Publié le 5 Novembre 2014

Dans la famille « Incivilité routière » je voudrais… « l’automobiliste qui se gare devant mon portail et m’empêche de sortir la voiture du garage le matin ! »

2014-NOVEMBRE-1509Modif.jpgVoilà la petite mésaventure arrivée mardi aux alentours de 8h à un habitant du Vieux-Pays à Aulnay-sous-Bois. Certes il y a des choses bien plus graves dans la vie, mais avouez tout de même qu’au moment d’emmener ses enfants à l’école avant de partir au travail il y a de quoi péter un câble !

Malgré moult coups de klaxon appuyés, qui au moins ont eu le mérite de réveiller le quartier de sa torpeur,  le conducteur indélicat n’a même pas daigné se présenter pour déplacer son véhicule. Il a donc fallu le pousser à plusieurs afin de libérer le passage ! Lamentable !

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Humeur

Publié le 5 Novembre 2014

115Près de 8000 personnes, dont une moitié d’enfants, sont hébergées chaque nuit en Seine-Saint-Denis via le 115, c’est 2000 de plus qu’il y a 18 mois. Le système est à bout de souffle et des familles restent à la rue.

C'est un petit hôtel au charme désuet, dans un quartier pavillonnaire d'Aulnay-sous-Bois. Mais en poussant la porte des chambres, ce ne sont pas des touristes que l'on croise. Ici, une maman seule et ses trois enfants vivotent depuis trois ans grâce aux colis des Restos du cœur ; là, une jeune femme répond en tamoul, par l'embrasure de la porte, qu'elle est arrivée il y a six mois, avec ses deux enfants ; et puis, grimpant vaillamment l'escalier, un petit écolier au regard sérieux derrière ses lunettes rondes. Il a quatre ans, et n'a connu de maison familiale que cette chambre mansardée, qu'il partage avec ses parents et son grand frère.

Ce n'est pas nouveau, mais le phénomène ne cesse de s'amplifier. A Aulnay, en un an, le Secours populaire a vu le nombre de ses bénéficiaires multiplié par deux : « Ce sont les gens des hôtels », confie une responsable. Soit des dizaines de familles sans domicile, provisoirement installées à l'hôtel via le numéro d'urgence du 115.

Le 1er octobre, 7 962 personnes sans abri (dont 4 050 enfants) étaient ainsi hébergées dans 119 établissements hôteliers du 93. « Cela fait 2 000 de plus en 18 mois », constate éberlué le 
préfet délégué pour l'Egalité des chances Didier Leschi. L'engorgement prend des proportions inédites. Les familles sont casées dans des hôtels parfois vétustes, mais aussi des complexes récents. La Seine-Saint-Denis représente à elle seule 28 % des mises à l'abri gérées par le Pôle hébergement du Samu social de Paris en Ile-de-France (28 000 personnes au total). Faute de places disponibles, des familles dorment régulièrement à la rue. 292 personnes (dont 134 mineurs) ont ainsi dormi dehors le 20 octobre. D'autres sont envoyées dans des hôtels en grande couronne, loin des écoles des enfants et des assistantes sociales.

Pour l'association Interlogement 93, qui gère le numéro d'urgence 115, le système est à bout de souffle. Début septembre, elle a écrit aux maires pour les alerter. A chacun, elle a indiqué la situation de sa commune : nombre de sans-abris ayant contacté le 115, nombre de personnes mises à l'abri, nombre d'hôtels offrant des chambres... L'objectif : réfléchir d'autres solutions que le placement à l'hôtel, « une réponse très partielle », « temporaire et extrêmement précaire ». D'autant que l'hiver approche, et avec lui cette interrogation : pourra-t-on ouvrir des places supplémentaires d'hébergement ? « Ce n'est pas un problème financier, mais un problème de foncier. On ne sait plus où trouver des places. L'an dernier on n'a pu disposer que d'un gymnase à Pantin », indique une porte-parole d'Interlogement 93.

Le préfet pour l'Egalité des chances a lui aussi écrit aux élus sur cette question. A Saint-Denis, la gendarmerie, propriété de l'Etat, devrait être réquisitionnée, ce qui n'est guère du goût du maire PC Didier Paillard, dont la commune abrite déjà, dans 18 hôtels, 407 familles. « Depuis près de deux ans, nous proposons de racheter ce bâtiment pour en faire un lieu d'accueil pour les femmes victimes de violences et pour les jeunes en service civique. Cette réquisition retarde encore notre projet ». « On la rendra en juin, assure Didier Leschi. Le problème, c'est que ce qui devait relever de la mise à l'abri est devenu du logement pérenne. Des gens habitent à l'hôtel depuis des années ».

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Logement

Publié le 5 Novembre 2014

Le centre commercial O'Parinor, récemment rénové, n'en finit pas de fêter ses 40 ans. Temps forts, ce soir, dès 19 heures, un show orchestré par le DJ Yanis Texier mettra en scène plusieurs danseurs contemporains ainsi qu'un violoniste soliste. Il sera suivi d'un tirage au sort avec, à la clé, la possibilité de gagner un an de shopping ou une des 15 cartes cadeaux de 150 EUR. Le public pourra par ailleurs profiter de l'ouverture exceptionnelle des différentes enseignes jusqu'à 22 heures et des offres spéciales mises en place. Au programme également, dès 16 heures, de nombreuses animations pour toute la famille : un atelier caricature, un atelier maquillage ou encore une animation mime.

