Rue Fernand Herbaut

Publié le 7 Avril 2009

Un article tout à fait intéressant d'Arnaud K relayé ici pour les lecteurs d'Aulnay Libre !

http://aulnayradical.typepad.fr/radical/2009/04/aulnay-radical-donne-la-parole-au-collectif-des-riverains-de-la-rue-fernand-herbaut.html

Rédigé par stefanfaith

Publié dans #A vos quartiers !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

DELLA PIETA, riverain de la rue F. HERBAUT 08/04/2009 23:32

Le corps d'élus devrait bien analyser les conséquences d'une telle urbanisation dans la zone UA d'Aulnay sous Bois, dévoreuse d'espaces et d'énergies, avec l'extension des zones habitées, l'augmentation du nombre de voitures, la destruction de son patrimoine pavillonnaire remplacé par des constructions d'immeubles, oh sacrilège ! La commune a tout intérêt à prendre en compte les modes de vie souhaités par ses habitants et à réaliser des projets de développement soucieux de leurs ressources et du développement durable, projets qui répondent à leurs attentes : espaces verts, médiathèques, crèches, équipements publics ou privés, transports en commun, et qui permettent aux habitants de disposer des services dont ils ont besoin au quotidien ... C'est avec une telle approche que les habitants d'Aulnay resteront vivre à Aulnay, et non en augmentant sa capacité d'accueil. Le rôle d'un maire n'est pas d'imposer un plan sorti de sa tête ou de celles de ses techniciens pour répondre dans la précipitation à un problème, mais d'être à l'écoute de ses concitoyens et de le résoudre ensemble.

Marc 08/04/2009 17:49

Le plus dur, pour la mairie, c'est d'imposer le premier bâtiment.
celui ci fera fuir les propriétaires de pavillons.
Une fois partis, il ne restera plus qu'à construire un autre bâtiment pour relier les autres

Il ne faut pas faire du logement à tout prix, car dégrader les conditions de vie des habitants ne leur rendra pas service...

bon courage aux habitants du quartier de la gare.

Personne n'est à l'abri...

Stéphane Potié 08/04/2009 10:15

Quand je vois dans certains reportages (télévision ou presse) que des municipalités de la région parisienne sont fières de leurs pavillons, les protègent, les valorisent et en font un attrait, un atout même, mettant en avant la qualité de vie dans ces quartiers, je trouve désolant qu'à Aulnay, les pavillons servent de réserve foncière pour les promoteurs-bétonneurs qui font table rase du patrimoine de notre ville. C'est à contre courant de ce qu'il convient de faire de nos jours pour préserver un environnement agréable et cela risque même de faire fuir un certain nombre d'habitants qui aiment la tranquillité et un minimum de verdure. Quand le béton est là, il est trop tard pour faire marche arrière.