Publié le 16 Décembre 2011

atelierdanse.jpgLe Centre de Danse du Galion organise pendant la période des vacances scolaires de Noël des ateliers d'initiation et de perfectionnement à la danse hip-hop en compagnie du danseur et chorégraphe Emmanuel Oponga les mardi 20 et jeudi 22 décembre 2011.

Ces sessions s'organisent en deux temps. D'abord de 14h à 15h30 où Emmanuel Oponga propose aux jeunes de 8 à 12 ans de découvrir les bases de la danse hip-hop. Les amateurs et débutants sont les bienvenus. Ensuite de 15h30 à 17h30 les danseurs plus avertis et âgés de plus de 13 ans pourront se perfectionner pendant deux heures.

L'entrée est libre pour les danseurs inscrits au Centre de Danse du Galion. Pour les autres personnes, la cotisation annuelle (de 8 à 20 euros) est demandée. Elle donne accès aux activités du Centre de Danse du Galion (situé Galerie Surcouf)  jusqu'en juin 2012. Renseignements et réservations pour les groupes au 01 48 68 80 65.  

Photo : Homard Payette

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 16 Décembre 2011

Medaille.JPGDe janvier 1943 à fin septembre 1944, Maurice Pouget et son épouse Elvire, née Brabant, tous deux employés communaux d'Aulnay-sous-Bois, ont sauvé en l'accueillant dans leur logement de fonction de la mairie et en lui donnant leur nom, Françoise Mandelbaum, alors âgée de 8 ans.

Durant ces 21 mois, Maurice et Elvire Pouget, résistants de la première heure, ont réussi à cacher la véritable identité de la petite fille, la sauvant ainsi de la barbarie nazie, et lui ont permis de continuer une vie quasi-normale en l'inscrivant à l'école et en l'amenant chaque semaine voir sa mère cachée à Paris, au péril de leurs vies.

N'ayant jamais voulu être remerciés ni honorés pour leurs actions, qui leur semblaient naturelles, Maurice et Elvire Pouget ont toujours refusé les décorations. En 2008, Françoise Mandelbaum a néanmoins, avec l'accord et la participation de leur neveu André Brabant, déposé un dossier en leur nom au Comité français de Yad Vashem.

Dimanche 18 décembre, à 11h, en l'Hôtel de Ville d'Aulnay-sous-Bois, en présence de Gérard Ségura, maire d'Aulnay-sous-Bois et Conseiller général de Seine-Saint-Denis, Yaron Gamburg, porte-parole de l'Ambassade d'Israël en France et Pierre Osowiechi, Vice-Président du Comité français pour Yad Vashem, remettront à titre posthume la médaille de Justes parmi les Nations à Elvire et Maurice Pouget, représentés par André Brabant, neveu d'Elvire Pouget, née Brabant pour avoir sauvé l'enfant Françoise Mandelbaum de la barbarie nazie.

Près de 23 500 Justes ont été recensés dans le monde, dont 3 328 en France. Les noms de Maurice et Elvire Pouget seront inscrits sur le mur d'honneur du jardin des "Justes parmi les Nations" de Yad Vashem à Jérusalem ainsi que dans l'Allée des Justes, sur un des murs extérieurs du Mémorial de la Shoah à Paris. Gérard Ségura proposera également d'honorer leur mémoire en donnant leur nom à l'une des salles de l'Hôtel de Ville.

Source : aulnay-sous-bois.fr

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Fêtes et Cérémonies

Publié le 16 Décembre 2011

PSAEntranceLe groupe PSA ne dévoilera officiellement que mardi, lors d'un comité central d'entreprise extraordinaire, la répartition selon les sites des 1 900 postes supprimés en France. En outre, 800 intérimaires seront remerciés d'ici à la fin de 2011 et 2 400 emplois supprimés chez les prestataires extérieurs. Dans l'usine d'Aulnay-sous-Bois 140 postes sont concernés. 56 seront supprimés dans le domaine de la recherche-développement. A ce rythme et à force d'en parler l'usine finira-t-elle par fermer ?

C'était le dernier à prendre la parole au micro, face à la foule rassemblée hier après-midi devant l'usine PSA Peugeot-Citroën d'Aulnay. Avant lui, les syndicalistes CGT et SUD ont donné de la voix. Daniel Vernet, 56 ans, "simple salarié" a décidé de faire court. "Je suis là depuis 1978 !" clame-t-il fièrement. Puis il tend à bout de bras un graphique représentant l'évolution des effectifs au sein des ateliers d'Aulnay depuis 2002. Même de loin, on n'a aucun mal à le constater : la courbe plonge. "On est passé de 6 000 employés à 3 000 aujourd'hui. Si on continue à ce rythme, il ne restera plus que 2 000 personnes dans deux ans. C'est la mort de l'usine !"

Le nom du PDG sifflé

citroenC3Les chiffres égrenés quelques minutes avant par Jean-Pierre Mercier, délégué central CGT, n'ont étonné personne ici, parmi les quelques centaines d'employés qui ont participé au rassemblement. Dans le cadre du plan d'économies engagé par le groupe automobile en 2012, Aulnay - qui ne produit que la Citroën C3 - perdra donc 200 postes, dont 140 à la production.