Source article : Le Parisien / Vidéo : Aulnaylibre !

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 5 Novembre 2014

ps_la_rose.pngBaisse historique. Selon des documents internes consultés par Europe1, le Parti Socialiste s'apprête à enregistrer une baisse de record des adhésions au Parti.

Une baisse record … de plus de 60% des adhésions !

Les révélations d’Europe1 laissent apparaitre un Parti Socialiste en mauvaise santé financière. En effet, selon la station de radio, au 31 juillet, le PS a enregistré une baisse de 60% des recettes de cotisation par rapport aux prévisions. Un véritable coup dur financier.

Dans le budget prévisionnel du parti, il était prévu que les cotisations des adhérents permettent une recette de 2 300 000 euros. Or, au 31 juillet, selon les documents consultés par Europe1, la recette était de … 530 369 euros, soit une baisse de 60% des adhésions.

Défaite dans toutes les élections locales, affaires Thévenoud… Beaucoup de faits d’actualité expliquent ce net recul des adhésions. Europe1 a contacté certaines grosses fédérations socialistes, qui confirment perdre énormément d’adhérents. A Dunkerque par exemple, le PS a perdu la moitié de ses adhérents.

Source : http://www.valeursactuelles.com/ Photo : SIPA

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #En route vers 2015 !

Publié le 4 Novembre 2014

saint-denis.jpgUn policier a trouvé la mort ce mardi midi, à Saint-Denis (Seine-Saint-denis), avenue du Colonel Fabien, après avoir été fauché par un automobiliste. Le fonctionnaire de police, un gardien de la paix âgé de 28 ans, circulait à moto lorsqu'il a été renversé. Il partait prendre son service à Stains, où il avait été affecté très récemment. Le véhicule, à bord duquel se trouvaient quatre personnes, a pris la fuite avant d'être retrouvé vide à quelques centaines de mètres des lieux de l'accident dans une cité de Saint-Denis. Il s'agirait, selon les informations du journal Le Parisien, d'une voiture louée à Paris, dans le XVIe. Une enquête a été confiée à la PJ de Seine-Saint-Denis pour déterminer, notamment, s'il s'agit d'un accident de la circulation ou d'un acte délibéré. 

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 4 Novembre 2014

Europacity-Gonesse-MAXPPP-1280.jpgPOLÉMIQUE - Ce projet de centre commercial géant bâti sur des terres agricoles, dans le Val-d'Oise, suscite le mécontentement local.

Alors que le barrage de Sivens, dans le Tarn, est au cœur d'une polémique nationale, un point de friction similaire pourrait émerger en région parisienne. Le groupe Auchan prévoit d'ouvrir, à l'horizon 2020, "EuropaCity", un immense centre commercial et de loisirs, à Gonesse, dans le Val-d'Oise. L'ensemble s'étendrait sur 80 hectares de terres agricoles. A la clé, la création de plus de 11.000 emplois directs est prévue. Mais comme à Sivens, des militants écologistes sont vent debout contre le projet.

La construction doit débuter en 2017. Des grandes galeries marchandes, une dizaine d'hôtels, un aquarium et même une piste de ski couverte : sur le papier, le projet est très ambitieux. Mais il faudra sacrifier des terres cultivées pour qu'"EuropaCity" voie le jour. "Une terre qui retient beaucoup d'eau". Une terre compacte, gorgée d'eau, où les céréales poussent mieux qu'ailleurs, font valoir les opposants au projet. "Les meilleures terres d'Europe", affirme sans hésiter le militant écologiste Bernard Leloup au micro d'Europe 1. "Ici, on a une terre qui retient beaucoup l'eau, ce qui permet de cultiver le maïs sans qu'il soit irrigué", plaide-t-il.

Si "EuropaCity" sort de terre, il n'y aura plus d'épis de blé ou de maïs… sauf sur les toits des bâtiments, selon les plans dessinés par les architectes. "Quand j'ai vu ça, j'ai éclaté de rire", lance cet autre militant, Bernard Dailly. "Les architectes pensent qu'on va transporter la terre sur le toit et qu'on va faire pousser du blé. Ils ne manquent pas d'air".

"Plus j'étudie ce projet, plus il me semble invraisemblable", s'offusque Jacqueline Lorthois, membre du Collectif pour le triangle de Gonesse, qui lutte depuis 2011 contre le projet. "Ce que je n'aimerais pas, c'est que ces champs soient recouverts de béton et qu'on s'aperçoive après coup que ce projet ne tient pas la route". "Un défaut d'écoute manifeste". Des manifestations similaires à celles de Sivens, cela peut arriver aussi à Gonesse, menace Alain Boulanger, autre membre du collectif. "Au bout d'un moment, la pression ne peut que monter et s'exacerber, parce qu'il y a un défaut d'écoute manifeste", affirme-t-il. En espérant être entendu lors du débat public sur le projet, qui aura lieu au printemps prochain.

