Aulnay-sous-Bois : inondations rue Jean Jaurès à proximité de la rue de la Croix-Blanche hier soir

Publié le 20 Mai 2012

innondationscroixbalnche2.JPG

Vous trouverez ci-dessous un article et quelques photos transmis par un lecteur d'Aulnaylibre ! à la rédaction suite à des inondations rue Jean Jaurès. Nous l'en remercions.

innondationscroixbalnche3Samedi 19 mai, il était 22h passées quand le bruit d'un camion de pompage se faisait entendre dans la rue Jean Jaurès, tout près de la rue de la Croix-Blanche.

Ce camion de la mairie était en train de pomper l'excès de pluie qui sortait des égouts. Pourtant, la pluie avait cessé depuis plus de deux heures. Les rues qui donnent sur le terrain de l'ancien Hôtel des Impôts étaient gorgées d'eau.

Il serait donc intéressant d'avoir accès au rapport des Messieurs qui effectuaient le pompage pour savoir pourquoi il y avait tant d'eau. Ce qui est certain, c'est qu'avec la construction de 30 à 65 logements, les rues risquent d'être débordées si les pluies reprennent, ce qui va sans doute arriver dans une ville au climat continental !

Alors pourquoi persister à construire des logements si l'on n'est même pas capable d'adapter nos systèmes d'évacuation aux habitations actuelles ?

 

inondationscroixblanche.jpg


 

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Vous avez la parole

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Stéphane Fleury 23/05/2012 14:51

Bonjour Monsieur Vela,

merci pour toutes ces précisions techniques publiées en accord avec Monsieur le Maire (avez-vous toujours besoin de son aval pour vous exprimer ?) dont nous saluons au passage la réactivité à
cautionner votre réponse. S'il pouvait faire preuve d'un zèle égal envers les associations d'urbanisme nous serions comblés ! Ceci étant écrit, nul doute que ces explications éclaireront les
lecteurs d'Aulnaylibre ! parfois confrontés à des épisodes d'inondations désagréablement vécus. L'objectif n'était pas spécialement d'envisager la question sous l'angle de la polémique mais de
remonter des problématiques auxquelles les habitants font face dans notre commune et pour lesquelles ils attendent des actions concrètes. L'imperméabilisation des sols en fait assurément partie.
Notre site aura au moins eu le mérite de permettre cet échange et je vous en remercie même si visiblement vos arguments n'ont pas convaincu grand monde...

Quant à la photo, bien qu'elle ait été prise à l'origine d'assez loin, de nuit et sous un éclairage peu propice à l'identification, nous l'avons floutée après coup pour éviter tout souci. Ce choix
nous ne le faisons en aucun cas sous la pression mais seulement parce que vous semblez sous-entendre que ce cliché pose problème aux agents municipaux pour lesquels nous avons le plus grand
respect. Nous ne voudrions pas qu'ils soient exposés au moindre ennui à cause d'une simple photographie prise dans le cadre de leurs fonctions et, pour terminer avec une pointe d'humour, qu'ils
soient privés, vous y-compris par la même occasion, de galette des rois l'année prochaine...

Très cordialement

Stéphane Fleury, pour la rédaction d'Aulnaylibre !

Romuald Weymann 21/05/2012 23:45

Ce qui est assez troublant, c'est que ce droit à l'image est brandi, alors qu'on nous assure qu'il s'agissait d'une simple opération d'entretien prévisionnelle.

Même si les agents municipaux avaient été aisément identifiables - ce qui n'est évidemment pas le cas à moins de faire preuve de très mauvaise foi - j'ai du mal à saisir pourquoi aurait-il fallu
protéger leur anonymat ?
Serait-il si honteux de travailler aux services de la voirie ?


Par ailleurs, M.Vella affirme que les agents municipaux intervenaient sur le réseau usé d'un riverain et qu'ils en ont ensuite profité pour pomper le déversoir d'orage local.

Vu l'heure à laquelle a été signalée l'opération de pompage (22h00 passées), on peut en déduire 3 hypothèses :

- si l'on suppose que l'opération de maintenance sur le réseau usé du riverain a été assez rapide, cela signifie que les agents municipaux sont intervenus en début de soirée chez ce riverain
(curieuse plage horaire pour une mission de ce type ?), et il leur a ensuite été demandé d'en profiter pour pomper l'eau du déversoir à des fins préventives

- les agents municipaux ont commencé à dégorger le réseau usé avant la tombée de la nuit, mais ont mis du temps, et, malgré l'heure tardive, le contremaître a ensuite demandé à la même équipe d'en
profiter pour « effectuer un vidage préventif », à cause d'une météo qui s'annonçait très pluvieuse (la pluie était déjà abondamment tombée, étrange que ce « vidage préventif » n'ait pas eu lieu
bien plus tôt, comme par exemple en matinée voire dans l'après-midi ?)