Cette année, l'usine a déjà vu partir près de 200 employés dans le cadre de mutations pour réduire un "sureffectif" lié à la disparation de l'équipe de nuit en 2010. "C'est une véritable hémorragie, s'époumone Jean-Pierre Mercier. C'est bien l'application d'un plan de fermeture qui est en train de se mettre en place !" Abdellah, 32 ans, dont onze passés sur la ligne de montage, hausse les épaules : "ça va finir par fermer, c'est sûr ! Ils nous mènent en bateau depuis des années ..."

Le sentiment de défiance est unanime. Quand un syndicaliste évoque le nom du PDG, Philippe Varin, les sifflets fusent : "Escroc, menteur !" La députée communiste Marie-George Buffet, qui s'est mêlée aux manifestants, estime que les décisions du constructeur "n'ont aucune justification" au regard de sa situation financière. "Il faudra se mobiliser jusqu'au bout", lance Mohamed Khenniche, délégué SUD, qui évoque la lettre ouverte envoyée par l'ensemble des syndicats d'Aulnay au président de la République, "pour qu'Aulnay continue à produire des véhicules made in France, comme le veut Sarkozy!"

Le courrier formule à nouveau la demande d'une réunion tripartite Etat-PSA-Syndicats, pour garantir le maintien des emplois jusqu'en 2016, date prévue pour la fin de production de la C3. "Cette lettre, c'est le départ de la mobilisation, assure Philippe Julien, de la CGT. S'il ne nous renvoie pas de courrier, on ira chercher la réponse nous-mêmes, avec le nombre qu'il faudra.

Autre l'article du Parisien, vous pouvez trouver un long dossier consacré à ce sujet sur le site du Monde en cliquant ici.

Source : Gwenael Bourdon, Le Parisien du vendredi 16 décembre 2011

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Emploi

Publié le 16 Décembre 2011

97EVASION.jpg

Attention Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs cette fois-ci ça ne plaisante plus ! En effet, la discothèque 97 Evasion propose ce vendredi 16 décembre à partir de 22h30 une soirée de folie ! Ambiance "Laisser Rouler" garantie pour danser jusqu'au bout de la nuit ! DJ Arnaud et ses amis d'Aulnay pourraient faire une apparition vers minuit mais c'est pas sûr ! Au cas où ils feraient faux bond vous pourrez vous consoler avantageusement avec un buffet gratuit et une dégustation de jambon péyi !

Pour rappel, le club-discothèque 97 Evasion est situé au centre commercial Le Galion et offre dans le cadre de sa nouvelle formule l'entrée gratuite pour tous toute la nuit chaque vendredi. Parking gratuit et surveillé. Renseignements au 01 48 69 44 59 / 06 17 78 61 16.

Source photo : www.97evasion.com

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Fêtes et Cérémonies

Publié le 15 Décembre 2011

frankcannarozzo.jpgFrank Cannarozzo, conseiller municipal UMP d'Aulnay-sous-Bois, nous a adressé un communiqué de presse où il livre ses impressions suite à la réunion publique consacrée au projet Croix-Blanche qui s'est tenue le 13 décembre 2011. S'il salue, d'une certaine façon, le changement de cap de Gérard Ségura quant à sa manière de conduire sa politique d'urbanisme en matière de concertation, il déplore que d'autres quartiers, notamment la cité Arc en ciel ou la rue Fernand Herbaut n'ait pas pu bénéficier d'un traitement similaire.

Il persiste à penser que la municipalité actuellement en place n'a pas encore élaboré de projet de ville cohérent et procède encore par à-coups en fonction d'opportunité foncières, ce qui n'est d'ailleurs pas sans conséquence sur les finances aulnaysiennes de son point de vue. Pour étayer son hypothèse, il rappelle les modifications successives du plan local d'urbanisme qui instaurent une instabilité juridique peu compatible avec un climat de confiance.

Expliquant enfin que construire la ville de demain ne doit pas se faire en opposant les quartiers et les populations mais en offrant à chacun un cadre de vie satisfaisant, il souhaite que dorénavant tous les projets d'urbanisme futurs s'inspirent du processus actuellement en cours avec l'association de Défense du Quartier de la Croix-Blanche et soient désormais l'objet d'une véritable co-élaboration entre élus et habitants.

Vous pouvez lire l'intégralité de ce communiqué en cliquant ici.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Urbanisme

Publié le 15 Décembre 2011

S1I19Avant la soirée du 13 décembre, pendant laquelle habitants et élus ont tenté de repartir sur des bases nouvelles de concertation à propos de l'élaboration du projet immobilier qui doit prendre forme sur le terrain de l'ancien centre des impôts situé avenue de la Croix-Blanche, la rédaction d'Aulnaylibre ! n'avait jamais entendu parlé de l'architecte Philippe Vignaud.

Venu sans plan, ce dernier a tout de même pris la parole quelques instants et, évoquant en introduction Aulnay-sous-Bois, a parlé d'une ville de 100 000 habitants. Ce chiffre, semble-t-il tabou, a eu le don de déclencher une réaction plutôt hostile de la salle, sans doute convaincue que ce seuil franchi signifierait nécessairement un cadre et des conditions de vie dégradés.

