Aulnay-sous-Bois : Bruno Beschizza demande des excuses à Ahmed Laouedj qui aurait qualifié la droite de fasciste et raciste selon le journal Le Parisien

Publié le 25 Novembre 2013

Vous trouverez ci-dessous un communiqué de Bruno Beschizza, candidat aux municipales de 2014 à Aulnay-sous-Bois, demandant des excuses publiques à l’adjoint Ahmed Laouedj qui aurait, selon le journal Le Parisien, qualifié la droite de fasciste et raciste lors de l’inauguration du local de campagne du maire sortant Gérard Ségura samedi dernier. L’article du quotidien qui s’était déplacé pour l’événement est à lire ici.

COMMUNIQUÉ DE BRUNO BESCHIZZA

Bruno-Beschizza

Propos d’un adjoint au maire d'Aulnay-sous-Bois : demande d’excuses

Selon l’article du journal Le Parisien en date du 25 novembre intitulé « Gérard Ségura veut garder son fauteuil à Aulnay-sous-Bois », un adjoint au maire, aurait évoqué « une droite fasciste et raciste». Cette déclaration a été faite samedi 23 novembre lors de l’inauguration du local de campagne de Gérard Ségura, en présence du Député Daniel Goldberg et du Président du Conseil Général Stéphane Troussel. 

Ces propos visaient clairement les élus UMP d'Aulnay-sous-Bois en général, et Bruno Beschizza, candidat de la droite et du centre, en particulier. Bien évidemment, toutes les personnes visées se réservent le droit de faire appel à la justice. 

Bruno Beschizza rappelle que l’insulte, l’injure, l’invective, la diffamation ainsi que la calomnie, n’appartiennent pas au dialogue républicain et rappellent des pratiques d'un autre temps. Bruno Beschizza dénonce le silence face à ce véritable manquement démocratique d’un élu, du Député, du Président du Conseil général, et du Maire sortant présents.

 Ces propos inadmissibles ne peuvent rester sans réaction. M. Laouedj doit présenter des excuses publiques. MM. Goldberg, Troussel et Ségura doivent se désolidariser de ces propos. 

Bruno Beschizza, candidat de la droite et du centre aux élections municipales d’Aulnay-sous-Bois, entend quant à lui placer la campagne 2014 sur un autre plan : bien évidemment dénoncer le bilan calamiteux du maire sortant, mais surtout offrir une vision d’avenir aux Aulnaysiennes et aux Aulnaysiens. 

Bruno Beschizza

Candidat de la droite et du centre à Aulnay-sous-Bois

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #En route vers 2014 !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Yousri 27/11/2013 19:22

@Robert, c est de la mémoire sélective, quand ça les arrange, ils. N'ont ni communauté ni religion, à part celle de leur parti, et le clientélisme et la compromission honteuse, est leur lot
quotidien, qui plaindre des lors?????quand on a goûte la,pièce...........c est la même au niveau gouvernement, la plupart des descendants d immigrés ont voté Hollande, ça ne l à pas empêche d aller
en guerre, ni de voter des lois à l encontre de ces même gens........@RW, qui a dit que c était un terroriste, qualifiez le comme ont été qualifies le tireur fou en Finlande, ou a colombine, ne
vous trompez pas, après , on peut dire ce que l on veut, comme après la mort de Merah, qui arrangeait finalement pas mal de monde......

JEAN LOUIS KARKIDES 27/11/2013 18:21

Bessaguet,cela s'appelle l'amalgame destiné à perdre ceux qui essayent de se faire une opinion.
Les raccourcis,les "tous dans le même sac",les solutions "clé en main",tout ceci se développent dans les périodes de crise.....
Quelquefois,il est bon de se rappeler le passé ou de regarder un peu plus loin que nos frontières pour voir où ce genre d'attitude peut nous emmener.
C'est à chacun de nous de montrer qu'il y a d'autres solutions plus humaine pour affronter nos dificultés,je sais que vous en faites partie.

bessaguet 27/11/2013 15:38

Passer d'une dérive du 1er maire-adjoint de notre commune à l'affaite Berrah et du tireur-fou, les aulnaynautes deviennent décidément de plus en plus acrobates.
A croire qu'en évoquant un nid de poule, les commentaires reviendraient encore sur les mêmes thèmes.

Romuald Weymann 27/11/2013 13:26

Comment pourraient-elles s'en souvenir, puisque les propos en question n'ont fait l'objet d'aucune condamnation, d'aucune publicité ?

Un terroriste mène une expédition sanglante dans la capitale, et l'autre - le député Goldberg - en profite pour accuser la droite/extrême-droite.
Je note qu'il n'est pas revenu sur ses accusations, et s'est fait très vite oublier depuis.

