Massacre de pavillons.

Publié le 18 Mars 2009

A ajouter à la déjà trop longue liste de pavillons déjà démolis pour faire place à des immeubles (rue des écoles, rue du 14 juillet, rue Roger Salengro, rue de Bondy…) la palme d’or revient sans conteste à l’avenue Coullemont, en face du parc Dumont, avec, d’affilée,  cinq maisons (dont certaines très belles, de style) affublées d’un permis de démolition totale. Le projet : un immeuble (une barre) de 60 mètres de long (revu à la baisse par la mairie après préemption d’une de ces maisons). C’est un massacre, pas d’autre mot, on défigure Aulnay de façon irréversible.  Le bétonnage s’intensifie, à terre les jolies maisons avec leur petits jardins, du béton vertical, et le plus souvent, au ras du trottoir, même plus de recul avec une pelouse ou un massif. Toute l’identité pavillonnaire d’Aulnay est en train de disparaitre au profit d’immeubles d’une triste banalité. Affligeant.

Rédigé par Stéphane Potié le 17 Mars 2009 à 15Heures39.

 

Rédigé par stefanfaith

Publié dans #A vos quartiers !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

remy moos CAP21 27/03/2009 14:22

J'adhère totalement à vos articles sur ces profusions d'immeubles à caractère sociaux, mal insérés et aucune touche, par ailleurs, de normes HQE ou basse consommation.
Merci pour votre blog, très intéressant.

Stéphane Potié 27/03/2009 09:41

Pour la rue Coullemont, apparemment, les riverains n'ont pas pu éviter la démolition, car sur les cinq pavillons condamnés, trois d'affilée sont à terre depuis hier, les plus jolis. Les deux autres, aux deux extrémités ne devraient pas tarder à connaitre le même sort. Que dire de plus, le bétonnage intensif d'Aulnay est en marche, dans quelques années hélas, on regrettera le calme et le charme des quartiers pavillonnaires devenus du béton.D'autres municipalités ont réussi à les préserver, à les valoriser, à en faire une atout de qualité de vie, ce qui paraît pourtant essentiel. A Aulnay la politique à cet égard est désastreuse.

Collectif de riverains rue F.Herbaut/Impasse des marronniers 26/03/2009 18:48

Nous souhaitons ajouter à la longue liste des projets de construction actuelle et qui semble inconnu, celui de la rue Fernand Herbaut et de l'impasse des marronniers.
Secteur déjà particulièrement saturé par sa circulation automobile, saturé par le passage de tous les bus de la gare routière Nord,"312" bus quotidiennement, aucune rue d'Aulnay ne connaît cette situation, au point même qu'à chaque passage les maisons vibrent, saturé par le stationnement... avec chaussée, trottoirs dans un état pitoyable,...et l'on apprend qu'un immeuble de 5 étages à l'emplacement de deux pavillons appelés encore à être détruits(dont l'un en meulière typique des années 30), de 30 à 35 logements en angle de la rue F.Herbaut et de l'impasse des marronniers sur 60 m de long, en bordure de voirie avec entrées et sorties des parking dans l'impasse des marronniers(75 M de long...!) est prévu, raccordé en plus à deux immeubles déjà existants et conséquents: des habitants totalement enclavés, plus de lumière, plus de soleil(eh oui, tout le monde n'y a plus droit!) et ce "monument" écrasant une série de pavillons aulnaysiens du patrimoine foncier...(cherchez l'erreur)
On ne peut pas comprendre cette urbanisation, ce bétonnage à outrance tant souhaité par cette nouvelle municipalité etque l'on regrettera de nouveau dans 10, 15, 20 ans(pas la municipalité). Comment les expériences du passé ne sont-elles pas prises en compte? Les raisons évoquées sont contestables, elles ne peuvent pas expliquer cette "obcession" de construire surtout dans n'importe quelle condition, dès qu'un terain se libère, sans prévision des structures avoisinantes pour accueillir subitement l'afflux d'une nouvelle population dans un quartier, on consruit et on verra après...que de précipitation actuellement, stupéfiant!
Donc les riverains se sont mobilisés à la fois pour dénoncer leurs conditions de vie dans ce quartier et ce projet de construction en transmettant dans un premier temps des pétitions à Mr Le Maire et aux adjoints concernés(de nombreux courriers, des lettres recommandées... avaient déjà été envoyés mais sans jamais de réponse???).
Or, nous constatons que bon nombre de riverains rencontrant des problèmes similaires, rue Coullemont, rue Jules Princet, rue des Saules...ont plus ou moins eu gain de cause ou ont été au moins pris en considération en rencontrant les élus, alors que nous, riverains de ce secteur sommes totalement ignorés, aucune information n'a même été donnée..., aucune rencontre, aucune présence de l'adjoint à l'urbanisme en réunion de quartier gare afin de fournir un minimum d'explications? Secteur "abandonné, riverains ignorés? Faut-il être un notable, faut-il faire partie de l'environnement municipal pour être le moindre peu considére? C'est pourtant contraire aux discours.
Pour terminer, passez voir la "verrue" de la rue Gaston Chauvin, et l'on nous dit que l'on ne veut pas faire n'importe quoi?

jean latouche 18/03/2009 18:35

et le pire est à venir...