Aulnay-sous-Bois, de la mosquée et du métro aérien...

Publié le 14 Avril 2011

Mercredi je suis tombé sur une brève dans Direct-Matin à propos des transports et du métro de demain. On y apprenait que la RATP et Alstom ont lancé Metrolab, un laboratoire où des ingénieurs vont imaginer l'avenir du métropolitain. Les travaux de cette équipe de recherche devraient notamment permettre de développer le fameux super-métro du Grand Paris, une boucle de 155 km déployée dans la région d'ici à 2025.

Considéré comme étant plus régulier, accessible 24h/24 et pouvant acheminer plus de voyageurs, ce système de transport en commun automatique sera également amené à répondre  à l'évolution démographique mondiale. "D'ici à 2015, plus de 500 villes dans le monde dépasseront le million d'habitants", relève ainsi le président d'Alstom Transport. A Paris, à l'instar de la ligne 14, l'automatisation de la ligne 1 dès l'an prochain donnera une vision concrète d'un métro automatique à grande capacité, sur un trajet accueillant chaque jour près de 750 000 voyageurs entre Vincennes et la Défense.

supermetroaerien.jpg

En illustration de l'article, il y avait cette photo ci-dessus présentant une esquisse d'un métro aérien à l'allure futuriste. Cette question d'une possible ligne aérienne n'est pas anodine pour Aulnay-sous-Bois. En effet, sur le tracé de l'Arc Express notre ville n'a pas été oubliée et  une station  devrait être créée aux alentours du carrefour de l'Europe. Or, l'éventualité qu'un tronçon de ligne passe en aérien au dessus de la RN2 a été un moment envisagée, cette option permettant notamment des économies de coûts. Mais qu'en est-il réellement ?

Mardi soir, lors de la séance de rattrapage du conseil municipal, dont les rangs étaient particulièrement clairsemés, ce sujet a été abordé, ce qui nous permet aujourd'hui d'apporter quelques réponses. Ainsi, et il semblerait qu'il y ait un consensus général sur la question, les élus ne veulent pas d'une option aérienne qui aurait pour  principal effet d'isoler davantage la partie nord de la ville. De même, ils ne souhaitent pas que le tracé du super-métro pèse comme une épée de Damoclès sur la future mosquée,  dont les préparatifs d'aménagement le long de la RN2 sont en bonne voie.

 Affaire à suivre...

Stéphane Fleury

 

Source photo : DirectMatin du 13 avril 2011

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Transports

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Léon l'empêcheur de tourner en rond 16/04/2011 13:23


C'est l'illustration parfaite de tout ce qui ne faut pas faire !
Aucun des protagonistes d'un tel projet ne vivra dans cet immeuble, bien sure...
Un tel projet c'est la mort immédiate de la nature et à court terme celle des hommes ...