Aulnay-sous-Bois, coup de théâtre : le projet Croix-Blanche enfin sur de bons rails ?

Publié le 7 Septembre 2012

AssosCroixBlancheC’est à un véritable coup de théâtre auquel nous avons assisté hier soir lors de la réunion du Comité de pilotage du projet Croix-Blanche relatif à l’aménagement du terrain de l'ancien Hôtel des Impôts. En effet,  la municipalité semble s'être mise d'accord avec l'Association QCBE (voir sur la photo ci-contre Benjamin Giami son président et Séverine Delamare sa vice-présidente) pour que le projet respecte la zone UG (Pavillonnaire) du Plan Local d’Urbanisme (PLU) et qu'il soit soumis à l'approbation des riverains !

Ainsi, suivant la réglementation du PLU,  les principes suivants seraient respectés : 

- une marge de recul de 4 mètres par rapport à la rue,

- une hauteur maximale de 10 mètres,

- des logements construits en priorité pour les jeunes, les personnes âgées et les personnes à mobilité réduite,

- 40% d'espaces verts,

- 2 places de parking par logement.

En outre, et c’est la grande nouveauté, les différentes hypothèses de travail de ce comité de pilotage seraient soumises à la consultation populaire des habitants du quartier, par référendum.

Les nombreux riverains présents à la soirée d’hier à l’école des Prévoyants avaient du mal à y croire et continuent à se poser des questions. Après avoir bataillé pendant près d’un an et demi avec une municipalité qui, selon eux, ne les écoutait pas, voilà un revirement de situation qui devrait contenter les 1 300 signataires de la pétition.

Que s’est-il donc passé ? Pourquoi la Mairie a-t-elle brusquement fait marche arrière et accepté les conditions posées par l’association Croix-Blanche ? Le mystère reste entier. Des élections municipales seraient-elles programmées pour bientôt ?

Benjamin GIAMI, le président de l’association QCBE, s’est félicité de ces avancées mais se montre déterminé afin que les promesses énoncées hier soient respectées. « On a eu tellement de déconvenues avec la Mairie que l’on reste particulièrement vigilant sur ce que nous ont dit Messieurs Gente et Challier hier soir », a-t-il déclaré ce matin. « Un certain nombre de points demeure en suspens, et notre travail est loin d’être fini. Ainsi, nous avons calculé qu’en respectant le PLU du quartier, l’EPFIF peut construire jusqu’à 45 logements. Nous nous sommes toujours prononcé pour 30 logements, pas plus. Donc nous allons devoir travailler pour que les revendications des riverains soient prises en compte. (…) Il faudra également se pencher sur les modalités de la consultation populaire, annoncée hier par les adjoints du Maire : quel sera le périmètre de quartier de ce référendum ? Les riverains auront-ils à se prononcer sur un projet ou auront-ils à choisir entre plusieurs alternatives possibles ? »

Quoi qu’il en soit, cette évolution favorable des événements constitue une belle victoire pour l’Association Croix-Blanche qui a eu à batailler sans relâche depuis longtemps. Les riverains, habitués à « avoir affaire à un mur » - pour reprendre les mots de certaines personnes hier soir, restent néanmoins méfiants face à un tel retournement de situation.

En tout cas, si une consultation populaire a bien lieu, ce sera une première dans l’histoire de la démocratie aulnaysienne. Et les habitants pourront remercier et se souvenir du travail fourni par l’association du quartier, portée par Benjamin Giami et sa vice-présidente Séverine Delamare. 

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Urbanisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Chana 09/09/2012 15:24

L'association le Croix-Blanche ou comment deux jeunes ont réussi à faire plier un maire de 80.000 habitants. L'opposition devrait en prendre de la graine.

JEAN LOUIS KARKIDES 09/09/2012 11:15

David,
Libre à vous de me plaindre mais personnellement je ne pense pas avoir besoin de l'être.
J'habite une rue où le béton ne coule pas encore.
D'autres sont plus à plaindre,rue Fernand Herbaut,par exemple.
Par contre,riez si vous le voulez de mes commentaires qui vous dérangent.
Je peux être risible comme sont tous les naïfs qui pensent que les choses peuvent changer avec des idées aussi bizarre que d'unir ceux qui en ont besoin.
Les autres commentaires de cet article montrent que je suis pas le seul à avoir cette idée.
C'est ce que je souhaite,c'est ce que je propose.
Quand vous parlez d'égos surdimensionnés,si à droite,un ou deux noms circulent,à gauche (je parle de gauche,de vraie gauche),je ne vois personne........
La surdimension d'un égo en politique,pour moi,c'est le cumul des mandats,vous voyez?:)
A propos de mon anti-ségurisme,je félicite la municipalité pour mettre en place le blocage de tous projets spéculatifs sur les terrains de PSA.

