Aulnay-sous-Bois : la densification programmée du quartier Mairie et du Centre Gare

Publié le 5 Décembre 2012

Nous continuons notre tour de la ville en 3D présentant les futurs projets d’aménagement d’Aulnay-sous-Bois avec un focus particulier sur le quartier Mairie et le Centre Gare. C’est en effet dans ces secteurs que la densification de la commune est la plus perceptible. Citons par exemple les rues Fernand Herbaut/Impasse des marronniers, Jean Charcot, Charles Dordain, Anatole France côté nord de la gare ou bien encore avenue du 14 juillet ou Coullemont côté sud. Un nouveau programme de logements Kaufman & Broad devrait d’ailleurs s’implanter prochainement rue Anatole France en lieu et place de commerces de proximité fermés depuis longtemps : pressing Arc en ciel, brasserie la chope, ancien cycles Tilly, cinébank vidéo ou poissonnerie marées et rivages.

Ce processus n’est pas sans inquiéter les riverains soucieux à la fois de leur cadre de vie mais aussi des risques liés à la nature des sols avec une présence massive de gypse mais aussi d’eau via les nappes phréatiques. Sur ces aspects, le maire Gérard Ségura s’est voulu rassurant expliquant que toute construction était soumise à une enquête géologique préalable. Le pôle Gare aussi est amené à évoluer fortement. A ce titre, les 10 000 m² disponibles appartenant au réseau ferré de France(RFF) pourraient aiguiser les appétits pour du logement et des bureaux. Le souterrain de la gare devrait quant à lui être refait à partir de février 2013. La vidéo ci-dessous évoque en détail tous ces aspects. Elle débute toutefois avec les conclusions concernant le quartier Mitry-Ambourget avec une ambition municipale clairement affichée : désenclaver le secteur en ouvrant la rue du 8 mai 45 vers le rond-point Bricoman dans l’espoir notamment de mettre un terme définitif au trafic de drogue…    

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Urbanisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

NEVEU Annie 11/12/2012 15:04

au Conseil de Quartier Mairie-Paul Bert du 5 décembre 2012 une présentation des travaux à venir du pôle Sud nous a été faite. Néanmoins il nous a bien été dit qu'il n'y avait pas de budget en 2013
pour la gare routière Nord et le souterrain de Ville.

frank Cannarozzo 05/12/2012 18:40

@ Sylviane,

c'est ce qui s'appelle un commentaire fallacieux.

alors rappelons l'histoire que vous avez oublié volontairement ou non.

dans le préambule du PLU de 2008, il est écrit que la densité par logement tend à diminuer partout en ile de france.(du fait de familles plus petites mais aussi de familles éclatées qui nécessitent
deux logements pour une même famille par exemple). il nous fallait modifier le plan d'urbanisme pour pouvoir maintenir le seuil de population au dessus de 80 000 non pas pour le plaisir d'être 80
000 mais parc qu'une partie du financement de notre commune en dépend.
le même préambule dit qu'avec un rythme de construction à 150 logements par an (niveau donc d'avant 2008) c'est insuffisant et qui faut faire le double pendant 1 mandat.

nous avons donc proposé de modifier le PLU en conséquence de cela. maintenant que tout le monde connait la situation économique, imaginez donc ce que cela aurait été avec quelques millions de
subventions de moins !

cette modification a été soumise à enquête publique, il est donc faux de dire que personne n'en a été informé.

la réalité c'est qu'à cette époque tout le monde était plus omnibulé par l'élection municipale que par le PLU, voilà pourquoi il est passé inaperçu.

alors était-il trop ambitieux ? à mon gout oui. moi je sais reconnaitre ma responsabilité mais je trouve dommage que vous n'ayez pas l'élégance de reconnaitre celle du maire.

en effet un PLU c'est des possibilités mais pas des obligations. c'est un ensemble de règles qui peuvent ouvrir mais aussi réduire selon les cas.

ce qui est reproché au maire et qui est de sa seule responsabilité, ce sont les choses suivantes :

par trois fois il a modifié le PLU et chaque fois il a assoupli les règles pour construire plus sur les mêmes parcelles et pour construire sur de nouvelles parcelles. il n'a donc pas cherché à
protéger mais à aller plus loin.

il a préempté de très nombreux terrains, et toutes ces préemptions ont fait l'objet de délibérations très claires à chaque fois, il s'agit de construire des immeubles.

