Aulnay-sous-Bois : l’association Croix-Blanche en colère face au cynisme des élus lors des rendez-vous d’Aulnay du week-end dernier

Publié le 28 Janvier 2013

Vous trouverez ci-dessous un communiqué de l’association Croix-Blanche (QCBE) qui manifeste sa colère face au cynisme de la municipalité suite aux réunions des rendez-vous d’Aulnay du week-end dernier au parc Dumont. De son point de vue ces opérations sont de la pure communication teintée d’un certain mépris envers les habitants et les associations. A titre d’exemple, Benjamin Giami et Séverine Delamare, respectivement, président et vice-présidente QCBE, citent le comité de pilotage qui planche actuellement sur le projet d’aménagement de l’ancien centre des impôts. Cette instance semble n’être qu’un simulacre de concertation puisque la décision de construire 45 logements en modifiant le zonage du Plan Local d’Urbanisme (PLU), actuellement UG soit pavillonnaire, parait déjà scellée...

QCBERencontres de la Municipalité avec les riverains et les associations vendredi 25 et samedi 26 janvier au Parc Dumont

L'Association QCBE en colère et désormais en lutte contre le cynisme de nos élus ! 

Comment la Mairie peut-elle mépriser à ce point les riverains et les associations ?

Vendredi 25 et Samedi 26 janvier, nos élus ont "présenté" les projets d'aménagements du quartier sud de la ville d'Aulnay-sous-Bois. Sous le signe de la pseudo concertation - c'est ainsi que le Maire le présentera dans son journal "Oxygène" - nous souhaitons avant tout manifester notre déception face à l'attitude de nos élus. 

La Com' ça suffit ! Il est enfin temps d'écouter les associations de riverains, et non de se montrer en affirmant haut et fort que le dialogue avec les associations est réel. C'est faux ! 

Comment la Municipalité peut-elle justifier le manque d'écoute au sein du Comité de pilotage Croix - Blanche, où elle impose devant témoins toutes ses volontés ? 

Rappel des faits : 

- Le comité de pilotage se crée le 18 avril 2012 : le Maire essaye d'imposer des salariés de la Mairie n'habitant même pas le quartier. Début de fronde avec des riverains qui se lèvent et s'en vont pour manifester leur opposition à ce déni de démocratie.

- Juin 2012, Le Comité de pilotage obtient de Philippe Gente, devant témoins, la non-modification du PLU et un référendum de quartier : retour en arrière du Maire, quelques jours plus tard, qui annonce que l'on a rien compris, sans oublier son adjointe qui justifie ce retournement de situation en déclarant "qu'elle s'est senti menacée" !

- Des riverains osent assister aux réunions du Comité de pilotage et voient comment nous sommes traités par les adjoints du Mairie : décembre 2012, la Municipalité décide alors de faire un huis-clos avec une pseudo caméra qui nous filme en Mairie, relié à un Internet qui ne fonctionne pas !

- Le Comité de pilotage demande à nouveau, dans son intégralité, de ne pas modifier le PLU du terrain de l'ancien Hôtel des Impôts : refus de la Mairie !

- Le Comité de pilotage demande de respecter les promesses de 2008 et de mettre en place un référendum du quartier suite aux 1300 signatures obtenues : refus de la Mairie ! 

- Vendredi 25 et samedi 26 janvier, la Municipalité annonce un programme de 45 logements et une modification du PLU - toujours sans concertation au sein du Comité de pilotage et donc sans prendre en compte l'avis des riverains et des associations.

Et le Maire OSE PARLER DE CONCERTATION ? 

C'en est trop pour l'Association QCBE qui ne peut plus tolérer ce cynisme de nos élus ! Elle a donc pris la décision d'intensifier son action auprès des riverains et de consulter un avocat. Si la démocratie n'est pas là pour nous protéger et nous défendre, le droit et la justice sont là.

Benjamin GIAMI, Président de l'Association QCBE

Séverine DELAMARE, Vice-Présidente QCBE

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Démocratie de proximité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

JEAN LOUIS KARKIDES 28/01/2013 19:31

La surdité est un symptome qui s'amplifie avec l'âge!
Ayant travaillé avec des mal-entendants,je peux vous dire que certains en jouent quand ils n'ont pas envie d'entendre....
QCBE n'est pas seule à ne pas avoir de réponses....
Je connais de futurs électeurs, des jeunes qui prennent en charge leur environnement qui attendent encore une réponse de leur Maire......

Rémi 28/01/2013 18:21

Pour Sylviane
On arrive au fur et à mesure de vos interventions à vous cerner
Je résume :
vous avez beaucoup d'humour
vous aimez les vieux
vous aimez notre maire

je veins de me rendre compte de la redondance de mes deux derniers points

sylviane 28/01/2013 14:45

ce Benjamin Giami est un peu trop sanguin à mon goût. Il communique à tort et à travers pas toujours à bon escient. Sa jeunesse le dessert. La politique nécessite des hommes d’expérience plus
mesurés et qui surtout agissent