- il a été demandé aux agents municipaux d'intervenir, suite à des appels inquiets/affolés de riverains observant une crue soudaine - on notera dans ce cas le délai d'intervention, 2h et quelques
-, ou sur décision municipale, pour éponger l'eau ayant débordé.
D'où l'embarras que l'on perçoit à travers le recours à l'argument judiciaire relatif au droit à l'image - non applicable en l'espèce - ainsi que par ces explications capilotractées quant à une
opération de maintenance préventive (survenue après 22h00, on ne peut qu'applaudir le sens du bien collectif de ces agents municipaux, qui, pour le coup, mériteraient d'avoir leur photo non floutée
en 1ère page du prochain Oxygène).

Alexandre CONAN 21/05/2012 21:08

Bonsoir,
Guy Vella a précisé ce dont je parlais concernant ce type d'intervention Rue Jean Jaurès mais j'aimerais revenir sur cette phrase dite par Guy Vella: "en prévision d'un WE très pluvieux". Jusqu'à
preuve du contraire, Samedi 22h est un moment déjà bien avancé dans le week-end, surtout celui-ci avec le pont de l'Ascension donc une prévision... cela est un peu gonflé de dire cela !
Enfin, concernant le droit à l'image, l'Article 9 du code Civil cité par Romuald Weymann prouve et nous autorise à nous bloggeurs, dont notre mission est d'informer, à diffuser de telles photos. Et
surtout, avant de donner de tels arguments pour essayer de flouter et de dédramatiser ce fait, j'aimerais que l'ont me donne le nom des personnes que l'ont peut reconnaître sur cette photo floutée
!
Bonne soirée,
Alexandre.

Svet 21/05/2012 20:50

Eh bien j'ai envie d'avertir l'Association qui s'occupe du projet Croix-Blanche : si la Mairie commence à vouloir sortir l'arsenal juridique - droit à l'image etc. - eh bien ce n'est que le début.
Elle va commencer par ça, puis tout ce qui sera écrite sera étudié et dès que quelque chose ne leur plaira pas, ils n'hésiteront pas à poursuivre les auteurs. Eh oui, on est baillonné à Aulnay.
Mais courage, vous avez les riverains derrière vous !!

Romuald Weymann 21/05/2012 18:03

Edit : lire « - images concernant le titulaire du droit de manière accessoire »

Romuald Weymann 21/05/2012 18:01

@ Guy Vella,

Je puis apporter une modeste réponse quant à la question relative au droit à l'image des agents municipaux, étant moi-même fonctionnaire, en uniforme et en arme qui plus est, et donc épisodiquement
confronté à ce « problème » de droit à l'image.

Le droit à l'image, notion principalement jurisprudentielle, émane du droit à la vie privée, prévu par l'article 9 du Code civil selon lequel « chacun a droit au respect de sa vie privée ».
Il est donc interdit de capter, reproduire et diffuser l'image d'une personne sans son autorisation, et bafouer ce droit peut aboutif à une indemnisation sur le plan civil.

Toutefois, il existe des exceptions pour lesquelles le droit à l'image n'est pas retenu :
- images illustrant un sujet d'actualité, historique ou un débat général
- images ne concernant le titulaire du droit de manière accessoire
- images concernant un individu non identifiable
- images concernant un groupe de personnes dans un lieu public

La liberté d'information prime le droit au respect àla vie privée/droit à l'image, dès lors que cette liberté d'information ne porte pas atteinte à la dignité de la personne photographiée, ou au
secret d'une enquête/instruction.

Il en ressort qu'un fonctionnaire ne bénéfice d'aucune protection spécifique si quelqu'un le prend en photo/vidéo, sauf si la diffusion de cette éventuelle photo/vidéo lui porte atteinte en raison
de sa fonction.


Cela étant, la photo montrant des agents municipaux d'Aulnay à la tâche ne permet aucunement d'identifier quiconque; vous pouvez donc d'ores et déjà les rassurer : leur honneur n'est pas bafoué -
si tant est qu'il soit dégradant de voir des agents municipaux travailler ?

En outre, contrairement à certains fonctionnaires d'Etat aux missions particulières (exemple, les policiers du RAID), les agents municipaux n'exercent pas de missions exigeant le respect de leur
anonymat.

Sonia 21/05/2012 16:09

Bonjour,
moi j'aime bien le côté "anticipation" dont parle la Municipalité. Je n'ai encore jamais vu ce camion intervenir avant qu'il pleuve et que le quartier soit inondé ! A chaque fois qu'il pleut,
croisement Jean Jaurès Vercingétorix, vous avez 15 cm d'eau, parfois même cela remonte sur le trottoir sans parler des autres croisements(niveau anticipation et prévention, ZERO !!!). Quand à
donner l'argument des photos, vu la qualité, on pourrait se demander pourquoi le sortir ?

Myriam 21/05/2012 15:55

Cest quoi cette histoire d'illegalite à prendre des photos des gens de la mairie ? Parce qu'on nous pose la question quand on est pris en photo pour oxygène ? Non mais c'est n'importe quoi la
mairie oublie qu'on n'est pas en ex-URSS ! C'est quoi es méthodes ! C'est vraiment de pire en pire : dès quon n'est pas d'accord on trouve le moyen de nous accuser c'est grave !