Et après, ce sont les mêmes qui hurleront au pacte républicain, s'érigeant en rempart garant de la Démocratie si jamais un parti comme le FN pointait un peu trop son nez lors d'une échéance
électorale.

robert 27/11/2013 11:54

Yousri je pense que les propos de Goldbert n'engagent pas que lui mais engagent aussi tous les personnes qui ont votés pour lui , et je ne suis pas sur qu'ils s'en souviendront lors d'un prochain
vote

Yousri 26/11/2013 19:44

Je crois que certains, oublient, et les lacunes scolaires ne sont pas de mises quand on prétend gérer le peuple, rien que ça, que le nazisme est la base national socialiste, et que le facisme s
inspiré cruellement des politiques de gauches russes ( culte de la,personnalité, élite dirigeante pour le bien du peuple etc....), ça en serait risible, si ce n était pas autant pathétique..@RW,
rien n'a été prouve pour l affaire Merah, même le seul témoin ne l à pas reconnu, et puis son ami squarcini ne s est pas explique il me semble.....la rebelle, plutôt que de faire un parallèle avec
le terrorisme agissant en Europe, faison le plutôt avec ce qui devient une habitude occidentale, à savoir sortir de chez soi, arme, et tirer à vue, cela n e s est il as passe à plusieurs reprises
aux states, et en Europe dernièrement!!!!!!!.ahlala, quand aux propos de Goldberg, ils n engagent que lui, mais les gens s en souviendront......ou pas.....

Romuald Weymann 26/11/2013 10:57

Je vois qu'il est question du député PS Goldberg.
Cet élu de la République a tenu des propos qui auraient dû être dénoncés en haut lieu, et qui ont été totalement passés sous silence.
Voir lien ci-dessous.

Sur le plateau de LCP, le 18 novembre dernier, le député Goldberg et d'autres invités donnaient leur point de vue sur la progression du FN.
Le 18 novembre également, un terroriste présenté comme « typé européen au crâne rasé » menait une expédition sanglante dans la capitale.


Ces faits ont été commentés dès l'entame de l'émission sur LCP dans laquelle était donc invité, notamment, le député Goldberg.
Et voici exactement les propos qu'il a tenus au sujet de cet individu - propos que je n'invente pas et que chacun pourra vérifier, curseur calé à partir de 03'50" :

« (...) On est dans un climat bien particulier aujourd'hui dans le pays, bien entendu, et bien entendu que je relie cela aux attaques racistes visant Christiane Taubira (...); ça fait partie d'un
climat, bien entendu. »
http://www.lcp.fr/emissions/ca-vous-regarde-le-debat/vod/153353-fn-la-machine-de-guerre-est-en-route-cvr

Mais voilà, le fameux terroriste typé européen au crâne rasé s'est avéré être un Algérien déjà impliqué - et condamné - dans une tuerie menée par 2 jeunes fricotant avec l'extrême-gauche.



Difficile de ne pas faire un parallèle avec l'affaire Mohamed Merah, ce jeune jihadiste franco-algérien ayant exécuté 4 militaires français et 3 civils juifs dont 2 enfants au printemps 2012.
Alors qu'un vague portrait-robot avait été émis - type européen -, les assoc antiracistes avaient aussitôt accusé la droite/extrême-droite, et commençaient déjà à organiser des manifs contre le
racisme et l'antisémitisme, persuadées que l'auteur ne pouvait être que d'extrême-droite.

Lire cet éloquent article de Médiapart, rédigé 2 jours avant qu'on apprenne que le fameux type d'extrême-droite qui tuait des noirs, des maghrébins et des juifs était en fait un jeune d'origine
maghrébine menant son jihad.


« En France, on tue des juifs, des noirs et des arabes.

(...) Au-delà des motivations du criminel impliqué, c’est l’atmosphère politique crée par la droite et l’extrême-droite qui se trouve mise en cause. »
http://blogs.mediapart.fr/blog/albert-herszkowicz/200312/en-france-tue-des-juifs-des-noirs-et-des-arabes

On retrouve là le même genre d'accusations ahurissantes portées par le député Goldberg pour l'affaire Dekhar (du nom de cet Algérien ayant semé la terreur dans Paris il y a quelques semaines); sauf
que dans le cas du député, c'est plus grave, puisque c'est un élu de la République.

JEAN LOUIS KARKIDES 25/11/2013 23:58

Comment voulez vous que les aulnaysiens aient envie de s'investir et de voter dans notre ville avec de tels énergumènes?
Voici une façon de faire de la politique comme il ne faudrait plus jamais la voir.
Mais c'est plus fort qu'eux!
Injures,diffamation,demande d'excuses en bonne et due forme....
Mais qu'est ce que les aulnaysiens en ont à faire!
Il y a une autre façon de faire de la politique.
J'espère qu'ils s'en souviendront avant qu'il ne soit trop tard....