Aulnay-sous-Bois communiqué de l’association Croix-Blanche (QCBE) : « la démocratie à Aulnay, ce n’est pas pour maintenant ! »

Publié le 7 Novembre 2012

Vous trouverez ci-dessous un communiqué de l’association Croix-Blanche (QCBE) qui déplore l’absence de réponses de la municipalité vis-à-vis des problématiques soulevées par les riverains de ce secteur de la ville. Ces dernières concernent principalement le futur aménagement du terrain de l’ancien centre des impôts ainsi que le nouveau plan de circulation devant entrer en vigueur dans le sud d’Aulnay-sous-Bois prochainement. Dénonçant une mairie sourde à ses appels le communiqué QCBE détourne ironiquement un slogan de début de mandature, devenu depuis légendaire, qui vantait les vertus de la démocratie participative sous l’ère Gérard Ségura : la démocratie c’est maintenant ! D’après l’association, au contraire, la démocratie à Aulnay, ce n’est pas pour maintenant !

L'ASSOCIATION Q.C.B.E. REGRETTE L'ATTITUDE DE LA MUNICIPALITÉ A L'EGARD DES RIVERAINS : LA DÉMOCRATIE A AULNAY, CE N'EST PAS POUR MAINTENANT !

QCBEL'association Q.C.B.E. tient à dénoncer solennellement l'attitude de la municipalité aulnaysienne à l'égard des riverains du quartier : trop c'est trop !

Il n'est pas acceptable que le Maire Gérard SEGURA et ses adjoints puissent vanter ça-et-là une prétendue démocratie en se comportant de la sorte envers une association qui travaille sans relâche pour la qualité de vie des riverains des quartiers de Nonneville et de la Croix-Blanche. 

Est-il normal que nos demandes de renseignements - sur des sujets touchant le terrain de l'ancien Hôtel des impôts ou encore sur la somme que la Mairie a dépensée pour élaborer un plan de circulation qui ne convient à personne - restent sans réponse ? 

Est-ce parce que nous n'allons pas dans le sens de cette prétendue démocratie participative, que nous tenons bon face aux attaques multiples.

A moins que ce ne soit parce que nous reprenons une pétition sur le futur plan de circulation, qui doit en gêner plus d'un, et pas seulement au sein de l'Hôtel de Ville...

Toujours est-il que l'association ne baissera pas les bras, tenez-le vous pour dit. 

Mesdames, Messieurs, continuez à nous attaquer ou à jouer la sourde-oreille : cela fait plusieurs courriers envoyés en recommandé auxquels la Mairie ne répond pas. Cela fait quatre courriels envoyés auxquels la Mairie ne répond pas.

Mais, curieusement, cela n'empêche pas à certains responsables politiques de se faire interviewer devant les caméras aux alentours du terrain Croix-Blanche un certain lundi 5 novembre, sûrement pour vanter la démocratie et le dialogue à Aulnay... 

C'est que l'association Q.C.B.E., qui compte de nombreux adhérents et sympathisants, qui a recueilli plus de 1 300 signatures (attestées par huissier Monsieur le Maire !) contre un projet sans concertation et une modification de PLU - qui assiste à toutes les réunions municipales qui s'avèrent aujourd'hui malheureusement bien inutiles (on pense tous à un certain appel d'offres municipal sur le projet Croix-Blanche, qui devait faire l'objet d'une réunion du comité de pilotage qui ne s'est malheureusement jamais tenue) - compte se mobiliser davantage et intensifier ses moyens d'action.

Que de belles paroles au début de nos "travaux" avec la Municipalité ! Lorsque cette dernière s'est rendue compte que l'association Q.C.B.E. tiendrait bon sur ses principes et ses engagements devant les riverains, elle a malheureusement changé d'attitude. 

Ces liens rompus unilatéralement par la Mairie, ces refus de répondre à des courriers venant d'une Association représentant tout un quartier, ou encore ces attaques pour le moins infantiles voire pathétiques de certains responsables locaux accusant les représentants associatifs "d'impolitesse" ou encore de "sous-marin politique", ne font que renforcer l'Association et multiplier des demandes d'adhésion de riverains excédés ou lassés par cette attitude municipale pour le moins méprisante

Benjamin GIAMI, Président de l'Association QCBE

Séverine DELAMARE, Vice-Présidente.

 

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Communiqués

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Lisa 09/11/2012 09:26

Les élus de la politique ont cet avantage sur les bénévoles associatifs d’avoir du temps et de l’argent (enfin celui des contribuables) ce qui pourrait avoir comme effet de démotiver les plus
courageux du monde associatif. Heureusement dans le cas de l’association QCBE la force et la détermination sont toujours de mise face à une municipalité qui fait la sourde oreille. Je tiens à
saluer ce courage dans la lutte de la Croix-Blanche. Continuez et surtout ne lâchez rien nous sommes avec vous !

Vincent C. 08/11/2012 15:14

Personne vous a forcé à le lire ce communiqué Mme Sylviane. Peut être que la Municipalité comptait sur le relâchement et la démotivation des gens. Je crois qu'avec cette asso, ils sont tombés sur
un os, ils ont l'air bien déterminés à protéger le quartier.
Et puis, l'avis d'un pseudo... Tout le monde sait que les pseudos qui trainent sur les blogs, comme le vôtre et qui sont pas d'accord de façon féroce, essaient de traduire d'autres intérêts. Vous
n'essayez pas de comprendre, vous jugez. Êtes-vous frustrée ? des fois, vaut mieux se taire et effectivement aller dormir...

Nathan 08/11/2012 13:31

Et oui Sylviane il est pénible pour les élus qui ont des choses à se reprocher, après avoir pris les gens de cette association pour des imbéciles.
Vos commentaires ne servent à rien, ou si à dire que ça vous embete bien tout ca. C'est vachement amusant en tt cas.

bessaguet 08/11/2012 11:43

pour moi, le probléme n'est pas de construire ou pas, mais plutôt comment et sur quelles parcelles? En effet le Plan Local d'Urbanisme autorise ou pas telles constructions selon le zonage dans
lequel se situe un terrain : il ne faut pas oublier que les droits à construire sont acquis au propriétaire d'une parcelle et l'en priver serait une spoliation

sylviane 08/11/2012 10:52

je me suis endormie au milieu du communiqué tellement il est pénible

Poulho 07/11/2012 22:56

Demeurez concentrer sur la question aulnaysienne. Le bétonnage de notre ville qui se traduit par des constructions d'immeubles est un vrai problème. Il ne sert pas les intérêts des aulnaysiens!

Jean Louis Karkides 07/11/2012 21:23

Bla bla bla, on peut être critique envers l'urbanisation de notre municipalité sans tomber dans l'islamophobie.
Le lien que vous donnez ne sert pas votre commentaire.
Romuald est plus bleu marine......
Laissons chaque religion exister dans la mesure ou ses pêcheurs ne mettent pas en cause notre république.
Respectons la loi de 1905.
À Strasbourg,la mosquée était pour la communauté turque.
Je doute que les turcs musulmans seront nombreux dans celle d'Aulnay.
Mais c'est une autre histoire.

bla bla bla 07/11/2012 18:33

Un maire qui n'a pas réussi a imposer ses volontés contre l'avis de ces citoyens. Il serait peut être intéressant d'entrer en contact auprès de ses résistants, ils pourraient peut être partager la
recette de leur lutte.

http://www.dreuz.info/2012/11/a-erstein-pres-de-strasbourg-des-citoyens-font-avorter-la-construction-dune-mosquee/