Helen 21/05/2012 15:47

Il faut pas essayer d'occulter la vérité en racontant des histoires : le fait est que ce terrain est sur une appe d'eau et qu'on ne peut rien faire dessus, et surtout pas des places de parking en
sous-sol. Bref ça sent pas bon ! Alors ils peuvent dire ce qu'ils veulent sur pourquoi les agents étaient là, j'y crois pas un instant.

guy 21/05/2012 15:37

Quand l'information ne plaît pas, on essaye d'instiller le doute en se demandant si l'article est légal ou pas (et là on parle des photos pour trouver un argument).
Pas top de chercher de tels arguments.

Guy VELLA 21/05/2012 14:13

Bonjour,
Suite à une demande des agents de l'assainissement placés sous ma responsabilité, je souhaiterais savoir si le blog à le droit de publier des photo d'agents dans l'exercice de leur fonction sans
leur autorisation. D'autre part en accord avec Monsieur le Maire je tiens à vous préciser certains points techniques contraire à ce qui est écrit dans l'article.
Le service assainissement n'est pas intervenu suite à un débordement du réseau d'eau pluviales mais pour vider les déversoirs d'orage en prévision d'un WE très pluvieux.
Profitant d'une inervention pour un dégorgement sur le réseau usé d'un riverain le contremaitre qui dans le cadre normal de ses mission avait constaté que le déversoir d'orage de Jaurès etait déjà
à un niveau haut a demandé aux agents sortis en astreinte d'en effectuer un vidage préventif. L'eau que l'on voit dans les caniveaux est celle rejetée par la cureuse qui en cette circonstance
faisait office de pompe de transvasement de réservoir vers le réseau qui n'était pas à ce moment saturé. Ces opérations nécessaires sont effectuées régulièrement chaque années plusieurs fois par an
pour garantir un volume tampon en cas d'orages violents.
Le fait d'avoir entrepris ces travaux lors d'une sortie d'astreinte participe de l'anticipation et de l'intéret des agents pour le patrimoine

Vous en souhaitant bonne réception

Cordialement

Guy VELLA
Directeur de l'Espace Public et de l'Eau

bessaguet 21/05/2012 13:16

à la lecture de ces incidents hydrologiques récurrents dans ce secteur, le projet de reconversion du terrain du centre des Impôts est de nouveau d'actualité.
Ainsi, la création d'un niveau de sous-sol voire deux pour assurer le stationnement de véhicules, semblent d'ors et déjà une prouesse technique et un gouffre financier.
Il apparait donc que la projet doit être revu "à la baisse" afin que le besoin en stationnement supplémentaire soit le moins important possible.
Un regard sur la perméabilité de la parcelle devra également être posé : en effet, aujourd'hui le terrain est presque nu alors imaginons les effets d'une emprise au sol importante à laquelle devra
être ajoutée les cheminements diverses et autre dalles.

ferrand 21/05/2012 08:31

rue du Sausset cela fait plusieurs années que la pluie fortement le sous sol de mon pavillon qui ce trouve au niveau de la rue est inondé (10cm environ a chaque fois)et cela a cause de diamètre des
égouts trop faible, d'un mauvaise étude lors de la construction du croisement entre la rue du Sausset et du Clos D"arçon et aussi de la fermeture des égouts la rue du Sausset afin d"éviter les
inondations sur d'autres sites
la Mairie à PROMIS pour 2012 de construire un bassin de rétention qui aura plusieurs avantage
le premier ne plus avoir a tout mettre sur des briques dans mon sous sol pas pratique car j'ai mon bureau au sous sol et ça fait quand même 2 ordinateurs que je porte a la décharge
le deuxième les camions de la voirie pourront venir y chercher de l'eau
eau gratuite et écologique

Alexandre CONAN 21/05/2012 00:10

Bonsoir,
J'ai un élément de réponse concernant l'énorme quantité d'eau qui se trouvait dans les égouts de la Rue Jean Jaurès.
Il faut savoir que la Rue Jean Jaurès est vidée très fréquament par des camions citerne de la mairie (comme celui présent sur la photo) car tout au long de cette rue se trouvent des bouches d'égout
qui nécessitent d'être vidées manuellement. La raison de cette contrainte m'échappe mais il me semble que cela à un rapport avec la nappe phréatique qui se situe très près du niveau du sol dans le
sud de la ville et plus particulièrement du côté Prévoyant/Le Parc et Pont de l'Union.
L'énorme quantité d'eau tombées ensuite hier en soirée n'a rien arrangé, surtout que cela fait longtemps qu'un camion de la ville n'était pas venu vider ces égouts (du moins, cela fait au moins 1
mois que je n'en ai pas vu !).
A bientôt.
Alexandre.

Yann 20/05/2012 18:45

Et pourquoi ne vivons nous pas tous dans des cabanes perchées dans les arbres pour éviter tout probleme

N importe quoi !