Aulnay-sous-Bois : communiqué de Gérard Ségura suite à des coups de feu ayant fait un blessé dans le quartier Mitry-Ambourget

Publié le 6 Décembre 2012

Vous trouverez ci-dessous un communiqué ( à lire aussi ici) de Gérard Ségura suite à des coups de feu ayant fait un blessé dans le quartier Mitry-Ambourget. Dans cette missive intitulée « Insécurité : Nous refusons l’escalade vers le pire » le maire d’Aulnay-sous-Bois réitère sa demande de disposer d’effectifs de police nationale suffisants sur la commune. Il réclame également que soit inscrit au budget de l’Etat la construction d’un commissariat central digne de la troisième ville de Seine-Saint-Denis. 

Photo : aulnay-sous-bois.fr

 

Fait à Aulnay-sous-Bois le 5 décembre 2012

Communiqué de Gérard Ségura, maire d’Aulnay-sous-Bois,

Vice-Président du Conseil général

« Insécurité : Nous refusons l’escalade vers le pire »

gerard_segura_echarpe_02.jpg.jpg« Des coups de feu ont fait un blessé la nuit dernière dans le quartier Mitry-Ambourget. Les services de police mobilisés aux fins d’enquête ont très rapidement procédé à plusieurs interpellations vraisemblablement en lien avec les faits. Je salue le travail des policiers qui a permis ces interpellations rapides et la saisie d’une arme ayant pu servir aux coups de feu.

Cet acte de violence, extrêmement grave, intervient à un moment où le dispositif de répression policière à l’encontre des trafiquants de drogue a été notablement renforcé dans notre ville dans le cadre de la collaboration plus étroite qui prévaut entre la Préfecture et notre municipalité. Cette nouvelle synergie, qui se traduit en particulier par une répartition plus efficace des missions et des horaires entre la police nationale et la police municipale, porte ses premiers fruits.

Ces résultats encourageants démontrent qu’il n’y a pas de fatalité au règne de la violence. Les mesures mises en place doivent donc être confortées en vue d’assurer durablement le droit à la tranquillité de tous les habitants. Population et élus aspirent à une ville où ils peuvent aller et venir sans crainte. Nous refusons l’escalade vers le pire tel que Marseille le subit actuellement.

C’est pourquoi je demande solennellement qu’Aulnay-sous-Bois dispose d’effectifs de la police nationale en nombre suffisant afin que les missions de sécurité publique soient remplies de manière satisfaisante. Je regrette à ce propos que notre commune n’ait pas été

retenue dans les deux premières listes des zones de sécurité prioritaires dévoilées par le ministère de l’Intérieur. Je renouvelle enfin la demande, portée par notre Conseil municipal unanime, d’un commissariat de police digne des conditions de travail des fonctionnaires et de l’accueil des usagers, en faveur de l’inscription budgétaire duquel j’ai sollicité un rendez-vous auprès du ministre Manuel Valls. »

 

Gérard Ségura,

Maire d’Aulnay-sous-Bois,

Vice-Président du Conseil général

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Sécurité publique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Yousri 07/12/2012 09:45

Je me doutais que la prise de parole, n était pas gratuite, on essaye de gagner des points pour le commissariat tant voulu , ce quartier est laissé à l abandon par la mairie, et les taupes de la
mairie le savent très bien,je me rappelle, d une parole d un officiel, qui disait qu il allait " faire la misère aux mille mille", il n y a pas très longtemps, ces dérives, ces comportements, ne
doivent pas faire oublier le non travail, et l,ostracisme, dont fait l objet ce quartier, de la part de cette mairie, qui ne représente plus qu elle même, de plus si le travail , social, et autre
réhabilitation avaient été faites, au lieu de faire habiter les gens dans ces conditions dégradantes, des commerces insalubres, limite à l hygiène douteuse, tant les rats se les partagent, et cette
image dégradée du quartier qui joue sur le moral.....cette mairie s en fout, pénurie de commercesn qu à cela ne tienne, on affecte , encore un commerce, à l acsa, pendant que le autres sont donnés
aux " amis".... Démagogie pathétique et hypocrite......... Tout ça pour le " contrôle"???? Via les sbires bien sur, et les balances qui vont de cité en cité, et font leur rapport, la mairie ne peut
dire qu elle ne connaît pas la situation.......je parle même pas des 2, 3 appartements par familles, les enfants dans la même tour, ou juste à côté des parents, ces gens qui peuvent choisir,
qu'elle chance...........des métastases sont parmi nous, des virus, dont l faut absolument se débarrasser,

JF 06/12/2012 14:11

Les arrêter , les mettre en GAV , et ensuite ?? libérés , faute de preuves ??? La plupart du temps ils sont mineurs, tu veux faire quoi Gérard ???