Source : http://www.europe1.fr/

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 4 Novembre 2014

Comme nous l’évoquions déjà hier à travers le très moche immeuble Le carré d’Aulnay, la rue Jean Charcot à Aulnay-sous-Bois subit en ce moment une densification massive, certes permise par le Plan Local d’Urbanisme (voir à ce sujet le règlement de la zone UA), que le maire précédent Gérard Ségura n’a visiblement pas jugé utile de limiter.

Résultat des courses, une nouvelle construction gigantesque dénommée Le coeurville est sur le point d’être achevée à cet endroit qui fait angle avec la rue Charles Dordain. Si architecturalement  parlant ces logements ne sont pas spécialement laids, ce qui frappe indubitablement est l’immensité de l’espace englouti par le bâtiment qui fait face ironiquement à des maisons en meulière.

Visuellement c’est atroce et l’insertion dans l’environnement existant est totalement raté. Voilà donc un exemple de plus des erreurs que la nouvelle majorité municipale devra à tout prix éviter…

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Urbanisme

Publié le 4 Novembre 2014

Avant de devenir la voie à forte circulation au-dessus des lignes du RER B qui relie notamment le quartier Vieux-Pays au sud de la ville d’Aulnay-sous-Bois, le pont de la Croix-Blanche était un passage à niveau.

Croix-Blanche0Respectant d’abord le tracé du vieux chemin d’Aulnay en direction de Livry, cet endroit devient par la suite un pôle essentiel de développement économique et urbain.

Croix-Blanche2.jpgMais avant, à la sortie Sud-Est du village, la ferme du Moulin neuf, au bord de la Morée, était le seul lieu de vie avant la forêt de Bondy.

Croix-Blanche01.jpgPlusieurs chemins se rencontraient en lisière du bois, au calvaire de la Croix-Blanche.

Croix-Blanche001jpg.jpg

Le passage de la ligne Paris-Soissons ne modifia guère ce paysage désert puisque les trains ne s’arrêtaient alors qu’à Sevran. C’est en 1874 que tout change !

Croix-Blanche3-copie-1.jpgL’industriel Louis-Xavier Gargan, constructeur de matériel ferroviaire, s’associe avec le maire d’Aulnay-sous-Bois, le marquis Dominique de Gourgue et deux autres industriels pour fonder la Compagnie du chemin de fer de Bondy à Aulnay les Bondy. La ligne réunit les réseaux de l’Est et du Nord et arrive à la station de la Croix-Blanche, non loin du passage à niveau.

Croix-Blanche1.jpg

Ce n’est qu’une halte, pas même un abri, mais les trains du Nord vont s’y arrêter aussi, avant la construction de la gare d’Aulnay en 1875. La petite ligne dessert un véritable bassin d’emplois et attire une population laborieuse. Dès la fin du siècle, de nouveaux lotissements rassemblent « Solidaires » et « Prévoyants » entre voie et canal.

Croix-Blanche0001-copie-1.jpg

Au recensement de 1901, le nouvel « écart » de l’Abbaye compte 25 maisons. Les champs du Vieux-Pays commencent aussi à se construire. Le trafic ferroviaire augmente, il faut doubler les voies, modifier les installations.

Croix-Blanche02.jpgC’est ainsi qu’en 1912, la halte de la Croix-Blanche est supprimée. Un pont remplace alors le passage à niveau…

Croix-Blanche00001.jpgSources : Article de Nicole Fleury-Heusghem dans Oxygène n°174 de mars 2000. Archives municipales D. Almonzi-Grossard Livry-Gargan et son histoire - 1981. Photos transmises par le C.A.H.R.A. avec nos remerciements les plus chaleureux.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Aulnay d'hier et d'aujourd'hui...

Publié le 4 Novembre 2014

Certains ont du pétrole, d’autres du caviar, d’autres encore des truffes. A Aulnay-sous-Bois nous avons des champignons ! Et oui ! Même si les médias mainstream vantent à foison les mérites du champignon de Paris, le cercle des connaisseurs et fins gourmets privilégient, eux, celui d’Aulnay-sous-Bois assurément.

2014-OCTOBRE-1388.JPG

A ce titre, et comme le montre la photo ci-dessus, la récolte 2014 s’annonce particulièrement bonne. Aux abords des restes d’un tronc d’arbre qui lui donne sa saveur boisée si singulière, c’est là que se plaît à pousser le champignon d’Aulnay-sous-Bois.

La recette est d’une simplicité légendaire. Une poêle bien chauffée légèrement aillée, un filet d’huile d’olive, et voilà vos champignons d’Aulnay-sous-Bois bien saisis et prêts à déguster. Bref, de l’or en barre pour les cuisiniers !

Avant de passer à table, toutefois, attention de ne pas confondre le champignon d’Aulnay-sous-Bois avec l’Amanite Safran qui est toxique et provoque la Turista. En cas de doute, n’hésitez surtout pas à consulter votre pharmacien. C'est plus prudent.  

