Aulnay-sous-Bois : le bras de fer est lancé entre l’association Q.C.B.E et le maire Gérard Ségura !

Publié le 21 Octobre 2013

Quelques analystes en herbe sans doute mal informés prévoyaient un conseil municipal mouvementé le jeudi 17 juin dernier à cause de la mise au vote du projet d’aménagement du terrain de l’ancien centre des impôts. L’association Q.C.B.E avait au contraire appelé bien avant l’événement à ne pas manifester devant cette instance où le public n’est de toute façon pas convié à s’exprimer. C’est donc sans surprise l’option numéro trois qui a été entérinée par l’actuelle majorité après il est vrai un long débat sur lequel nous reviendrons en détail d’ici peu. En attendant vous trouverez ci-dessous le dernier tract signé Q.C.B.E intitulé : le bras de fer est désormais lancé entre l’association Q.C.B.E et le maire Gérard Ségura ! Il a été distribué à plus de 2 000 exemplaires dans le quartier concerné.

LE CONSEIL MUNICIPAL A ADOPTÉ JEUDI 17 OCTOBRE LE PROJET CROIX-BLANCHE

LE BRAS DE FER EST DESORMAIS LANCÉ

ENTRE L’ASSOCIATION Q.C.B.E. ET LE MAIRE GERARD SEGURA

QCBEJeudi 17 octobre 2013, le Maire et sa majorité municipale ont adopté le projet n°3 prévoyant 45 logements, sans même avoir écouté nos attentes ni avoir respecté leur promesse d’organiser un référendum, comme ils s’y étaient engagés en 2008.

Pourtant nous avons cru au débat et à l’échange - c’était d’ailleurs tout le sens de la lettre cosignée il y a deux ans par le maire et l’Association. Nous n’étions donc pas fermés à tout dialogue, bien au contraire. Malheureusement, après avoir donné l’illusion de la démocratie participative au travers d’un Comité de pilotage qu’il n’a jamais écouté, Gérard SEGURA a décidé de passer en force et de ne pas écouter les riverains du quartier de la Croix-Blanche.

Ainsi, en regardant le projet n°3, vous pourrez voir que :

- le caractère pavillonnaire du quartier n’est pas respecté,

- le caractère unique des espaces verts est oublié,

- le nombre de logements est de 45, contrairement aux demandes de QCBE d’en faire 30 afin de respecter les impératifs du quartier (écoles, cabinets médicaux surchargés etc.),

- les questions hydrauliques et d’égout n’ont pas été étudiées,

- un second équipement public, notamment une crèche, n’a même pas été envisagé.

Nous en prenons bonne note et attendons donc le dépôt du permis de construire qui doit intervenir prochainement.

Nous serons au rendez-vous pour rappeler au Maire que nous utiliserons tous les moyens mis à notre disposition pour faire respecter l’Etat de droit. Si, pour le Maire, la démocratie directe est une promesse électorale, la décision finale sera soumise au juge administratif.

Par conséquent, nous tenons à vous assurer du fait que l’Association QCBE a pris la décision de faire un recours administratif dès que le permis de construire sera affiché sur le terrain de l’ancien Hôtel des Impôts.

C’est pourquoi un appel aux dons sera prochainement lancé pour nous aider dans nos démarches.

Il s’agira d’une bataille que nous prévoyons longue et difficile, mais nous tiendrons bon. Notre détermination reste totale ! 

Séverine Delamare - Présidente Q.C.B.E

Albert Giami - Vice-Président Q.C.B.E

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Urbanisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article