Depuis, quelques recherches sur le web ont parlé (ici ou ) et Philippe Vignaud, qui n'a visiblement pas fait grande impression parmi les riverains présents à Chanteloup mardi soir, a réussi l'exploit d'éveiller des doutes au sein même du bureau de l'Association de Défense de la Croix-Blanche et des environs, principale locomotive du processus de co-élaboration en cours. D'après nos informations ces mauvaises ondes seraient parvenues jusqu'à l'architecte qui a, semble-t-il, décidé de se retirer du projet. Ce retrait s'il se confirmait signifierait un départ à partir de zéro. Tout resterait donc à inventer...

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Urbanisme

Publié le 15 Décembre 2011

algecoRésumons les choses simplement. Forts d'une pétition de deux cent signatures, les parents d'élèves de la liste FCPE de l'école maternelle du Bourg, élue à une large majorité, écrivent au préfet de Seine-Saint-Denis pour l'alerter des dangers que courent les enfants scolarisés dans des préfabriqués délabrés suite à l'allongement de la durée des travaux de dépollution de l'ancienne usine d'amiante.

Interpellé de la même manière sur ce sujet, le maire Gérard Ségura semble faire la sourde oreille. Qu'à cela ne tienne, une petite quinzaine de ces mêmes parents d'élèves organisent un concert improvisé de casseroles un soir de conseil municipal afin d'engager le dialogue et rompre ce silence embarrassant. Sans plus de succès.  

Etrangement, en parallèle, un autre groupe de parents d'élèves de la même école, dont la légitimité n'est pas en cause puisqu'ils sont eux-mêmes élus bien que moins largement, organise sa propre action en recevant cette fois-ci un traitement bienveillant de ce même Gérard Ségura qui écrit de son côté au sous-préfet et programme une visite aujourd'hui des préfabriqués sans prévenir la liste FCPE mentionnée dans le paragraphe ci-dessus (voir le communiqué ici). Monsieur Ségura serait-il atteint du syndrome Docteur Jekyll et Mister Hyde ?

Plus sérieusement, comment peut-on en arriver là sur une question aussi vitale que celle de la sécurité des enfants qui est l'affaire de tous  ? Le maire d'une ville n'est-il pas censé savoir prendre de la hauteur pour rassembler au delà de ce qui pourrait  a priori diviser les parents ou les habitants ? N'est-ce pas son devoir premier lorsqu'une situation potentiellement conflictuelle se présente de calmer le jeu plutôt que de souffler sur les braises ? Ainsi, de ce point de vue, n'aurait-il pas été plus judicieux de mettre simplement tous les parents d'élèves, quelle que soit "l'étiquette", autour d'une table pour poser clairement et sereinement les problèmes et envisager ensemble des solutions expliquées et acceptées de tous plutôt que de jouer la carte de la division ?

chantier-250x187Franchement, de quoi le maire peut-il avoir peur ? Que la gestion pénible de cette fin de chantier de dépollution ne perce dans les médias ? Cette crainte est en soi un non sens. Quoi qu'on en dise, Gérard Ségura et son équipe ont parfaitement tenu leurs engagements sur cette question. Les bâtiments ont été démolis sous bulle étanche en toute transparence et dans des conditions de sécurité maximale.

Tout au plus peut-on reprocher aux élus de ne pas avoir mesuré dans quoi ils s'embarquaient. Mais avaient-ils toutes les clés en main pour clore cet épineux dossier dans des conditions optimum ? Entre la mauvaise foi du CMMP qui n'a jamais facilité les choses, l'imbroglio judiciaire long et incertain, l'étendue de la pollution des sols, l'absence de financements, rien n'aura été simple dans cette histoire. Mais, au moins, l'exécutif municipal aura-t-il eu le courage de prendre ses responsabilités et d'agir face à ce scandale sanitaire.  De ce point de vue, personne ne pourra le blâmer d'inertie.  

C'est pourquoi, dans ces conditions, "l'affaire des Algeco" de l'école maternelle du Bourg, où des parents d'élèves et des enseignants demandent simplement pour les enfants des conditions de scolarité décentes parait surréaliste compte-tenu des difficultés rencontrées pendant tout le déroulement du chantier. Il incombait à la municipalité, qui a déjà englouti près de 15 millions d'euros depuis le début de la dépollution, d'apporter des solutions concrètes et visibles pour rassurer tout le monde. Quel qu'en soit le prix. Changer ou louer de nouveaux Algeco à installer pendant les vacances scolaires ou même utiliser les locaux vacants d'une autre école, il y avait forcement une porte de sortie par le haut qui aurait évité cette mascarade inacceptable qui consiste à écouter une liste de parents d'élèves et pas l'autre.

A vouloir se lancer dans un incompréhensible double jeu, Gérard Ségura pourrait finir par perdre en crédibilité et voir cette fin de chantier se retourner contre lui...

 

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Amiante

Publié le 15 Décembre 2011

tunnel.JPG

Pour les uns ce sera 2012. Pour les autres 2014. Pour certains c'est trouver un logement, un emploi, comment payer les factures, élever sa famille ou sans doute bien d'autres choses encore. Mais, d'une certaine façon, tout le monde à sa manière marche dans un tunnel... En espérant trouver la sortie...

