Aulnay-sous-Bois: fais-moi un dessin !

Publié le 22 Mars 2010

C'est bien connu, un dessin vaut souvent mieux que de longs discours. Coup de chance, Aulnaylibre ! a dans son carnet d'adresses une personne capable de croquer la ville avec talent en quelques coups de crayons. Aujourd'hui au menu : la rue Fernand-Herbaut et l'impasse des marronniers.

 

Petit résumé de la situation.

Depuis plusieurs mois, Christian Picq lutte contre le projet immobilier d'un promoteur privé  afin de préserver le cadre de vie de son quartier. Cela ressemble comme deux gouttes d'eau au combat mené par Madame Leconte-Vincent et les riverains de la rue de Pimodan, dont chacun connait l'heureuse issue.

D'un côté la rue de Pimodan, dont la problématique est réglée en l'espace d'un mois à grands renforts de publicité dans Oxygène et par la tenue de deux réunions publiques en présence du maire. L'épisode de la rue de Pimodan a-t-il été une belle opération de communication tombant à pic en plein contexte électoral, puisque montrant Monsieur Ségura en sauveur d'un quartier pavillonnaire de centre-ville ? On serait d'ailleurs curieux de savoir ce qu'en pense Alain Amédro, adjoint à l'urbanisme, qui a brillé par son absence lors de ces événements et qui prône pourtant une densification de centralité. Mais peut-être n'y a-t-il déjà plus d'adjoint à l'urbanisme à Aulnay-sous-Bois ?

De l'autre, la rue Fernand-Herbaut et l'impasse des marronniers qui semblent susciter une indifférence générale du côté de la municipalité.

Y-aurait-il deux poids, deux mesures ? 

Stéphane Fleury

FH2

 

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Fais-moi un dessin !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

DELLA PIETA 22/03/2010 13:18


Cela fait au moins depuis un an que Monsieur PICQ lutte contre ce projet démesuré, puisque ce dernier m'a contacté en février 2009. Le talon d'Achille de ce combat est certainement la faible
mobilisation des riverains de ces deux voies avec un taux proche de 70% de locataires, ce qui laisse un boulevard vers les intentions qui s'offrent à la municipalité. Les propos de Monsieur PICQ,
que je ne vais pas détailler ici (voir certains articles sur le thème) ne sont pas toujours bien acceptés par la municipalité mais ils ont le mérite d'être objectifs et parfaitement lucides. Nous
verrons également si les travaux de voirie seront bel et bien votés prochainement, un indicateur sur les intentions.