, et ont un appartement par complaisance
ou parce qu'elles appartiennent à une famille politique, je connais un cas par exemple une famille qui arrive direct du pays et qui a déjà un appartement ????? Alors que d'autres familles attendent
depuis au moins six ans ??? j'en passe et des meilleures et pourtant la réalité est bien là. Des EGOISTES profitent de logements sociaux alors qu'ils ont des revenus suffisants pour aller ailleurs,
alors avant de jouer la complainte larmoyante voyez plutôt une des réalités d'ailleurs n'est-ce pas vous qui parliez de poutre dans l'oeil ??? signé : une égoîste d'arc en ciel

bessaguet 01/02/2013 17:38

Les promesses n'engageant que les personnes qui y croient, cette situation était prévisible et nous invite donc clairement à recourir aux procédures contentieuses. Avec un bon argumentaire et un
avocat spécialisé dans l'urbanisme, les chances d'obtenir gain de cause n'en seront que plus importantes. Et à quelques mois d'une élection, l'annulation de permis de construire voire du Plan Local
d'Urbanisme peut faire effet d'une bombe....démocratique.

Benjamin Giami 01/02/2013 14:53

En effet Sylviane, l'association QCBE préfère privilégier la qualité à la quantité. Est-ce un tort ? Pourtant l'association Croix-Blanche s'inscrit dans les promesses de Monsieur Segura (deux en
tout cas) :
- mettre en place un référendum de quartier si plus de 1000 signatures obtenues (on attend toujours, petit clin d'oeil à Monsieur Gente qui y est défavorable),
- et respect des zones pavillonnaires.

Mais faites-nous confiance : nous finirons tôt ou tard par obtenir des réponses. Car la Mairie a beaucoup de chance d'avoir des interlocuteurs tels que nous : nous ne lâchons rien, et nous leur
rappellerons jour après jour leurs promesses non tenues.

christian 01/02/2013 14:38

Sylviane, remarques bien simplistes..., vous êtes certainement une victime des médias qui cherchent surtout à faire des scoops.
La crise du logement, elle a bon dos pour permettre de construire à Aulnay en particulier, n'importe comment,n'importe quoi, n'importe où...sans aucune vision de l'avenir, on le regrettera bien
rapidement, l'expérience du passé ne porte pas ses fruits auprès des nouveaux "dirigeants aulnaysiens". On ne eut que supposer que vous devez être à 'abri comme tous ceux qui pensent ainsi...
Mais la crise du logement à Aulnay, ce n'était pas pour loger, dans l'objectif"Aulnay renaît" des Aulnaysiens en mal de trouver des logements modérés pour achat ou loyer ? Mais oui, il faut de la
mémoire, déjà oublié le dérapage. Vous connaissez les prix d'achat du m2, vous connaissez les prix des loyers consentis par la majorité des investisseurs...souvent non Aulnaysiens...Si non,
renseignez-vous avant d'être aussi caricaturale et ne vous laissez pas ainsi bernée.
" Toute manipulation des esprits passe par une falsification du langage"

JEAN LOUIS KARKIDES 01/02/2013 12:36

Ah!Sylviane, heureusement que vous êtes sur la blogosphère!
Sans vous,il n'y aurait que des commentaires argumentés qui expliquent à longueur d'articles que le Maire ne tient pas ses promesses,que les prix des immeubles ne permettront jamais aux mal-logés
d'avoir un toit,que le Maire a décidé une hausse du loyer dans les HLM,que la démocratie participative n'est qu'un leurre....
Mais vous,vous parlez avec votre coeur...Qui a ses raisons que la raison ne connaît pas.
Qu'importe ce que disent ceux qui s'informent ailleurs que dans la publicité "Oxygène" de notre Maire!
Qu'importe la réalité,vous vivez sur votre petit nuage.
Celà pourrait être émouvant,si le sort de notre ville n'était pas en jeu.
Si demain,Aulnay ne risquait pas de perdre sa mixité,son histoire,ce qui fait de lui un attrait;

Eric DENIS 01/02/2013 12:09

Sylviane, c'est bien votre "idole" qui met en avant "la charte de la construction". Eh bien que l'on commence à l'appliquer ici puisque là plus qu’ailleurs c'est la mairie qui décide.

Nat 01/02/2013 11:13

C'est ça vos arguments Sylviane ? Donc on doit construire a tout va sans raison et le plus haut et moche possible ? Et les habitats de qualité, et la dignité humaine de pas vivre dans des cages à
lapin, et le droit de respecter la zone pavillonnaire promesse du maire ! Si vous n'êtes pas content de ces articles n'allez plus sur son site c'est plus simple.

sylviane 01/02/2013 09:22

monsieur Fleury vous avez une sacrée mémoire et le don de présenter les choses sous l’angle qu’il vous plait. mais vos arguments ne tiennent pas face à l’urgence et la crise du logement sans
précédent à laquelle nous sommes confrontés. avez-vous lu ce matin l’article à propos d’une famille de cinq personnes logée dans 10m² ou encore cette expulsion d’un logement de 4m² ? il faut
construire et seuls les égoïstes de votre espèce nous en empêchent. c’est pourquoi le maire doit tenir bon et vous ramener à plus de raison