 

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Humeur

Publié le 15 Décembre 2011

reunioncroixblanche.JPG

Plus de deux cent personnes se sont rassemblées le mercredi 13 décembre au soir à la salle Chanteloup pour assister à la réunion publique consacrée au devenir du terrain de l'ancien centre des impôts, situé avenue de la Croix-Blanche. Contrairement à la rencontre du mois de juin dernier, la municipalité n'avait cette fois-ci rien à présenter. En effet, l'architecte Philippe Vignaud, semble-t-il pressenti comme devant co-élaboré le futur projet immobilier, est venu les mains vides. Sans croquis, esquisses ou ébauches,  simplement pour humer l'air et l'ambiance du quartier probablement.

Alors à quoi servait donc cette réunion sans doute organisée sous la pression populaire, forte il est  vrai d'une pétition de plus de 1 200 signatures ? Et bien à repartir sur de nouvelles bases de concertation. Pour oublier le climat chaotique de la rencontre précédente et poser clairement les problèmes sur la table en toute transparence. Ils sont de nature diverse : soucis d'assainissement liés à la nouvelle construction, carence des équipements scolaires dans le secteur, la question des parkings et du stationnement, la nécessité ou non d'effectuer une modification du plan local d'urbanisme pour changer le zonage (actuellement UG c'est-à-dire pavillonnaire) de la parcelle de terrain concernée, équilibre financier de l'opération, sans oublier la préservation des arbres.

Après une introduction effectuée par les membres du bureau de l'Association de Défense du Quartier de la Croix Blanche et de ses environs pour rappeler le déroulement des événements passés, le maire Gérard Ségura s'est ensuite laissé aller à un discours que nous vous invitons à écouter attentivement. Installez-vous dans votre fauteuil et regardez cette vidéo ci-dessous filmée au milieu du public comme si vous y étiez...

Dans une seconde partie nous reviendrons sur la mutation impressionnante du maire de la ville quant à la manière de mener sa politique d'urbanisme et sur la suite de cette soirée...  

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Démocratie de proximité

Publié le 15 Décembre 2011

cirquevietnam.jpg

Le dimanche 18 décembre à 16h, l'Espace Jacques Prévert accueillera un spectacle simple et généreux comme un sourire, empreint d'une sérénité communicative, destiné à tous : le nouveau cirque du Vietnam Lang Tôi - Mon Village.

A travers un fil ininterrompu de tableaux vivants, artistes et musiciens vous entraîneront au coeur de leur culture populaire en croisant les langages du cirque, du théâtre, de la musique et de la danse. Une soirée où l'ingénieuse virtuosité des contorsionnistes, acrobates et jongleurs rivalise avec une esthétique magique. Le bambou, matière essentielle de la culture locale, est omniprésent, les longues tiges servent de base à d'étonnantes acrobaties, et tissent un lien subtil entre les scènes : ils sont forêt ou rivière, instruments de percussion ou agrès et construisent les espaces scéniques de leur présence majestueuse.

Réservations au 01 48 66 49 90. Plein tarif : 22 euros, tarif réduit : 19 euros, tarif adhérent: 16 euros, tarif moins de 25 ans : 10 euros. Amateurs inconditionnels de cirque, optez pour le Pass 3 spectacles : Lang Tôi -Mon Village, le Grand C et Donka à 39 euros

Source : programme Espace Jacques Prévert Décembre 2011

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 14 Décembre 2011

chantier-250x187Comme chacun sait, le chantier de dépollution de l'ancienne usine d'amiante semble traîner en longueur. Aulnaylibre ! vous livre les derniers éléments d'information à ce sujet et répond à la question : où en sommes-nous vraiment ?

L'experte en charge de rédiger le rapport permettant de déclencher le processus final du chantier de dépollution de l'ancienne usine d'amiante  a obtenu du juge un délai supplémentaire jusqu'au 31 janvier 2012 pour le remettre. Ensuite, une audience en justice est prévue courant février 2012 pour  un jugement attendu au printemps.

Les travaux de désamiantage devraient alors durer entre 3 et 5 mois. Dans ces conditions, la rentrée dans les locaux originels de l'école du Bourg en septembre 2012 est possible, bien que des événements imprévus soient toujours possibles. Par exemple, les études de dépollution du sol censées avoir été  communiquées au Collectif des Victimes et riverains du CMMP en novembre dernier n'ont toujours pas été délivrées.

Pour résumer la situation dans l'expertise :

Dans tous les cas de figure, la pollution en sous-sol restera, le Code de l’Environnement n’obligeant plus à dépolluer totalement les friches industrielles.

       La première solution examinée, qui ne sera certainement pas retenue en raison de son coût, consiste uniquement à retirer environ 40 cm de terre de surface et de ne retirer en profondeur uniquement que les taches d’hydrocarbures, ainsi que de surveiller la nappe phréatique.

        La deuxième solution, qui semble être celle retenue par DeltaVille et la mairie ne prévoit aucun enlèvement de terre ni même, peut-être, de dalles de béton. Un recouvrement du sol par un écran type géotextile réputé étanche (sans que ne soit expliquée sa composition) serait effectué. Enfin, les taches d’hydrocarbures seraient enlevées et la nappe phréatique ferait l'objet d'une surveillance particulière.

