Fight Plan

Publié le 15 Mars 2009

Inutile de dire qu'après la réunion que nous avons eu le mercredi  11 mars 2009 avec Monsieur Amédro , et à la vue du plan présenté (voir le plan dans rien que le plan est impressionnant !), nous sommes sous le choc.

Rendez-vous compte, entre le 12 et le 18 de la rue des saules, ce n'est pas moins que la construction de 14 bâtiments qui est envisagée.

6 bâtiments de type R1, à savoir un rez-de-chaussée et un étage, 8 bâtiments de type R2 dans ce cas un rez-de-chaussée et 2 étages... A l'origine (ce projet semble abandonné maintenant), 2 bâtiments étaient même prévus en R3, un rez-de-chaussée et 3 étages... De quoi changer de manière profonde le visage du quartier, qui perdra de fait son caractère de zone pavillonnaire avec toutes les conséquences que cela induit.

Nous saluons la transparence de Monsieur Amédro qui nous a donné l'étude complète réalisée avec l'architecte. Monsieur Amédro précise qu'il s'agit d'une première étude sommaire. Nous espérons bien parce que ce plan de construction gigantesque risque de défigurer le quartier, et nous ne parlons pas de la valeur des maisons qui va en prendre un coup.

Pour le moment, la zone est encore classée zone UG, donc zone pavillonnaire. Mais ce n'est qu'une question de temps... Changer la zone en zone UC (constructible en logements) prend trois ou quatre mois, ensuite un enquêteur indépendant est nommé et son enquête dure un mois. Un mois pendant lequel sont organisées des réunions ( 3 ou 4) publiques où chacun peut apporter des éléments avant que l'enquêteur ne se prononce par oui ou non pour le changement de la zone, dans l'intérêt du quartier. C'est très court donc, et après il sera trop tard.

Nous avons un certain nombre de questions en suspens :

1) nous ne savons pas le nombre d'appartements prévus. Donc nous ne savons pas combien de personnes vont vivre ici. Mais vu la taille des bâtiments, c'est un nombre conséquent.

2) nous ne connaissons pas la proportion prévue entre logements sociaux et logements en accession à la propriété.

3) nous ne savons pas quelle sera la hauteur du mur d'enceinte qui va entourer tous ces bâtiments et quelle sera sa matière, béton ou autre ? Monsieur Amédro précise qu'il y a de nos jours des matériaux qui se fondent dans le paysage... Ce sera difficile de passer à côté des quatorze bâtiments, de toute façon. Sans vouloir stigmatiser un type de construction contre un autre, le principe de la zone pavillonnaire c'est d'évoluer dans un milieu ouvert, on sépare les terrains mais en général la zone pavillonnaire permet une libre communication visuelle entre les maisons, ce qui crée un lien social fort entre les voisins et la solidarité qui va avec. A titre personnel, c'est le cas avec tous mes voisins, notre zone pavillonnaire paisible est toujours le lieu pour échanger un petit mot, s'assurer que la personne âgée qui vit à côté de nous va bien, pour surveiller la maison de l'autre en cas d'absence pour les vacances, échanger des légumes du jardin ... Quand je vois la longueur du mur entre le 10 et 12 rue des saules, j'ai l'impression que cela va créer une séparation de fait entre tous les pavillons, détruisant tout l'esprit presque champêtre qui règne ici... Et dans ce quartier situé au nord de la ville, qui est comme chacun sait saturé à plus de 80% de bâtiments dont certains à une hauteur qui donne le vertige, garder ce petit ilot nous semble salutaire à tous les points de vue. Une fois de plus, nous ne sommes pas contre des constructions, mais pourquoi vouloir absolument des bâtiments à étages... Pourquoi ne pas construire des maisons en accession à la propriété qui pourront loger sans doute autant de personnes, sans dénaturer le quartier pavillonnaire, et en générant moins de circulation. Je reviendrai plus tard, spécifiquement, sur l'aspect circulation avec un autre plan.

4) Que sera la configuration des toits ? Toits plats ou pas ? On semble se diriger vers des toits plats.

5) Quelle sera l'orientation des fenêtres des logements construits ? Nous avons des inquiétudes légitimes sur la manière dont notre vie privée, notamment la vue sur nos jardins, risque d'être bouleversée par ce nouveau voisinage et la hauteur de ces nouveaux bâtiments.

6)  Pourquoi ce manque d'ambition au niveau de la crèche ? Sur le marché du Vieux Pays on nous a parlé d'une mini-crèche... Monsieur Amédro nous a parlé d'un espace crèche prévu dans l'un des bâtiments pour 9 enfants... 9 enfants, une goutte d'eau dans l'océan des besoins. Ce projet minuscule (accueillir seulement 9 enfants) porte bien son nom de micro. Nous ne comprenons pas pourquoi la piste de la crèche, une vraie, n'est pas explorée davantage.

7) On nous a parlé un moment d'une salle de sports, mais Monsieur Amédro nous a informé qu'il n'était pas favorable à ce projet. A confirmer.

Comme nous l'avons écrit plusieurs fois, nous ne sommes pas contre des constructions, mais dans une zone pavillonnaire nous voulons des pavillons (les pavillons logeraient sans doute autant de personnes, avec moins de circulation et en préservant un cadre de vie en harmonie avec le reste), à défaut une crèche, une maison de retraite, au pire aller des petits logements d'un étage maximum, mais 14 bâtiments ce n'est vraiment pas possible... Nous ne stigmatisons pas un type de construction contre un autre, nous souhaitons préserver notre cadre de vie et dans l'état actuel des choses, ce premier plan ne nous convainc pas du tout.

Ceci étant, Monsieur Amédro nous a proposé une rencontre avec l'architecte Catherine Furet, pour une présentation en modèle réduit du projet pour se rendre compte des échelles. Une réunion publique est sur le point d'être organisée... Nous espérons que l'annonce de cette réunion se fera suffisamment tôt et avec assez de publicité pour réunir un maximum de personnes afin d'associer le plus de riverains possible au processus de décision.  Nous avons une occasion unique à l'échelle de ce quartier de donner un superbe exemple de démocratie participative, de faire du gagnant-gagnant... Sachons la saisir.

Monsieur Amédro a instauré un climat de transparence et de communication dans ce dossier. Nous nous en félicitons. Nous gardons néanmoins le cap et réaffirmons qu'en l'état actuel des choses, ce plan n'est absolument pas satisfaisant.

Rédigé par Stéphane Fleury le dimanche 15 mars 2009 à 12heures08. 

 

 

Rédigé par stefanfaith

Publié dans #A vos quartiers !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

jean latouche 15/03/2009 14:22

Ne vous faites pas endormir, cela va être des bâtiments au minimum r+3 (voir mon post) Monsieur Amédro est bien gentil mais là, je ne vois pas comment ils vont construire des r+1????? avec les 5000 demandeurs de logements sociaux

il serait bon de lui demander si une enquête à été menée quant aux demandeurs de logements sociaux - il s'occupe de l'urbanisme et il serait utile de prendre rendez vous avec Mme Benhamou (chargée du logement) elle aura surement des réponses à vous apporter car qui va être relogé dans ces logements - Aulnay a assez de logements très sociaux - Aux autres communes comme livry gargan de construire des logements sociaux pour les familles en grandes difficultés