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Espace conso

Publié le 4 Novembre 2014

Que faire des 180 hectares de l’ancienne usine de production automobile PSA à Aulnay-sous-Bois ? Tel est le défi exaltant qui s’ouvre dans les années à venir pour notre commune puisqu’il s’agira de valoriser au mieux un espace plus grand que le quartier d’affaires de la Défense, situé à 20 kms de Paris, idéalement placé entre les aéroports du Bourget et de Roissy, et desservi par une multitude de voies routières.

Le 19 septembre dernier à l’Hôtel de Ville, l’aménageur Constructa a dévoilé ce qui pourrait être un projet possible de reconversion du site. Trois axes de réflexion sont pour le moment privilégiés : conserver la vocation industrielle du lieu , créer des emplois, et ouvrir ces nouveaux aménagements au reste du territoire. Afin d’en savoir un peu plus, la rédaction d’Aulnaylibre ! vous propose une vidéo présentant les différents éléments en cours d’étude.

La mixité d’usage est mise en avant. Il s’agit de créer un endroit où il sera possible de travailler, d’habiter, de se restaurer, de bénéficier de services de proximité. Plusieurs quartiers thématiques pourraient ainsi voir le jour : logements, hôtels, commerces, un secteur nouvelles industries ainsi qu’un campus formation, la clé de voûte de l’ensemble du projet étant d’ouvrir les voies de la réussite à la jeunesse afin qu’elle puisse concrétiser ses idées créatives.

A noter, enfin, que le conservatoire Citroën sera maintenu à Aulnay-sous-Bois et qu’un parc linéaire traversant le nouveau site devrait être relié à ceux du Sausset et Ballanger pour créer une boucle verte de plusieurs kilomètres.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 4 Novembre 2014

tina.jpgDe ces petites danseuses, on ne voit pas les visages, mais ce sont les corps ici qui s'expriment, par la courbe d'un bras, la tension d'une jambe, sur des fonds aux couleurs acidulées... En résidence depuis janvier dernier à Aulnay-sous-Bois, la photographe Tina Merandon expose son travail à partir d'aujourd'hui et jusqu'au 7 décembre, à l'espace Gainville. Durant son séjour à l'école d'art Claude-Monet, l'artiste a multiplié les rencontres avec les habitants, par le biais des associations, des centres de loisirs, des agents de la ville...

Des ados du Galion et du conservatoire de la ville

Elle a braqué son objectif sur des corps enfantins : ceux des jeunes danseurs hip-hop du centre du Galion et du conservatoire d'Aulnay, mais aussi de petits Aulnaysiens posant avec leurs animaux de compagnie dans des clichés colorés et inattendus. Les visiteurs pourront découvrir le résultat, en une trentaine de tirages grand format.

Tina Mérandon reste fidèle à ce qui constituait déjà le coeur de son travail, lors d'une précédente résidence au Bourget en 2013 : la représentation des corps. Lors de son passage à la Capsule, lieu dédié à la photo, elle avait photographié des footballeurs, des comédiens, des retraités et déjà des danseurs...

L'artiste, remarquée en 2012 pour son travail sur les hommes 
politiques, animera elle-même plusieurs visites de l'exposition, censée accueillir quelque 1 200 scolaires de la ville. Une conférence consacrée à son travail aura lieu le 14 novembre, à 19 heures, à l'école d'art Claude-Monet (1, rue Aristide-Briand). Un catalogue sera distribué aux visiteurs de l'exposition.

Jusqu'au 7 décembre, du mardi au dimanche de 13 h 30 à 18 h 30, à l'Espace Gainville, 22, rue de Sevran.
Entrée libre. Fermé le 11 novembre.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 4 Novembre 2014

morin-borloo.jpgHervé Morin, candidat à la présidence de l'UDI, vient ce mardi à Aulnay-sous-Bois. Il doit rencontrer ses sympathisants autour d'un « pot de l'amitié », en compagnie de l'ancienne secrétaire d'Etat Rama Yade. L'ancien ministre de la Défense fait ainsi une incursion sur les terres du 93, à quelques encablures de la commune de son rival, le député-maire de Drancy Jean-Christophe Lagarde. Les deux hommes sont désormais seuls en lice pour le second tour de l'élection du président de l'UDI, qui aura lieu le 13 novembre.

13 h 30, au Relais parisien, place du Général-Leclerc.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #C'est dans le Journal

Publié le 4 Novembre 2014

supermetro.jpgL'enquête publique sur les lignes 14 nord, 16 et 17 sud a démarré. Une première réunion publique est organisée ce soir, à 20 heures, à La Courneuve, à l'hôtel de ville. A ce jour, l'investissement du Grand Paris Express a été voté, le tracé de ce supermétro automatisé est arrêté, les ingénieurs ont été désignés et l'emplacement des gares est choisi. Pour autant, il reste encore des choix à faire puisque le tracé actuel se trouve dans un faisceau de 100 m alors que la largeur du tunnel sera de 10 m au final. Ce soir, on devrait ainsi en savoir plus sur l'emplacement éventuel des puits d'évacuation qui n'a pas encore été tranché.

www.enquetepubliquelignes 14-16-17.fr.