Concernant le recensement des victimes passées, présentes et à venir, l’étude de faisabilité sous l’égide de l’Agence Régionale de la Santé, est en cours. La réunion de conclusions devrait se tenir courant février 2012.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Amiante

Publié le 14 Décembre 2011

C'était ce matin à la gare d'Aulnay-sous-Bois au moment du changement des affiches. Quelques secondes pour capturer ces instants furtifs qui annoncent le concert de Sefyu à l'Olympia le 12 avril 2012 exactement. Sorte de triptyque photographique : avant, pendant, après... Comme un passage de témoin anonyme de l'inconnu invisible qui reste dans l'ombre pour mieux mettre la vedette en lumières...

avant.JPG

pendantapres 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Culture

Publié le 14 Décembre 2011

Vous trouverez ci-après un communiqué du collectif des riverains de la rue des Saules répondant au raid solitaire d'une association politique sur leur quartier. Il réaffirme la volonté des habitants à préserver leur cadre de vie sans avoir à subir les manoeuvres et tentatives de récupération politicienne orchestrées par un parti peu scrupuleux en la matière au moment où s'approchent les échéances électorales.

ruedessaules  

RUE DES SAULES,

OU EN SOMMES-NOUS VRAIMENT ?

 

Depuis octobre 2008, le collectif des riverains de la rue des Saules s'est farouchement opposé à un projet immobilier prévoyant la construction de plusieurs immeubles en plein milieu de notre zone pavillonnaire. Avec succès, puisque le projet a été annulé par la mairie. Fort du soutien de l'ensemble des riverains et suite à une démarche de concertation partagée, nous avons proposé un projet alternatif de pavillons à la mairie. Nous avons reçu le soutien de l'adjoint à l'urbanisme qui a salué notre initiative citoyenne sans précédent.

Compte-tenu des nombreux bouleversements survenus au sein de l'équipe municipale, plusieurs projets ont été gelés comme la rue Riquet et la rue des Saules. Il y a de cela moins de deux semaines, la mairie a manifesté le souhait de travailler à nouveau sur notre projet. Elle a ainsi contacté divers représentants du collectif d'habitants pour fixer un rendez-vous courant décembre et initier une démarche de concertation.

Alors, quelle surprise de recevoir dans nos boîtes aux lettres un tract d'une association politique s'intéressant soudainement à la rue des Saules après l'avoir ignorée ces trois dernières années !  Y aurait-il un lien avec les échéances électorales à venir ? Sinon d'où viendrait cette soudaine vocation à défendre "notre" quartier. ?

Attention !!!

Ne vous laissez pas duper par ces manœuvres politiciennes !!!

Notre collectif de riverains de la rue des Saules s'est toujours refusé à la moindre récupération politique. Nous avons toujours agi en totale transparence avec les habitants pour la défense de notre quartier pavillonnaire et nous continuerons de la même manière avec votre soutien.

Nous aurons besoin de toutes et de tous !

 

Le collectif des riverains de la rue des Saules

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 14 Décembre 2011

inondation1.JPG

Lundi dernier, lors du conseil de quartier Vieux-Pays-Roseraie-Bourg où, contrairement à ce qu'écrit Frank Cannarozzo sur son blog (ici) tous les délégués n'ont pas vendu leur âme au PS et à Gérard Ségura, nous avons eu droit à une présentation "spécial inondation" concoctée par un riverain du secteur. Ce dernier fait face à la rue du Clos d'Arçon, légèrement en pente, ce qui provoque, lors des épisodes intenses de pluie, de fréquentes infiltrations d'eau dans son pavillon situé rue du Sausset.

inondation2.JPG

Au delà de l'aspect humoristique des commentaires figurant sur les images inclues dans le dossier préparé par cet aulnaysien, cette situation pose un certain nombre de vraies questions. Les nappes phréatiques étant situées à des profondeurs limitées dans la ville, la densification urbaine se voyant encouragée notamment dans la zone pavillonnaire par la division des parcelles de terrain constructible, le tout allié à des voiries rendues imperméables et des systèmes d'absorption d'eau inadaptés ou inopérants, tous ces facteurs s'accumulant posent un véritable problème de fond quant à la gestion des risques liés aux inondations à Aulnay-sous-Bois.

inondation3.JPG

Les images spectaculaires que vous voyez ici témoignent de la rapidité du phénomène et de la montée des eaux en l'espace de quelques minutes. Alors, que se passerait-il si ces épisodes pluvieux étaient plus violents, plus fréquents et davantage rapprochés dans le temps ? Faut-il mettre la tête dans l'eau façon autruche en attendant la catastrophe ? Peut-être que monsieur Morel, l'adjoint en charge de l'espace public, a-t-il des réponses à ces questions ? A voir son inefficacité, malgré des relances répétées, à régler la situation rue du Clos d'Arçon on est en droit d'en douter sérieusement...

inondationlast.JPG

 

Vous trouverez ci-dessous d'autres clichés.

 

inondation4.JPG

 inondation5.JPG

inondation6.JPG

inondation7.JPG

inondation8.JPG

inondation9.JPG

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 14 Décembre 2011

Mariejeannequeruel.jpgHier soir, Marie-Jeanne Queruel, actuelle 3ème adjointe à la mairie d'Aulnay-sous-Bois en charge du patrimoine bâti communal et de la logistique événementielle, a été officiellement investie pour représenter les couleurs du Front de Gauche aux législatives de juin 2012. La rédaction d'Aulnaylibre ! a échangé quelques mots en sa compagnie pendant la réunion publique consacrée au projet Croix-Blanche.

