Aulnay-sous-Bois : enfin un toit pour la grande école de chant du Créa

Publié le 7 Octobre 2012

La foule et l’émotion s’étaient donné rendez-vous vendredi soir à la Ferme du Vieux-Pays, à Aulnay. L’émotion d’une cantatrice de renom, Natalie Dessay : « Continuer à faire de la musique, chanter, danser, quand tout va mal, c’est extrêmement important », déclare l’artiste face à une centaine de personnes réunies dans la grange de cette vieille bâtisse. Chanter et jouer, danser, on fera bientôt tout cela à la Ferme du Vieux-Pays. Le lieu va être réaménagé pour accueillir le Centre d’éveil artistique, cette école de chant connue désormais dans toute la France. La première pierre du chantier a été officiellement posée. Son directeur, Didier Grojsman, en avait la voix tremblante : « Je suis très ému d’assister à l’aboutissement de ce projet », a-t-il soufflé, sous une ovation générale.

CREA.jpg

Une salle de spectacle de 150 places

Le compte à rebours est lancé. D’ici trente mois, sauf gros aléas, le Créa disposera enfin de vrais locaux. Un moment historique pour cette école de chant renommée, née il y a vingt-cinq ans à Aulnay-sous-Bois et hébergée jusqu’à présent à l’école de musique municipale. Elèves et musiciens disposeront alors de 1500 m2 de locaux, 1 salle de spectacle d’une capacité de 150 places, 1 studio de danse, 3 studios de chant, des loges, 1 salle polyvalente et les bureaux nécessaires à la gestion des 150 choristes, de multiples ateliers et des actions pédagogiques. Un chantier d’ampleur, porté par la ville, tandis que le maire PS, Gérard Ségura, vantait hier les mérites du Créa, « un des outils les mieux taillés pour répondre aux clichés qui circulent sur la banlieue ».

 Didier Grojsman avoue ne s’être « jamais senti aussi soutenu par un maire ». Cependant, il a guetté en vain hier les représentants des ministères de la Culture et de l’Education nationale. Gérard Ségura a lui aussi lancé un appel en direction de l’Etat : « Des engagements ont été pris et on attend qu’ils soient tenus », affirme l’élu, qui prévient : « Nous avons lancé les travaux, mais nous ne pourrons assumer seuls les frais de fonctionnement. » Le projet a reçu le label du Grand Paris et est inscrit dans le contrat de développement territorial d’Aulnay. Tout le monde hier soir voulait y croire, à commencer par les nombreux élèves du Créa. Mercredi, avant de monter sur scène pour la répétition générale de leur nouvel opéra, « Pinocchio », ils confiaient leur attachement à cette école de chant pas comme les autres, où, expliquait Nathan, 16 ans, « on se serre les coudes sur scène quand on se trompe ».

Source article et photo : Le Parisien du 6 octobre 2012

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Fêtes et Cérémonies

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article