Pour rappel la ligne 16 passera par Aulnay-sous-Bois avec une station prévue au rond-point de l'Europe.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 4 Novembre 2014

fruits.jpgLa fédération régionale des syndicats d'exploitants agricoles d'Ile-de-France(FRSEA) et les Jeunes Agriculteurs (JA) organisent demain matin de 8 heures à midi place de la République à Paris une distribution de fruits et légumes. Plus de 20 000 sacs de primeurs seront donnés aux consommateurs, soit 50 t de pommes de terre, pommes, etc. récoltées en Ile-de-France. La FRSEA, qui se bat pour le « patriotisme alimentaire », entend aussi dénoncer les contraintes imposées aux cultivateurs par les pouvoirs publics, qui « nuisent à la production ». Autour du slogan « Stop aux contraintes ! Je veux manger français », un petit-déjeuner sera servi aux parlementaires d'Ile-de-France qui se présenteront.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Espace conso

Publié le 3 Novembre 2014

Comme chacun sait, le centre-gare nord de notre commune a subi ces dernières années un véritable choc de béton. A cet égard la rue Jean Charcot à Aulnay-sous-Bois a été particulièrement touchée. Dernier exemple en date aux numéros 17 et 19 avec un nouvel immeuble relativement moche appelé : Le carré d’Aulnay !

Un nom tout à fait bien choisi quand on prend le temps d’observer sa structure architecturale. En effet, il ressemble à un carré totalement uniforme !  Sa couleur « chiures de mouches » n’est pas non plus du meilleur effet.

Bref, une construction de plus, un bloc sans imagination, sans espace de respiration, qui devrait encore renforcer le sentiment d’étouffement de cette artère subissant déjà un flux de circulation incessant.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 3 Novembre 2014

RERB.jpgDes travaux de maintenance se poursuivent sur la ligne B du RER entre les gares d'Aulnay-sous-Bois et Aéroport Charles de Gaulle 2 TGV, à partir de ce lundi 3 et jusqu'au 7 novembre. La circulation des trains sera ainsi coupée à compter de 23h00 pendant cette période.

Les voyageurs d'affaires dont le vol atterrit sur Roissy en fin de soirée vont connaître un retour sur la capitale complexe cette semaine. Les RER ne circuleront pas entre Aulnay-sous-Bois et Aéroport Charles de Gaulle 2 TGV dès 23 heures en raison de travaux. Pour pallier à cette interruption nocturne, des bus de substitution sont mis en place dans les deux sens de circulation avec desserte des gares intermédiaires. Il faut néanmoins prévoir un allongement du temps de parcours.

Source article et photo : http://www.deplacementspros.com/

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 3 Novembre 2014

Bruno-Beschizza.jpgVoilà plus de six mois que l’ex-flic Bruno Beschizza dirige la ville d’Aulnay-sous-Bois. « Pur produit du 93 », Sarkozyste convaincu, proche de Jean-François Copé, cet ambitieux maire UMP veut faire de sa ville un laboratoire de la droite. Aujourd’hui, c’est l’heure de faire le bilan : ses premières mesures, ses difficultés, ses ambitions… Interview.

Comment se déroule ce début de mandat ?

C’est pire que dans mes pires cauchemars. Je suis très fier d’avoir gagné Aulnay parce que c’est une grande ville de Seine-Saint-Denis, c’est une pépite géographique : une population importante (83 000 habitants, 10 000 enfants), un malheur qui doit devenir pour nous un atout, c’est le terrain de PSA où il y a des perspectives d’évolution qui peuvent être formidables. Mais en même temps, je suis effrayé par l’ampleur de la charge et par les difficultés. Je viens d’apprendre que Manuel Valls va nous enlever 5 millions de dotations. Je dois trouver 15 millions d’euros l’année prochaine, ce qui m’oblige à faire un choix : soit augmenter les impôts de 30%, soit diminuer les dépenses de 10%. J’ai choisi, je vais diminuer les dépenses parce qu’il est impossible de rendre le territoire attractif si l’on fait fuir la classe moyenne et les habitants aisés d’Aulnay.

On vous appelle « Monsieur Sécurité » à l’UMP. Une fois arrivé à Aulnay, vos premières mesures portaient justement sur la sécurité. C’était une urgence ou une manière d’annoncer la couleur ?

J’ai eu une tâche considérable dès mon arrivée aux affaires, insurmontable pour certains : démanteler les campements Roms (le campement de la A3, celui du Vélodrome et celui près du centre commercial O’Parinor). Ces camps menaçaient des emplois. Des entreprises étaient visitées, ça ne donnait pas envie aux investisseurs de venir s’installer dans la ville. Il y avait aussi des tensions entre les Aulnaysiens et les habitants de ces campements, avec parfois des risques de règlements de compte. En six mois, j’ai donc réussi l’évacuation de ces trois camps, ce qui représentait quasiment 2 000 personnes. Il s’agissait d’attentes prégnantes de la population. En plus des évacuations, j’ai pris un arrêté anti-mendicité, que je viens d’ailleurs de reconduire pour les six prochains mois. J’ai également nommé un nouveau directeur à la tête de la Police municipale et remis en place la police de nuit, qui avait été retirée par l’ancien maire Gérard Ségura (PS). Notre police tourne donc 24 heures sur 24. Je vais augmenter le nombre de vidéos protection dans la ville, notamment là où il y a de la délinquance. La sécurité fait partie de mon cœur de métier, de mon expérience personnelle.