Très souriante mais lucide sur ses chances limitées d'accéder à la députation, elle compte néanmoins porter les valeurs de son parti pour peser tant que possible sur les débats, suivant ainsi d'une certaine façon la logique initiée par Miguel Hernandez lors des cantonales nord de mars dernier.

Il s'agira, sans doute, pour la candidate de faire au moins aussi bien qu'en 2007 où au premier tour des législatives Xavier Toulgoat avait obtenu 838 voix soit 3,02 % des suffrages.

 Marie-Jeanne Queruel rejoint donc Hervé Suaudeau dans la course, conformément à nos prévisions...

Source photo : aulnay-sous-bois.fr

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #En route vers 2012 !

Publié le 14 Décembre 2011

noelecoleau.jpgLe week-end du 17 et 18 décembre, de 15h à 18h, la Maison de l'Environnement d'Aulnay-sous-Bois propose des activités Eco-l'eau autour des fêtes de Noël. Une manière de sensibiliser toute la famille à la question environnementale tout en s'amusant. Vous trouverez ci-dessous l'intégralité du programme. Pour mémoire la Maison de l'Environnement est situé Allée Circulaire dans le Parc Faure. Le numéro de téléphone est 01 48 79 62 75

 

Les animations du week-end

  • Samedi 17 décembre

15h30 Atelier créatif 1: Fabriquons des couronnes de Noël !

Cet atelier permettra de découvrir les traditions liées à cet objet décoratif et d’en fabriquer soi-même à partir de branches de sapin naturel et de décorations diverses. Pensez à apporter de petits objets pour décorer et personnaliser votre couronne à votre guise : boules, petits personnages en bois, rubans…

Un atelier animé en collaboration avec le service des Espaces Verts.
En famille à partir de 8 ans. Pensez à réserver !

Atelier créatif 2 : Fabriquons des décorations de Noël !

Venez réaliser vous-mêmes à partir d’objets divers – sacs plastiques, chutes de tissu, bâtonnets de glace en bois, etc..

- mille et un petits objets décoratifs pour orner votre sapin le soir de Noël. Les petites mains, à partir de 5 ans, sont les bienvenues, aidées des parents et grands-parents !

N’hésitez pas à apporter toutes sortes de matériaux de récupération, en bois, en plastique ou en tissu pour cet atelier créatif !

En famille à partir de 5 ans. Pensez à réserver !

  • Dimanche 18 décembre

15h30 : Atelier cuisine & dégustation "Mignardises de Noël"

L’association Agir Santé vous propose de confectionner des truffes au chocolat (sans beurre pour garder la ligne !) et des florentins aux fruits secs... De quoi régaler toutes les papilles pour les fêtes ! Cet atelier sera suivi d'un goûter de Noël vers 17h.

En famille dès 6 ans - sur réservation

  • de 15h30 à 16h30

Atelier créatif pour les bouts de choux : "Le Noël des tous petits"
Un moment privilégié pour se remplir les oreilles de chansons et d’histoires de Noël tout en participant à la décoration du futur sapin de Noël : pommes de pin revisitées, objets en pâte à sel, collages... Ou comment faire un Noël écolo en réutilisant tissus, papiers et éléments naturels.
En famille de 1 à 5 ans - sur réservation

 

Source : aulnay-sous-bois.fr 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Environnement

Publié le 13 Décembre 2011

city_stade.jpgComme un air de déjà vu. Dans un article paru sur le site du journal le Parisien le 14 août 2006 (ici) voici ce que l'on pouvait lire :

- AULNAY-SOUS-BOIS - AVOIR leur propre terrain de foot et de basket. C'est le vœu des jeunes du Vieux-Pays qui ont remis au maire (NDLR Gérard Gaudron au moment des faits) une pétition de plus de 360 signatures. Las de devoir rendre des comptes aux riverains mécontents de leurs jeux contre les murs, ils demandent que la vaste place Saint-Sulpice accueille un city-stade les jours où il n'y a pas le marché. « Il suffit de poser un grillage et deux panneaux de basket », suggère un père de famille. A Aulnay, où chaque quartier a ses propres installations sportives, le Vieux-Pays a le sentiment d'être sous-équipé. Les signataires attendent une réponse de la mairie qui se fait attendre. Alain Ramadier, adjoint à la jeunesse de la ville, se dit « prêt à y réfléchir avec les intéressés ».

Ordener3Hier soir, soit plus de cinq ans plus tard (!), lors du conseil de quartier Vieux-Pays-Roseraie-Bourg, deux jeunes gens ont remis ce projet de city-stade au goût du jour en en rappelant l'historique et l'absence d'aboutissement. Contrairement à ce qu'avait écrit Le Parisien par erreur à l'époque, l'idée n'est pas d'investir la place située à proximité de la Poste et de l'Eglise Saint-Sulpice mais le parking "des randonneurs" situé à l'angle des rue Camille Pelletan et Ordener. Il suffirait pour cela de rogner sur une dizaine de places de stationnement.

