Aulnay-sous-Bois : les habitants du quartier Chanteloup confrontés à une insécurité grandissante ?

Publié le 25 Avril 2013

 

Chanteloup_04_image_largeur460.jpgLes habitants du secteur Chanteloup semblent confrontés à des problèmes grandissants de squat sur l’espace public ainsi que dans les parties communes d’immeubles et du trafic de stupéfiants à différents endroits du quartier. Ainsi, le sentiment d’insécurité croît parmi les locataires compte-tenu des nuisances permanentes. Les riverains constatent un trafic organisé de bandes investissant les halls d’immeubles, notamment en soirée provoquant de multiples troubles pour les locataires qui sont menacés s’ils interviennent.

La police municipale ainsi que la police nationale ont été sollicitées à des multiples reprises. Seule la police nationale est habilitée à intervenir dans les parties communes des bâtiments. Cependant, jusqu’à présent, les agents de cette dernière interviennent mais n’entrent pas dans les halls expliquant qu’ils ne détiendraient pas de  «badges » d’accès fournis par les bailleurs. Les habitants expliquent que sur les immeubles OPH, il est possible de surveiller les entrées du fait de grandes baies vitrées et de fenêtres mais aussi de sorties de secours et de coursives permettant la fuite lors d’intervention de la police.

Sur certains immeubles, les digicodes ne fonctionnent plus. Certaines portes d’entrée sont vrillées et n’ont jamais été réparées, aussi l’accès à certains bâtiments reste permanent. Certains placards électriques sont constamment fracturés. Ils servent de « planque » ou sont utilisés pour des raccordements sauvages. Certains locataires ont rencontré le bailleur OPH, suite à des problèmes de squat, mais cela n’a donné aucun effet. Les habitants souhaiteraient plus de suivi de la part des forces de l’ordre et qu’un projet de résidentialisation voit le jour afin de sécuriser au mieux les lieux.

Source : compte-rendu du conseil de quartier Chanteloup / Pont de l’Union du 25 mars 2013

Image : http://www.oph-aulnay.org

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #A vos quartiers !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Patrick Poyer 30/04/2013 18:54

Demandez à Sylviane, elle a très certainement de bonnes remarques constructives à faire !

besssaguet 30/04/2013 16:12

Cette situation omniprésente dans certains de nos quartiers devient insupportable. Ce n'est plus à ce stade qu'un problème de sécurité mais une redéfinition de la suprématie des institutions
nationales. Cela ressemble à un territoire à la main mise de société mafieuse et dont les interventions extérieures sont soumises aux instances supérieures : et oui, la paix sociale à un prix.
IL serait regrettable que la mise en place de milices privées devienne la seule alternative au salut d'une population honnête mais désespérée.
Mais là aussi, ce phénomène est peut-être dans nos têtes.

duDandy 30/04/2013 13:23

De plus les placards ne sont pas "fracturés" car accessibles avec un simple canif
Quant aux soi-disants raccordements sauvages, il s'agit surement de branchements au niveau du poste EDF près du pkg Intermarché, rien à voir avec les immeubles, du moins ceux d'Aulnay Habitat
Faudrait peut être aussi signaler les dégradations récurrentes sur les véhicules dans le parking situé sous la loge gardien au 2 rue des Frères Lumière (Aulnay Habitat, ex. OPH)
Ce qui est vrai c'est que l'OPH se fait tirer les oreilles et le service de gardiennage est inexistant (c'est plutôt "courage, fuyons", par contre pour la "parlotte", ça y va...)Tout ça dure depuis
près de 15 ans !!!

DuDandy 30/04/2013 13:16

Ce qui est faux est que il n'y a pas que la police nationale qui est habilitée à pénétrer dans les immeubles
Les agents municipaux font des rondes quotidiennes y compris dans les parkings (Aulnay Habitat - Ex. OPH) et ont les badges nécessaires
La PN devrait les avoir prochainement

Alexandre Conan 27/04/2013 11:03

La cité de Chanteloup sera résidentialisée dans quelques mois. C'est ce qu'a annoncé le maire aux jeunes de la ville début février dernier annonçant une mesure prise par le conseil d'administration
de l'OPH.
Voir cet article: http://93600infos.wordpress.com/2013/02/12/social-les-immeubles-vont-etre-residentialises-a-chanteloup/

Laurent Comparot 25/04/2013 15:53

C'est une réalité : l'économie de la drogue est très mobile. Les enquêtes sur les filières sont souvent longues et difficiles. Les récents succès de la Police sur Sevran par exemple ont poussé les
trafiquants à investir d'autres cités.
Ce qui n'est pas une raison pour abandonner à leur sort les habitants de ces cités.

Jean 25/04/2013 13:32

Si seulement ces probléme n'existait qu'a Chanteloup Et ce n'est pas encore les beaux jours. L'arret de la police municipale de nuit y est peut etre pour quelque chose également.

wilfrid 25/04/2013 12:22

Ce n'est malheureusement pas le seul quartier OPH de la ville à connaître ce problème (expl : Mitry).