Bruno-Beschizza-AulnaySur le plan économique, que proposez-vous pour faire venir les entreprises à Aulnay, notamment sur l’ancien site de PSA ?

Sur un terrain aussi important, 180 hectares, il faut de tout, une hybridation. Le site en lui-même a des potentiels, il faut le valoriser. Pour le rendre attractif, je veux qu’il y ait une pépinière d’entreprises, un campus des métiers, le site de remisage, le centre de formation que PSA va finalement laisser et peut-être aussi la présence de Siemens. On va avoir de nouveaux métiers sur ce bassin d’emplois, c’est pourquoi je demande la création de ce campus de métiers avec tout type de filières, de l’apprentissage à l’école de l’excellence avec pourquoi pas une école de la deuxième chance. Je vais être très humble : ce n’est pas Beschizza qui fait qu’il y a Roissy et Le Bourget. En tant que maire, je fais mon boulot de VRP : je parle de ma ville partout où je passe. Je veux attirer les entreprises pour donner du travail aux jeunes, attirer les promoteurs pour leur permettre de trouver un logement.

Que proposez-vous aux 30% de jeunes Aulnaysiens au chômage ?

Déjà un discours de vérité. La mairie n’a pas d’argent. Je leur dis « Faut pas rêver, je ne vous donnerais pas de stage à la mairie pour devenir fonctionnaire ». Je parle vrai, c’est l’un de mes atouts. J’ai toujours tenu ce discours, même pendant la campagne. Je mets tout en œuvre pour faire revenir de l’activité, de la richesse et de l’investissement. Je veux faire venir des entreprises, des métiers avant tout.

Dans une des structures qui s’occupe de l’emploi des Aulnaysiens, la MEIFE (Maison de l’emploi, de l’insertion, de la formation et de l’entreprise), une cadre est menacée de licenciement pour avoir, semble-t-il, détenu de façon irrégulière les clés d’un local de vidéosurveillance. Ces faits ont été évoqués dans un article du Parisien (paru le 21 octobre 2014). Étiez-vous au courant de cette affaire ?

On m’a parlé d’une directrice qui a fait un branchement de vidéo-protection qui arrive dans son bureau, c’est complètement illégal.

Bruno-Beschizza-Aulnay-copie-1Étiez-vous au fait de la situation ?

Je ne peux pas dire si j’étais au courant. Aujourd’hui je suis aux affaires, mon travail c’est l’application de l’article 40 du Code de procédure pénale. Quand en tant que maire il m’arrive une information, je dois la faire traiter. On ne peut plus laisser passer des choses comme cela. Tous les « on-dit » qu’il y a à Aulnay, il y a plein de cas que l’on doit clarifier. Comme ces entreprises qui ne payent pas de loyer depuis un an.

Même question sur l’affaire de détournement de fonds qui concerne toujours la MEIFE. Selon ce même article du Parisien, une partie des subventions publiques aurait été détournée. On parle même de détournement organisé.

On est dans le pénal, il s’agit en l’occurrence d’une affaire judiciaire en cours. Je ne peux pas répondre, je n’ai pas les éléments. Je ne me défile pas, je suis juste au courant qu’il y a une affaire en cours.

J’aimerai vous parler d’un quartier dans votre ville : le Gros Saule. Les habitants de ce quartier estiment être abandonnés, certains ne se considèrent même plus Aulnaysiens. Trouvez-vous normal qu’ils se sentent plus proches de Sevran que d’Aulnay ?

C’est l’un des quartiers les plus enclavés de la ville. À la demande du maire précédent, Manuel Valls, alors Ministre de l’Intérieur, a mis ce quartier dans la même zone prioritaire que Sevran. C’était une erreur parce que ça a été très mal vécu par les habitants. C’est pourquoi j’ai demandé le divorce à l’amiable avec le maire de Sevran, Stéphane Gatignon. Le Gros Saule, ce n’est pas Sevran et vice-versa.

Autre sujet : l’éducation. Comment gérez-vous le dossier des rythmes scolaires ?

Ce dossier était perdant-perdant pour un maire de droite nouvellement élu. J’ai toujours été opposé à cette réforme, dans l’idée et dans l’application telle que décidée par Vincent Peillon. Ce dernier l’avait appliqué dans certaines villes l’année d’avant, on a bien vu que ça ne marchait pas, que les résultats étaient décevants. Pendant la campagne, j’ai clairement dit que j’étais défavorable à cette réforme. Je me suis engagé dans un bras de fer avec l’État. On était même plusieurs maires UMP. Le premier courrier que j’ai envoyé quand je suis arrivé à la mairie était à l’adresse du Ministre de l’Education, Benoît Hamon, pour qu’il nous laisse un laps de temps supplémentaire de préparation. Je n’ai jamais eu de réponse. Dans la réforme des rythmes scolaires, en tant que maire, vous ne décidez de rien, vous payez tout et vous êtes fautifs de tout. Je n’ai pas décidé le samedi, on me l’a imposé. Tous les parents d’élèves m’en veulent sachant que ce n’est pas moi qui ai pris la décision. Ils sont mécontents, ils viennent manifester. Je ne suis pas l’ennemi des parents, je les comprends.

