400 manifestants à Jouarre (Seine-et-Marne) pour dire non aux gaz et pétrole de schiste !

Publié le 4 Août 2013

petrole_de_schiste.jpgIls sont venus de l’Ile-de-France, mais aussi de l’Aisne, de l’Hérault… Hier 400 manifestants ont déployé banderoles et pancartes « stop aux gaz et pétrole de schiste », devant la plate-forme pétrolière de Hess Oil France, à Jouarre. La tour de forage a été érigée mi-juillet, pour chercher, selon Hess, du pétrole conventionnel et non plus des hydrocarbures de schiste comme elle le souhaitait. Le collectif du Pays fertois ne croit pas aux promesses du pétrolier et craint le recours à la fracturation hydraulique. Les gendarmes et les CRS sont intervenus pour empêcher les plus virulents d’accéder au pied de la plate-forme.

Source : Le Parisien

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Environnement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jean Louis Karkides 07/08/2013 22:46

Nul doute que les valeurs que défendent les écologistes sont mises à mal mais le travail dans ce gouvernement reste possible.
Pour l'instant....
Il n'en a pas été de même au niveau communal.

Romuald Weymann 07/08/2013 13:31

En juillet 2011, Montebourg et un paquet de parlementaires émettaient une proposition de loi visant à interdire l'exploration et l'exploitation des gaz de schiste.
Mais une fois ministre, il oublie ses engagements et se met à défendre les gaz de schiste.

De son côté, Nicole Bricq, alors ministre de l'Ecologie, est soudainement mutée au Commerce extérieur après avoir critiqué le lobbying de groupes pétroliers (cela faisait suite à la découverte de
pétrole au large des côtes guyanaises).

Dernier acte, Delphine Batho, elle aussi dégagée du même poste (Ecologie donc), officiellement pour avoir critiqué la rigueur appliquée à son ministère. Sauf que d'autres ministres ont eux aussi
mis en cause la rigueur, sans être virés.
Officieusement, il appert que Batho pourfendait les lobbies industriels/pétroliers...
Batho s'était également prononcé contre l'exploration/exploitation de gaz de schiste en Provence sur plusieurs sites, en décembre 2012.

Elle n'est plus en poste et, par magie, un groupe pétrolier vient prospecter les sols en Ile-de-France.

Malheureusement pour les écolos, ils sont un peu les dindons de la farce puisqu'ils servent juste de caution écolo au gouvernement normal, sans aucun moyen de pression - Duflot a songé, et songé
seulement, à démissionner après l'éviction de Batho, contre qui l'appareil du PS s'est ligué, alors que Cahuzac impliqué dans des magouilles fiscales a lui été encensé !

Jean Louis Karkides 05/08/2013 18:22

Salir, détruire l'environnement pour des profits immédiats en laissant la note à nos enfants.
D'autres mondes sont possibles.