Aulnay-sous-Bois : à la veille de la pose de la première pierre du futur commissariat prévu sur la RN2, le syndicat Alliance Police Nationale annonce être contre ce projet !

Publié le 31 Mai 2013

alliancepolicenationalelogo.jpgVoilà une nouvelle qui pourrait faire l’effet d’une bombe à quelques heures de la pose symbolique de la première pierre du futur commissariat d’Aulnay-sous-Bois, dont la construction est prévue en principe le long de la RN2, boulevard Marc Chagall. En effet, le syndicat Alliance 93 de la  Police Nationale, dont la représentativité n’a fait que s’accentuer au fil des années, annonce ni plus ni moins dans un communiqué qu’il est opposé à l’implantation de ce projet à cet endroit !

Selon lui, à cet emplacement, le nouveau commissariat de Police serait :

-excentré par rapport au reste de la commune

-difficile d’accès par les transports pour les victimes et les collègues

-dangereux pour les victimes et les témoins

-risqué pour les collègues en terme d’identification de leur véhicule

-une cible privilégiée en cas de Violences Urbaines.

Alliance 93 déplore enfin qu’aucune concertation n’ait été engagée sur ce projet et dénonce qu’il soit l’objet d’enjeux électoralistes qui ne prennent pas en compte la réalité sécuritaire de la commune et des collègues.

A la lecture de ce tract (à récupérer au format pdf en cliquant ici) on se demande si le maire de la ville, Gérard Ségura, n’aurait pas pêché par excès de précipitation une fois de plus…

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Sécurité publique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Laurent Comparot 04/06/2013 10:37

Monsieur Cannarozzo, c'est avec plaisir que je constate que vous êtes revenu sur votre décision de ne plus Pour en revenir au sujet, je ne partage pas votre inclinaison pour la cogestion pour la
Police Nationale, celle pour l'autogestion au sein de le Police Municipale.
Sachez qu'il existe dans ce pays une constitution, des lois et un appareil républicain. L'administration de la sécurité des personnes et biens est une fonction régalienne de l'État et la Police
Nationale en est l'instrument, avec en particulier la mise en œuvre des politiques publiques de sécurité.
On peut entendre les doléances des personnels dont le quotidien est souvent difficile et usant et les prendre en compte pour la mise en œuvre du nouveau commissariat. Mais, leur mission principale
est de servir et protéger et il est difficile d'entendre de la part d'une force républicaine un discours tendant à stigmatiser un quartier et ses habitants. Et puis, protéger et sécuriser, cela
relève un peu de leurs missions non ?
Quant au malaise policier, on en revient toujours au même constat dressé dans un rapport publié en 2001 (déjà !)
« L'autorité, le respect, la considération sont assurément des ressources essentielles pour le travail policier quotidien et l’on avancerait sans risques que ces ressources sont plus
essentielles que le calibre de l'arme, la modernité et la vitesse du véhicule ou l'efficacité du gilet pare-balles. Parce qu'elle est « force publique », et non « bande armée », la police tient son
efficacité d'abord de la confiance que la population lui témoigne. Et la revendication de « considération » est bien, plus ou moins explicitement, reconnaissance de cet état de fait. Il reste aux
uns à expliquer, et aux autres à comprendre que ces ressources, confiance, considération, respect, ne sont pas des attributs, des propriétés que l'employeur détiendrait en stock et qu'il pourrait
distribuer, affecter à la demande, comme on alloue des équipements et des budgets. Mais que ce sont des relations, ou qualité des rapports sociaux, qui se construisent entre ceux qui sont
concernés. La considération ne se revendique pas, elle s'obtient, ce qui signifie qu'elle est le produit, le résultat d'un échange. Et pour que cet échange se noue, se déroule et produise ses
effets de considération, de respect et de confiance, il faut que les termes en soient clairement compris de part et d'autre. »
Il n'y a pas une ligne à changer.

martin 02/06/2013 11:36

tiens au fait les 6 mois sont largement passés, on attend toujours la réunion promise pour faire le point sur la société qui reprend le système des alarmes à aulnay, qui d'ailleurs ne s'est pas
manifestée , ils devaient soi disant vérifier les installations, mais la réunion a été si calme à scohy !