Vous êtes un proche de Nicolas Sarkozy, vous l’avez d’ailleurs invité à Aulnay pour un meeting le 15 novembre prochain. Que pensez-vous de toutes les affaires qui le concernent, de Bygmalion à l’affaire Karachi en passant par la Libye ?

Je vais taper sur la droite, sur ma famille politique. Il y a chez les élus de droite plein de petits apprentis procureurs et magistrats. Je dénonce tous ces apprentis qui parlent sur tout et n’importe quoi. J’attends que l’affaire pénale soit terminée pour juger, ils devraient en faire de même.

Propos recueillis par Leïla Khouiel pour http://www.bondyblog.fr/

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #C'est dans le Journal

Publié le 3 Novembre 2014

Nous continuons aujourd’hui notre reportage autour de la rencontre qui a opposé hier le Rugby Aulnay Club d’Aulnay-sous-Bois au CS Clichy au stade du Moulin Neuf.


Lorsque nous sommes arrivés sur place le RAC était mené 3 - 19. Magie de la présence de notre caméra peut-être, nos joueurs locaux ont alors inscrit deux essais d’affilée dont le premier transformé revenant ainsi dans la partie à 15 - 19. Nous vous proposons de revivre ce moment fêté comme il se doit par les supporters dans la tribune à travers ces deux vidéos (premier et second essais).

 

 


Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Soyons sport.

Publié le 3 Novembre 2014

insecuritemetro.jpgSi elles étaient victimes d'une agression sexuelle dans le métro parisien, plus de huit femmes sur dix redouteraient qu'aucun témoin n'intervienne. C'est le terrible enseignement qui ressort d'un sondage international réalisé sur « le sentiment d'insécurité » par le groupe Yougov pour la fondationThomson Reuters dans seize grandes métropoles dans le monde disposant d'un système de transport par métro.  Enquête réalisée entre août et septembre derniers auprès de 6 550 femmes au total, sur des échantillons de 380 à 513 personnes de chaque ville concernée.

Selon 85 % des Parisiennes interrogées, donc, aucun passager ne s'interposerait pour les secourir en cas d'agression ou de viol. Une proportion largement supérieure à la majorité des villes sondées. Seules Séoul, Moscou et Londres font pire. L'une des explications est sans doute à rechercher dans l'impact qu'ont pu jouer sur le sentiment d'insécurité les affaires récentes, encore dans les esprits, comme cette agression sexuelle d'une jeune femme dans le métro de Lille en avril dernier, sous les yeux de témoins passifs.

Il n'empêche, au-delà de cette réponse effrayante, le sentiment d'insécurité des utilisatrices du métro parisien reste mesuré comparé aux autres grandes métropoles. Paris figure même parmi les mieux placées : la capitale française arrive en 6 e position derrière Séoul, Londres, Pékin, Tokyo et surtout New York, la ville où les femmes se sentiraient le mieux protégées dans les transports en commun. A l'inverse c'est à Bogotá, la capitale colombienne, que le sentiment d'insécurité est le plus intense. Mexico, Delhi, Bangkok ou Moscou font aussi partie des mal notés.

A Paris toujours, près des deux tiers des femmes interrogées disent faire confiance aux autorités de police et justice en cas d'agression dans le métro, et la moitié d'entre elles ne se sentent pas particulièrement en insécurité lorsqu'elles empruntent de nuit les métros, bus et autres RER. Quant aux gestes déplacés dont elles auraient pu être victimes, la plupart affirment que ça n'a jamais été le cas, ce qui fait de Paris la capitale la mieux placée dans ce domaine. Enfin, plus de la moitié des femmes interrogées estiment que le réseau de transports parisien est globalement sûr.

Reste à les convaincre que l'indifférence des autres voyageurs n'est pas une fatalité. 
Retrouvez la totalité du sondage sur les femmes et la sécurité dans le métro à l'adresse : http://www.trust.org/womens-rights.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 3 Novembre 2014

A regarder le ciel Aulnaysien ce matin on remarque qu’une couche tenace de grisaille donne des teintes un poil triste à notre commune. Pourtant il suffit d’avoir l’œil un peu observateur pour trouver ici ou là quelques couleurs. Observez par exemple ces magnifiques compositions florales concoctées par le service des Espaces Verts de la ville. Elles apportent une touche de beauté et améliorent indéniablement le cadre de vie. Alors un grand merci à celles et ceux qui tous les jours embellissent Aulnay-sous-Bois !

2014-OCTOBRE-1500-copie-1.JPGPhoto prise devant la Ferme du Vieux Pays par Aulnaylibre !

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 3 Novembre 2014

COD.jpgLes geeks et autres accros aux jeux vidéo ont rendez-vous ce soir au cinéma Europacorp d'Aéroville pour la sortie en avant-première du dernier opus du jeu Call of Duty : Advanced warfare. Le spectacle démarrera à 21 heures avec la présentation de ce nouvel univers. Les plus courageux pourront ensuite se mesurer à la joueuse professionnelle Kythis sur écran géant. Pour clore la soirée, les fans pourront repartir avec le nouveau jeu qui sort officiellement demain et qui sera mis en vente, à partir de minuit, à la boutique Europastore du cinéma.