Au cœur de l'été 2006, Alain Ramadier, adjoint à la jeunesse de la ville, se disait prêt à y réfléchir avec les intéressés. L'avantage pour lui en 2011, c'est qu'il n'a plus à se triturer les méninges puisque la majorité municipale a changé de bord entre temps. Le projet tel qu'il a été présenté a suscité un enthousiasme exubérant de la part des délégués de quartier et de l'élu présents hier soir qui ont décidé de le porter en mairie. Il conviendra, bien entendu, d'aller sérieusement concerter les riverains qui habitent à proximité du nouvel aménagement envisagé histoire d'éviter une levée de boucliers genre Square Volpati le moment de la concrétisation venu.

Sans vouloir jouer les diseuses de bonne aventure ou les experts du bonneteau, il y a fort à parier que l'approche des échéances électorales aidant, les jeunes du Vieux-Pays pourraient atteindre leur but et le  city-stade devenir une réalité dans les mois qui viennent...

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 13 Décembre 2011

cocinelle.JPG

Je l'ai croisée dimanche en fin d'après-midi le long de la RN2. Elle s'est arrêtée quelques instants à proximité du chapiteau situé cours Salvador Allende, sans doute intriguée par l'ambiance sonore qui filtrait à travers la toile blanche. Elle ne prenait pas la direction du Vieux-Pays ou des Etangs-Ouest, pas plus que celle du Pôle de Services Administratifs ou de la Police Urbaine. Encore moins celle de la Maison de l'Entreprise et de l'Emploi. Non, la coccinelle de la RN2 se dirigeait tranquillement vers le Parc du Sausset pour passer l'hiver...

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 13 Décembre 2011

perenoel.JPG

Hey ! Salut les Aulnaysiens ! Hier, c'était seulement le lundi 12 décembre mais pourtant dans les boîtes aux lettres c'était déjà Noël ! Ben oui avec la distribution du numéro 143 de l'hebdo d'Aulnay-sous-Bois ! Comme dit ma grand-mère, pour oublier les gaz carboniques de Durban rien ne vaut une bonne bouffée d'Oxygène !

Je sais pas vous mais moi ce numéro 143 je le sens bien. Comme un cadeau du ciel. On va voyager, apprendre, s'amuser, voir de belles photos de nos politiciens locaux en action avant les élections. Et tout ça avec nos impôts ! Que demande le peuple ? En plus, cette fois-ci, il y a même les tribunes où nos élus rivalisent souvent de bons mots quitte à nous donner des maux de tête.

Mais passons, l'ivresse des fêtes de fin d'année approche, et mon exemplaire d'Oxygène n°143 a déjà trouvé sa place au pied du sapin. Nous y reviendrons. En attendant, pour les plus impatients ou les plus courageux c'est selon, vous pouvez le télécharger ici.

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Oxygène

Publié le 13 Décembre 2011

S1I19L'Association de Défense du Quartier de la Croix-Blanche et de ses environs organise ce soir à 20h30 à la salle Chanteloup, située 1 avenue de Nonneville, une réunion de concertation autour du projet d'aménagement du terrain de l'ancien centre des impôts. En juin dernier, la première mouture ( voir les plans ici)  présentée par la municipalité qui prévoyait la réalisation de 45 à 65 logements avait reçu un accueil polaire ( voir le compte-rendu ici). Forte d'une pétition de 1 200 signatures, l'association avait réussi à faire abandonner les scénarios ébauchés initialement par la mairie ( voir article ici).

Depuis, l'association a posé des conditions au nouveau projet  : 30 logements maximum avec des constructions ne dépassant pas 11 mètres de hauteur, accompagnés d'équipements publics, sans oublier des aménagements supplémentaires de places de parking.

Cette soirée s'annonce comme un événement capital dans la manière d'envisager l'urbanisme dans notre ville pour le futur. Sommes-nous sortis d'un schéma de confrontation où les habitants s'opposent systématiquement à tous les projets immobiliers portés par l'exécutif municipal ? Ce dernier est-il prêt à s'engager dans une démarche sincère et transparente de co-élaboration entre élus et habitants permettant de faire évoluer le tissu urbain local en bonne intelligence ? Nous en saurons forcement plus après cette réunion à laquelle nous vous conseillons fortement de participer...

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Démocratie de proximité

Publié le 13 Décembre 2011

Vous trouverez ci-après un article du journal Le Parisien paru dans son édition de ce matin. Il revient sur la journée de mobilisation (hier)  d'une partie des salariés de l'OPH (Office public de l'habitat) et de représentants d'amicales de locataires inquiets des conséquences que pourraient entraîner une fusion avec l'OPH 93 qui gère le parc des logements sociaux au niveau départemental. Les craintes se situent au niveau des emplois d'une part, et des risques d'augmentation des loyers d'autre part. Nous en saurons plus début 2012...

OPH.jpgNon à la fusion. La banderole a été déployée hier matin devant le siège d'Aulnay Habitat. L'office public de l'habitat, qui gère 2 500 logements, a vécu hier une journée mouvementée, au gré de la mobilisation d'une partie de ses salariés et de représentants d'amicales de locataires.