CHRISTIAN 02/06/2013 11:16

Le futur commissariat, une manoeuvre politique pour gagner des voix bien entendu, quelle concertation?
Je crois que beaucoup d'Aulnaysiens de sensibilité de gauche qui ont voté la liste de gauche mais unie en 2008, comme moi(elle s'est bien liquifiée depuis) et qui ont vite compris leur erreur(
l'erreur est humaine mais irréversible pendant 6 ans)souhaitent tout sauf le retour de cette gauche aulnaysienne et seront même prêts à voter à droite si besoin était, comme moi.
En effet, il serait indispensable que quelques personnalités laissent leurs égos de côté afin de s'unir très rapidement, avec pour seul objectif de faire barrage à ceux qui viennent de détruire
Aulnay.
Quant au parachutage, certainement une erreur mais la maire actuel et des élus parmi les plus virulents d'ailleurs n'étaient pas des parachutés mais des Aulnaysiens, certes souvent inconnus et
voyez ce que ces bons moralistes: intérêt général, mixité sociale...ont fait de cette ville...à des fins exclusivement électoralistes donc personnelles.

Frank cannarozzo 01/06/2013 13:52

Rémi :
Soyez patient et gardez l'esprit ouvert. Tous ceux qui veulent que nous perdons n'ont de cesse de faire croire que nous sommes des gens bornés. Il vous appartient ici de montrer l'inverse.

Ensuite ne prenez pas pour argent comptant ce qui se dit ici et la sur la position supposée de tel ou tel mais tenez vous en à ce qu'ils disent et font réellement.

Enfin je m'exprimerai bientôt mais gardez à l'esprit que j'ai toujours défendu ardemment l'union de tous ceux qui veulent que ça change. Si comme quelques uns j'ai l'ambition, l'expérience et les
capacités pour diriger notre ville, j'ai aussi et surtout le sens de l'intérêt général.

Je renouvelle ici le seul message qui vale et que chacun doit porter : union plutôt qu'ego.

Avec toute ma sympathie !

Laurent : faites donc de la sécurité sans les policiers. Sur que vous aurez des résultats ... Mais bon quand on en estreduit à manifester, c est qu'on est déjà impuissant. Il vous reste à prier si
vous croyez...

Laurent Comparot 01/06/2013 11:28

Le syndicat Alliance 93 a raison : quelle idée saugrenue qu'a eu Gérard Ségura de vouloir placer le commissariat à cet endroit, à un endroit où on a effectivement besoin de policiers !

Rémi 01/06/2013 10:21

A l'attention de Frank cannarozzo, auquel je m'adresse par un pseudo, car ma profession (à Aulnay sous bois) m'oblige à un devoir de réserve.
Vous dites c'est dommage que les meilleurs ne soient pas au commande de de cette ville. Sur ce point je suis d'accord avec vous et je partage votre sentiment sur le déclin de notre ville.
Mais pourquoi des hommes comme vous ou Jacques Chaussat et d'autres qui militent dans des associations ne se réunissent pas pour créer une alternance.
Je l'ai déjà écrit, mais j'aimerai avoir votrer avis sur le choix, s'il se révèle définitif de la tête de liste ump, vous êtes assez fin politique pour savoir que beaucoup d'électeurs déçus de la
municipalité actuelle sont prêts à voter pour une liste d'opposition, même si cela ne correspond pas en totalité à leur choix politique;
A titre personnel j'ai une sensibilité centre gauche ou sociale démocrate et j'avais décidé de voter pour la liste d'opposition qui serait la plus à même de diriger cette ville, vous correspondez
ou d'autres personnes de votre entourage à ce profil.
Si cette décision se confirme je voterai pour Jacques Chaussat que n'avais pas retenu compte tenu de son âge, ses compétences ne sont plus à démontrer, mais je pense qu'il faut savoir passer la
main.
Mais choisir un candidat qui est situé, et c'est évidement son droit, sur la droite de la droite républicaine c'est se couper d'une grande partie des électeurs potentiels, de plus un parachutage
pour une municipale est toujours délicat, il ne faut pas confondre avec une législative le rôle du député et son rapport avec la population n'ont rien avoir avec celui du maire.
Votre silence sur ce point réflète soit un désaccord, ce que personnellement je comprendrais, car militer et se dépenser comme vous (au sens large du terme ) et se voir imposer un candidat est pour
le moins inélégant, soit vous approuvez mais j'ai peur que nous soyons parti pour un nouveau bail Ségurien.
Bien à vous

Frank cannarozzo 01/06/2013 07:57

Et c'est exactement ce que nous disons depuis 2009 egalement.
Comme quoi les meilleurs connaisseurs de la question ne sont pas aux commandes de cette Ville.
"On ne nous dit pas tout" comme dirait l'autre !

Catherine 31/05/2013 21:34

Je suis sure que de nombreux aulnaysiens pensent la même chose. Depuis le début j'ai été surprise de ce choix qui ne semblait pas très judicieux! Et sans concertation?