Ce soir à 21 heures. Gratuit sur inscription dans la limite des places disponibles sur le site www.europacorpcinemas.com.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 2 Novembre 2014

Le Club Canin d’Aulnay-sous-Bois accueillait ce dimanche 2 novembre 2014 un concours d’agility. Au milieu de la zone industrielle des Mardelles près du quartier Balagny aux abords de l’Autoroute A3 les chiens ont rivalisé d’ingéniosité pour passer les différents obstacles dressés sur le parcours. Certains ont réalisé un sans-faute. D'autres non. Nous vous proposons une vidéo tournée sur place pour illustrer notre propos. 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Soyons sport.

Publié le 2 Novembre 2014

Après avoir assisté au match de rugby entre le RAC et le CS Clichy la rédaction d’Aulnaylibre ! a profité du beau soleil automnal baignant le stade du Moulin Neuf cet après-midi pour suivre la seconde période de la rencontre de football opposant le FCA Aulnay-sous-Bois (Football Club Aulnaysien) à l’AS Raincy dans la poule A de 3ème division de district.


Dans un match plutôt équilibré dans l’ensemble, les locaux ont passé leur temps à viser les montants (deux barres) alors que les Raincéens se sont montrés redoutables en contre notamment sur leur second but conclu par une reprise de volée de toute beauté. Nous vous proposons de revivre cet événement à travers deux vidéos. La première (ci-dessus) présente une occasion en or à bout portant non convertie par le FCA tandis que la deuxième (ci-dessous) montre la magnifique conclusion apportée par l’AS Raincy à cette rencontre remportée finalement 2-0 par les visiteurs du jour.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Soyons sport.

Publié le 2 Novembre 2014

C’était ce dimanche 2 novembre 2014 en fin d’après-midi au Stade du Moulin Neuf à Aulnay-sous-Bois. Dans le cadre de la 6ème journée du championnat de promotion d’honneur Ile-de-France, notre club local, le RAC (Rugby Aulnay Club), recevait le CS Clichy pour un match de la poule 2. Quand nous sommes arrivés sur place Aulnay était mené 3 à 19. Les Aulnaysiens ont alors inscrit deux essais coup sur coup pour revenir à 15 - 19.

La fin de match s’annonçait haletante mais le CS Clichy terminait la partie par deux nouveaux essais dont un dernier tout en puissance que nous vous proposons de découvrir dans la vidéo ci-dessus. Le RAC n’a toutefois pas démérité malgré la défaite (15-29).

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Soyons sport.

Publié le 2 Novembre 2014

edf-gdf.jpgEn plus de l'augmentation du prix de l'énergie - gaz et électricité - plusieurs changements vont intervenir au 1er novembre. 

Augmentation de l'électricité

Les tarifs réglementés de l'électricité pour les particuliers augmenteront de 2,5% à partir du 1er novembre, conséquence de l'application de la nouvelle formule de calcul et d'un rattrapage sur les tarifs appliqués en 2012 et 2013.

Cette mesure avait été annoncée par Manuel Valls, à la suite de l'annulation de la hausse de 5% décidée par Ségolène Royal.

Hausse du prix du gaz

La facture de gaz va quant à elle augmenter de 2,3% hors taxe. Près de sept millions de foyers sont concernés. 

Il s'agira de la deuxième augmentation consécutive après celle de 3,9% en moyenne le 1er octobre. Un mouvement classique dans la mesure où l'on entre dans la période à laquelle les consommateurs rallument leur chaudière.

Début de la trêve hivernale

Cette trêve, obtenue par l'Abbé Pierre après l'hiver 1954, démarre chaque année le 1er novembre mais débute véritablement la veille au soir, les expulsions étant interdites entre 21 heures et 6 heures. Elle interdit jusqu'au 31 mars toute expulsion de locataires, même si le propriétaire a entamé une procédure judiciaire. 

Droits d'information des salariés en cas de cession de leur entreprise

Si une partie de la loi Hamon sur l'économie sociale et solidaire pourrait être détricotée, les salariés de sociétés de moins de 250 personnes bénéficieront d'un nouveau droit. En cas de cession de leur entreprise, les patrons devront les en informer, afin qu'ils puissent formuler une offre de reprise.

Plus de concurrence pour les assurances

La loi relative à Consommation du 17 mars 2014 comprend un volet entier dédié à l’assurance. Les dispositions visent à permettre aux consommateurs de davantage faire jouer la concurrence et debénéficier, in fine, de tarifs moins élevés.

L'ESP obligatoire sur les voitures neuves

Après le système de contrôle de pression des pneus, c'est maintenant au tour de l'ESP d'être rendu obligatoire sur les voitures neuves à partir du 1er novembre prochain. Il s'agit d'un système de correction de trajectoire qui permet d'éviter les dérapages en tous genres.

Permis de conduire

Les jeunes vont pouvoir démarrer la conduite accompagnée dès l'âge de 15 ans. Ils pourront ensuite se présenter à l'examen du permis B à 17 ans et demi.

Source : http://www.rtl.fr/ Photo : Philippe Huguen / AFP

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Espace conso