Aulnay-sous-Bois : le maire Gérard Ségura ouvre le débat sur l’urbanisme

Publié le 22 Juin 2012

Dessiner l’avenir d’Aulnay, qu’il s’agisse de construire de nouveaux logements, de rénover les anciens, de transformer des quartiers, d’implanter des équipements et des entreprises… C’est l’ambition du conseil municipal exceptionnel convoqué ce soir. Pas de vote, mais un débat au cours duquel les élus vont passer en revue les grands projets, comme l’aménagement sur une période de quinze ans du quartier Mitry-Princet (avec cet été les travaux de rénovation de l’école Ambourget, puis la construction en fin d’année d’une maison des services publics) ou la poursuite de la rénovation urbaine dans le nord, avec la démolition du centre commercial du Galion.

debaturba.jpg

Pourquoi organiser un tel débat maintenant? « Depuis le début de notre mandat, des éléments nouveaux ont bouleversé une partie de notre programme : l’arrivée annoncée du métro du Grand Paris ou encore le départ prévisible de PSA », explique le maire PS Gérard Ségura, qui veut donc réajuster sa feuille de route. A cette occasion, l’élu va également présenter une « charte de construction durable », un projet qui ne sera soumis au vote que lors d’un conseil ultérieur, le 5 juillet. L’objectif de ce document : nouer un « partenariat avec les promoteurs et les bailleurs sociaux » pour garantir l’intégration des constructions, limiter la densité, favoriser la mixité entre logements, commerces, loisirs… Le document n’aura pas de valeur contraignante mais, « dans une situation économique pas facile », il permettra tout de même, selon Gérard Ségura, d’obtenir des engagements. « Jusqu’à présent, nous discutions au coup par coup. C’est ainsi qu’on a obtenu rue de Coulemont que le constructeur opte pour deux bâtiments plutôt qu’une barre de 70 m de long ».

Le document est aussi une forme de réponse aux critiques. L’urbanisme est un point récurrent de discorde, dans une ville où d’innombrables associations ont fleuri pour combattre la construction de logements en quartier pavillonnaire. C’est aussi sur ce thème que les élus Europe Ecologie ont quitté en 2010 la majorité municipale, dénonçant un manque de concertation. La municipalité veut mettre en place une « grande campagne d’information ». Cinq grandes réunions publiques seront organisées à partir de septembre dans les différents quartiers. Des « cahiers d’acteurs » recueilleront les avis des habitants, associations, entrepreneurs… Dans les rangs de l’opposition, l’UMP Franck Cannarozzo reste sceptique : « Une question reste sans réponse : quel seuil de population veut-on atteindre? Peut-on construire à l’infini et nuire aux quartiers pavillonnaires qui font la renommée d’Aulnay? »

19 heures, salle de l’hôtel de ville. Séance retransmise en direct sur le site de la ville : www.aulnay-sous-bois.com.  

Source : Le Parisien

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Urbanisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Géraud 22/06/2012 17:29

Svet, la droite est morte à Aulnay-sous-Bois. Gérard Gaudron vient de se prendre une veste le 17 juin face à un parachuté totalement inconnu qui en plus à le toupet d’habiter la Courneuve. Frank
Cannarozzo s’est pris une valise lors des cantonales dans le canton nord. Voilà pour l’UMP. Quant au centre, le MoDem est totalement transparent et perdu suite aux prises de position bancales de
son dirigeant François Bayrou, Billel Ouadah fait des mises en demeure à Jacques Chaussat qui, lui-même, à plus de 70 ans passés en 2014 aura plus sa place au musée Grévin qu’à la mairie d’Aulnay.
Résultat des courses : on va manger de la gauche pendant 20 ans.

Svet 22/06/2012 10:13

Alors comme ça l'immeuble de l'avenue de Coullemont a été divisé en deux pour ne pas donner l'image d'une barre ? La bonne blague ! On en a marre de ces affirmations municipales ! Si l'immeuble a
été coupé en deux, c'est uniquement pour laisser un passage au Monsieur qui a tenu bon et qui a refusé de vendre sa maison derrière ! Alors ça suffit maintenant : Certains pensent qu'ils peuvent
tout se permettre car le nouveau député PS a fait 55% à Aulnay. Ils se trompent : énormément de personnes ayant voté à gauche ne reconduiront pas la municipalité actuelle. Alors stop !
Je suis écoeurée. J'en ai marre de cette situation. Cette souffrance quotidienne ne peut plus durer à Aulnay !