Première réunion du groupe de travail "Rue Des Saules".

Publié le 3 Juin 2009

Nous sommes une soixantaine de personnes autour des tables de la salle du haut de la Ferme du Vieux Pays en ce mardi 2 juin au soir. J'ai connu des groupes de travail composés de 4 personnes. Ce soir nous sommes 15 fois plus. Je ne sous-entends pas que nous travaillons moins bien à 4 qu'à 60, je tiens seulement à préciser que sur ce projet de la rue des Saules les riverains sont toujours aussi mobilisés et que ce nombre donne une légitimité importante à notre groupe de travail. Ce n'est pas une petite poignée de personnes qui vont proposer à la Mairie un projet mais un nombre très conséquent de riverains du terrain de la rue des Saules. Ce point est très important, car il donne du poids à ce groupe de travail pour être force de propositions envers la Mairie.

En préambule, et  après les présentations d'usage, nous rappelons que nous sommes délégués de quartier, indiquons la marche à suivre pour celles et ceux qui voudraient rejoindre la démocratie locale, et précisons une dernière fois que nous sommes des habitants d'Aulnay Sous Bois libres de toute étiquette politique. Nous agissons pour notre quartier, et c'est seulement cet objectif qui conduit notre action.

Nous précisons  qu'à la suite de notre rencontre avec Alain Amédro à la Mairie le 5 mai dernier, nous avons évoqué un éventail de propositions pour l'utilisation de ce terrain : un mix crèche et foyer résidence de personnes âgées, une maison de retraite médicalisée ou non et enfin des pavillons qui permettraient à la zone de garder son statut de pavillonnaire ou UG pour parler en termes d'urbanisme.

Nous expliquons ensuite la démarche qui a été la nôtre avant cette réunion de travail du 2 Juin. Sur la base des propositions discutées avec Monsieur Amédro, nous avons donné l'opportunité à l'ensemble des riverains situés à proximité du terrain de la rue des Saules, à la fois côté rue des Saules mais aussi côté rue du Sausset, d'exprimer librement par écrit un premier avis. Ils étaient également invités, s'ils le souhaitaient, à faire leurs propres propositions, indépendamment de celles évoquées plus haut avec notre élu Vert de la Municipalité. 

Force est de constater que cette manière de procéder a rencontré un fort succès. Nous avons à ce jour reçu plus d'une centaine de réponses. Nous ne parlons pas de cent personnes, mais de cent familles, cent numéros de rues, qui ont exprimé leur avis, nous donnant une première base solide pour réfléchir et travailler.

Nous avons présenté les premières tendances du choix librement exprimé des riverains, dont la primeur sera réservée au conseil de quartier du 8 Juin. Ce compte-rendu se veut plus sur la forme que sur le fond dans un premier temps. Nous avons également cité l'ensemble des autres suggestions ou remarques émises par les riverains dans un souci de totale transparence et pour nourrir le débat. Ce dernier a eu lieu, nous avons rassemblé un nombre intéressant d'observations, de préoccupations, de réflexions qui nous seront très utiles pour poursuivre le débat qui s'est engagé entre nous, et que nous continuerons en groupe de travail, conseil de quartier et dans le futur avec les élus lorsque le temps de proposer sera venu.

Intenses, passionnés et très cordiaux, nos échanges ont été très productifs. La réunion de ce soir est à citer en exemple pour la démocratie locale. Philippe Gente dans l'Oxygène du 20 Mai dernier déclarait : " les habitants ont un pouvoir d'expertise, des connaissances dont ils doivent nous faire bénéficier. Nous voulons aller au plus près de leurs préoccupations. L'époque, où les mairies décidaient seules est révolue !". Nous nous inscrivons en parfaite ligne avec ce message.

Pour finir, nous tenons à saluer la présence de deux représentants du lotissement Arc-En-Ciel, venus en voisins. Ce fût l'occasion d'échanger, d'évoquer nos problématiques  et de constater qu'une solidarité certaine prend forme entre nous. 

Je précise au passage, pour Jean Latouche, qu'hier soir le groupe de travail n'était composé que de citoyens et qu'aucun élu n'était présent. Pour être tout à fait précis,  Monsieur Mukendi a ouvert la porte en milieu de réunion, nous l'avons invité à prendre place parmi nous, mais il a refermé la porte. Peut-être s'agissait-il d'une erreur...

Un compte-rendu détaillé est en cours de rédaction, et nous en communiquerons les éléments utiles en temps et en heure.

En conclusion, cette première réunion fût extrêmement positive. Elle nous a donné des bases solides pour poursuivre notre réflexion. 60 personnes présentes hier soir, 100 familles de riverains qui ont émis un avis sur l'utilisation du terrain de la rue des Saules. Notre collectif est nombreux, soudé, concerné, mobilisé et déterminé à proposer un projet. On ne pourra pas prétendre que nous n'existons pas et ignorer notre travail. Je rappelle au passage une phrase de notre Maire Gérard Ségura prononcée le 27 Mars 2009 lors de la réunion publique de Gainville : "Nous ne ferons rien qui soit contre l'avis de la majorité des habitants du quartier". Nous n'avons pas oublié ces paroles...

Rédigé par Stéphane Fleury le 3 Juin 2009 à 20Heures35.

 

Rédigé par stefanfaith

Publié dans #A vos quartiers !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

jean latouche 04/06/2009 08:17

Merci pour votre nouvel article, plein de renseignements utiles. Je tiens aussi à vous dire que Monsieur Mukendi est quelqu'un qui a une grande écoute.