Aulnay-sous-Bois : le dernier salon où l'on cause... d'urbanisme.

Publié le 1 Février 2010

reunion 
L'urbanisme est un sujet qui commence à faire causer à Aulnay-sous-Bois... C'était vrai en réunions publiques organisées par le maire, mais désormais, et c'est un fait relativement remarquable de par son ampleur, la discussion se déplace hors du circuit politique traditionnel. Et c'est sans doute ce qui agace un certain nombre de nos politiciens locaux qui sentent que le contrôle leur échappe. Lassés de voir la démocratie locale aulnaysienne pédaler littéralement dans la choucroute, des habitants d'un bon nombre de quartiers de la ville prennent les choses en mains et sont en train de s'approprier cette question.

 

Les faits sont là et indiscutables : distributions de tracts, signatures de pétitions, discussions spontanées, sur les marchés, dans la rue, création de collectifs de riverains et d'associations... jusqu'à ce vendredi 22 janvier 2010 où un collectif structuré s'est présenté à la population en réunion publique. Entre les présents dans la salle et ceux restés à l'entrée faute de place, 200 personnes étaient réunies, preuve s'il en est que la demande d'information sur ce sujet semble croître de manière exponentielle parmi les habitants. Signe des temps, même les blogs deviennent des sources de renseignements précieuses tant la question est brûlante...

 

Comment en est-on arrivé là ? D'abord par manque de méthode. Des projets de construction, comme par magie, sont sortis du chapeau sans réelle information, consultation ou concertation avec les habitants des quartiers. Rue des Saules, les riverains ont été alertés par une machine à sonder les terrains alors que les élus leur expliquaient depuis des mois que rien n'était prévu ! A la cité Arc-en-ciel, constituée de logements sociaux pavillonnaires, les habitants attendaient un équipement et/ou un espace vert et se voient finalement proposer un immeuble de 24 appartements au milieu des pavillons. Même s'il est en conformité avec la zone UD du Plan Local d'Urbanisme, ce projet présenté en réunion publique de démocratie participative n'a pas reçu un accueil franchement chaleureux de la part des riverains. Cependant les élus n'en ont pas tenu compte...

 

...A l'exception notable d'Alain Amédro, 5éme adjoint au maire, élu Vert, ... en charge des questions d'urbanisme, enfin sur le papier, qui n'a eu de cesse de dénoncer l'absence de méthode dans la gestion des dossiers de l'Arc-en-ciel... et de Balagny ou cette fois-ci c'est un espace vert qui fera les frais de la sacro-sainte densification. Rendons-lui au moins cela. Sans renier ses aspirations à une plus grande justice sociale, il a été le seul, au sein de la majorité plurielle, à tenter de concilier besoin de logements, exigence environnementale en termes de qualité de construction et réelle volonté de concertation avec les riverains dans l'élaboration du projet final. Il a d'ailleurs proposé des alternatives, bien reçues par les habitants concernés, mais classées sans suite depuis...

 

PRUDepuis, les inquiétudes des habitants grandissent de jour en jour face à cette gestion du coup par coup, où les projets de construction s'élaborent de façon isolée sans réelle approche d'ensemble à l'échelle de la ville. Désormais, aucun quartier n'est épargné, du nord au sud. Cette situation provoque des réunions passionnées, la dernière en date étant la réunion publique des prévoyants. Auparavant, la municipalité avait l'excuse du PRU, le plan de renouvellement urbain, qui obligeait la ville à fournir à l'ANRU, l'agence nationale pour la rénovation urbaine, avant la fin de l'année 2009, la liste précise des 821 logements à reconstruire dans ce cadre, sous peine de perdre des millions de subventions. Mais aujourd'hui, le PRU est sauvé. Cette urgence là est passée et désormais les conditions d'une réflexion approfondie et apaisée sur le projet de ville du futur semblent réunies...

 

... A condition que les élus y mettent un peu de bonne volonté. Car en effet, au delà du manque de méthode, au-delà même du manque d'information, puisque certains aulnaysiens découvrent presque par hasard que leur habitation est située dans un périmètre d'études urbaines, ce qui choque le plus à Aulnay-sous-Bois c'est le manque de vision quant au projet de ville du futur... Combien de révision ou de modification du PLU faudra-t-il pour enfin décider des grandes orientations urbanistiques de notre cité en mettant clairement les enjeux (logement, environnement, circulation... ) sur la table et en associant aux débats le plus largement possible ceux qui sont notre ville à savoir nous, les habitants ?

Ces derniers mois, les réactions épidermiques des habitants face à des projets immobiliers menés séparément et sans réelle cohérence, ajoutées aux confrontations quartier par quartier parfois savamment entretenues dans un souci de division, n'ont fait qu'accroître les tensions autour des questions d'urbanisme. Préférant nier l'importance du phénomène, nombre d'élus locaux de la majorité municipale se sont crispés au fur et à mesure, adoptant le plus souvent une posture autiste. Jusqu'à quand ?

Après la réunion publique du 22 janvier 2010, il serait dommage de ne pas saisir cette chance qui s'offre à nous, de ne pas s'appuyer sur cette force constituée des associations et de la population prêtes, à travers des ateliers d'urbanisme, à apporter leur pierre à l'édifice, et de laisser filer cet instant de démocratie où, ensemble, nous pouvons imaginer et construire notre ville pour demain...

Stéphane Fleury.  





  
 

 

  

 

  

 

 

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Urbanisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Laurent Comparot 06/02/2010 08:26


Étonnant ce dernier commentaire ! Et moi qui pensait que la démocratie était incarnée par des représentants élus au suffrage universel... Il suffit donc de monter une association pour se prévaloir
d'une représentativité démocratique. C'est bon à savoir.


Stéphane.potié 02/02/2010 09:44


Très bonne synthèse de la situation. Votre blog est vraiment devenu incontournable, on est tenus au courant au fur et à mesure de l'actualité urbanistique de notre ville.
Les information y sont vraiment enrichissantes (toute la série sur les différentes zones, indispensable, très bonne initiative).C'est bien grâce à vous et aux différentes associations qui se sont
créées que les choses commencent à bouger et sont susceptibles d'aller dans le bon sens.Quelque part, c'est rassurant de voir que désormais l'avenir de notre ville ne se fera pas sans concertation
avec la population et les différentes associations qui la représente.