Benjamin Giami 08/09/2012 22:10

Bonsoir, merci beaucoup pour tous ces messages. Sachez que nous restons vigilants et déterminés.

En outre, pour répondre à Monsieur Karkides, je peux vous assurer que je suis en train de me rapprocher de tous les responsables associatifs défendant la qualité de vie dans la ville, car il est
bien évident que ce genre de batailles doit se mener dans tous les quartiers afin que les habitants soient écoutés.

En nous unissant, à l'image du rapprochement avec Monsieur Fleury de l'Association DZPAB ou de Monsieur Leclerc de l'Association Sud-Aulnay, il n'y a que de cette façon que les responsables
politiques nous écouteront. Donc pugnacité, motivation et union doivent rester les maîtres mots de notre engagement.

Nous ne baisserons donc nullement les bras et travaillerons étroitement avec les associations de toute la ville, comptez sur nous.

Bonne soirée.

David Burlot 08/09/2012 19:05

@Jean-Louis,
Très sincèrement je vous plains. A longueur de commentaires vous répétez les mêmes griefs. Mais on aimerai connaitre la méthode que vous souhaiteriez appliquer. C'est que malgré tout quelqu'un doit
au final prendre une décision.
Votre souhait d'un front anti-ségura est risible quand on voit les égos bien dimensionnés de gauche à droite.

PATRIAT 08/09/2012 16:32

Moi je propose Monsieur Giami comme pilote, il est ptet jeune mais c'est le moins bête !

JEAN LOUIS KARKIDES 08/09/2012 12:49

Bravo,Monsieur GIAMI.
Vous avez peut être sauvé votre quartier,mais comme vous le dites,il faut rester vigilant.
Et après?
On voit bien que seul l'épreuve de force,la lutte permet des avancées!
Au forum,on va débattre de la "démocratie participative"!
Comme si la démocratie avait besoin d'un adjectif (comme le mot "laïcité" associé à un autre).
Il n'existe qu'un moyen de stopper le béton:l'union.
Mais après votre victoire,qu'en sera t'il des autres projets?
Chacun dans son coin,c'est du pain béni pour la municipalité.
Et la porte ouverte pour un second mandat.....
Y a t'il un pilote dans l'avion pour reprendre les commandes?

Ramos 08/09/2012 09:57

J'etais à la réunion je dois avouer qu'on a été surpris par le changement de ton des politiciens de la Mairie. Il y avait d'autres politiciens, aucun n'a bronché et c'était plus un jeudi questions
réponses entre les adjoints et les gens de l'association. Chapeau à eux ils ont bien tenu, ils ont bien bossé et ont posé les questions qu'il fallait, vu que les gens dans la salle n'avait pas
droit à la parole...... Comme d'hab. Et à la sortie plein de monde pour les féliciter et surtout pour leur dire de tenir bon car ça doit cacher quelque chose tout ça !

PATRIAT 07/09/2012 12:41

En un mot : BRAVO !!!!!!!

coquel hélène 07/09/2012 12:00

Travaillant dans les écoles d'Aulnay j'ai eu la surprise de voir le commentaire dans Oxygène sur ces mêmes écoles . Que tout est pour le mieux dans ces écoles , que les travaux avancent etc :A
Solbès , rien n'a été fait durant les vacances scolaires.Pas d'ouvriers pendant presque 2 mois .et on profite du retour des enfants pour les mettre dans les pires conditions ; avec le bruit , la
poussière puante .J'étais présente !!!!
A propos de Bourg 2 ; nous pensions que nous allions déménager , nous avons fait nos cartons , pour aller réintégrer l'ancienne école et on prolonge de nouveau pour plusieurs années probablement
l'installation dans les préfabriqués . Bien sûr , ils ont changé les prébabriqués par des neufs , mais ce n'est pas des bonnes conditions pour travailler . Les cabinets médicaux sont toujours dans
un état lamentable : bref , rien ne change . Seulement des coups de peinture dans certaines écoles : ok , c'est quand même bien fait . Sauf quand la peinture a été faite sur les serrures , qui du
coup ne fonctionnent plus .voilà ce que j'avais à dire :RAS le bol !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!