il a du coup aujourd'hui dans ses projets la constructions de plus de 800 logements en centre-ville et plus de 2000 sur l'ensemble jules princet-route de mitry-vélodrome. et la très grande majorité
de ces projets nécessite des modifications du PLU qu'il a ou qu'il veut autoriser.

bref la situation n'est pas celle que vous décrivez. et juste pour mémoire sur l'histoire de Pimodan, on était simplement en pleine campagne électorale des régionales, certainement pas un hasard.
d'ailleurs si vous vous renseignez, ce même promoteur s'est vu la vie facilitée ailleurs... comme quoi on peut "s'arranger" quand on est en période électorale.

je terminerai par rappeler que la droite permettait certes de construire mais dans des conditions qui ne heurtait pas à ce point le voisinage (rue Gatouillat, rue Pimodan, Route de Bondy, etc)
pourtant en plein centre ville.

pendant ces 4 dernières années, plus d'une dizaine d'associations de riverains s'est élevée certes contre des constructions mais avant tout contre la méthode Segura.

Voilà Sylviane pour un petit retour à la réalité. si chacun doit accepter de prendre sa part de responsabilité, et je suis prêt à prendre la mienne, il faut que chacun prenne la sienne, votre maire
compris !

NEVEU Annie 05/12/2012 18:20

Le Centre Gare Nord a été survolé
qq vues d'un futur immeuble ici ou là
il n'a même pas été présentée une vue de l'agrandissement du groupe scolaire Paul bert / Louis Solbès...
plus tard il y a eu un commentaire sur des pavillons dans le cadre du projet Hôtel de Ville, c'est tout.

bessaguet 05/12/2012 17:53

Il serait intéressant d'avoir l'avis de personnes qui jusqu'à présent ne se sont pas prononcées sur ces projets immobiliers divers : les commerçants de détail. En effet, plusieurs articles
déploraient le manque de dynamisme de l'activité commerciale ces dernières années : cet afflux de logements donc de nouveaux consommateurs potentiels ne serait-il pas une manne pour nos "amis
commerçants"? Il serait intéressant d'avoir leur avis ainsi que celui de la Chambre de Commerce. En effet, il serait scandaleux et dommage, que les commerçants de détail des différents quartiers
recevant ces programmes immobiliers ne profite pas, eux, de cette mutation, sinon les grandes enseignes vont commencer à saliver.

Beda bruno 05/12/2012 17:40

"le maire actuel lui au moins consulte et met cartes sur table pour les habitants qui maintenant y voient clair."

C'est sur que les habitants des secteurs arc en ciel , fernand herbault , rue des saules ,croix blanche,etc.. doivent apprecier à leur juste valeur cette citation.

Par ailleurs le roi de la modif des PLU n'avait qu'à agir si celui proposé avant etait mauvais.

JEAN LOUIS KARKIDES 05/12/2012 16:59

Dites moi,Sylviane,ce n'est pas notre maire qui veut densifier le grand axe Mitry-Princet?
Alors de quoi vous plaigniez vous?

wilfrid 05/12/2012 16:59

Mais c'est superman ce maire, il a tout compris pour désenclaver le quartier des 1000-1000. Un grand bravo (c'est du vécu).
Bon sinon, le mètre carré à Fernand Herbaut ce n'est entre 5000 et 5200€ le mètre carré. Mais 4200€ (pour les 4 pièces qui restent quand même inaccessibles) et 5200 € (pour les 2 pièces), les 3
pièces sans doute entre ses deux extrêmes. Vu à l'instant sur le site du promoteur. Ca change rien à ce que ça soit fait mais bon pas la peine d'extrapoler non plus.

sylviane 05/12/2012 14:41

rappelons quand même que la droite est l’unique et seule responsable d’avoir créé des conditions permissives pour les promoteurs en votant en janvier 2008 et sans concertation avec la population un
plan local d’urbanisme qui permet de densifier au maximum les grands axes. si les riverains sont inquiets c’est qu’ils prennent enfin conscience du désastre hérité de l’équipe municipale
précédente. le maire actuel avait défendu les riverains de la rue pimodan avec succés contre les promoteurs à une époque prouvant qu’il est bien loin de l’image de bétonneur qu’on veut lui coller.
le maire actuel lui au moins consulte et met cartes sur table pour les habitants qui maintenant y voient clair.