La signature d'un accord en deux temps - d'abord par le syndicat SUD vendredi, puis l'Unsa hier - n'a pas balayé toutes les inquiétudes. L'hypothèse d'un rapprochement entre l'office aulnaysien et son grand frère départemental, l'OPH 93 ( 22 565 logements), est à l'étude depuis le mois de septembre. Et elle suscite bien des craintes. "On ne sait pas si on pourra rester à Aulnay ou s'il faudra aller travailler ailleurs, explique ainsi une salariée. Certains ici travaillent à l'office depuis vingt-cinq ans, ils n'ont pas de permis de conduire, ils ne pourront pas se déplacer."

Au sein des amicales de locataires, on redoute des hausse conséquentes de loyers et de charges : " A Aulnay, les loyers ont toujours été plus bas qu'au sein des autres offices. C'est une dimension sociale qui va disparaitre s'il y a fusion", explique ainsi Michel Bleuze, ancien responsable de l'association de locataires Amiva.

"Aucune décision n'est prise et elle ne le sera qu'après consultation de tout le monde", martèle le maire PS, Gérard Ségura, président du conseil d'administration d'Aulnay Habitat. Il confirme que le scénario fait bien l'objet d'études, sur la "faisabilité d'un rapprochement" et sur la situation financière de l'office aulnaysien.

Nouvelles constructions

Une note présentée en conseil d'administration il y a quelques mois avançait des arguments en faveur d'un rapprochement avec l'OPH 93 : le désengagement financier de l'Etat ou encore la reprise d'une activité de construction "ambitieuse" ( 27 logements sur le point d'être livrés à la cité Arc-en-Ciel, 160 bientôt en construction dans les secteurs du Vélodrome, de Savigny et Balagny). Gérard Ségura affirme que des garanties existent sur le "maintien de tous les emplois, sans perte de salaire". Quant aux loyers, explique l'élu, ils augmenteront "même si l'office reste autonome. Ils sont inférieurs de 18 % à la moyenne des loyers dans les offices publics du département. Je vois mal comment on pourrait continuer à entretenir et construire des logements dans ces conditions."

Les premiers résultats des études en cours devraient être présentés aux administrateurs d'Aulnay Habitat début 2012.

Source article et photo : Gwenael Bourdon, Le Parisien du mardi 13 décembre 2011

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Logement

Publié le 13 Décembre 2011

donoma.jpg

L'Espace Jacques Prévert organise une séance spéciale le jeudi 15 décembre à 20h autour du film événement du dernier Festival de Cannes : Donoma. Tourné avec 150 euros, il fait le tour du monde et enflamme les salles !

Il s'agit d'un film choral d'avant-garde qui accompagne le destin de trois femmes : Analia, enseignante dans une classe de lycée professionnel ; Chris, une jeune photographe n'ayant jamais eu de relation amoureuse et Salma, une adolescente atypique ballotée entre sa soeur malade et ses problématiques d'adolescente. De rencontres en ruptures, avec une énergie incroyable, ce film évoque une société où chacun cherche sa place.

La projection sera suivie d'une rencontre avec l'équipe du film.

Source information et image : Espace Jacques Prévert, programme cinéma de décembre 2011

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 12 Décembre 2011

gareaulnayrerbSix organisations syndicales dont la CGT ont appelé à faire grève le mardi 13 décembre pour protester contre les plans de rigueur mis en place pour faire face à la crise de la dette. Les prévisions RATP sont enfin arrivées (avec beaucoup de retard par rapport aux autres grèves).

Aussi pour la journée du 13 décembre 2011, la RATP prévoit :

RER B : au moins 3 trains sur 4. Sachant que le RER B est déjà en sous capacité suite à une immobilisation de rames en maintenance.

Métro et RER A : trafic quasi normal.

Bus et Tramway : trafic normal.

Bon courage !

Source : http://www.brundevie.com

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 12 Décembre 2011

pistecyclable.jpg

Nous sommes situés rue Jacques Duclos en direction de la Ferme du Vieux-Pays à Aulnay-sous-Bois. Le marquage noir que vous pouvez voir au sol n'est pas une trace de pneu suite à un freinage de dernière minute, mais les restes d'une ancienne piste cyclable. Profitant d'un trottoir suffisamment large pour une circulation douce, les amateurs de vélo bénéficiaient jusqu'à présent de deux à trois cent mètres d'espace "réservés" à leur pratique. Un vrai luxe dans une ville peu ou mal configurée pour la petite reine.

Maintenant, ce n'est plus qu'un lointain souvenir ! Et, une fois de plus, la bicyclette doit faire place à l'automobile. Un comble dans une commune qui prétend réfléchir à une société de l'après-voiture ! Heureusement que Bruno Defait, conseiller municipal à l'Ecologie, l'Environnement, le Développement durable, l'Agenda 21, la Maîtrise des énergies, les Transports, la Circulation, les Déplacements ne lit pas Aulnaylibre ! Sinon, il en deviendrait rose de honte !

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Humeur

Publié le 12 Décembre 2011

logofrontdegauche.jpgUn des représentants locaux du Front de gauche nous annonce l'organisation d'une réunion publique le mardi 13 décembre à 19h à la salle Dumont, près de la gare RER. Plusieurs représentants du Front de Gauche et du Parti Communiste seront présents pour décliner les différentes facettes de leur programme présidentiel. Marie-Georges Buffet, actuelle députée de la 4e circonscription, viendra en voisine. Les habitants d'Aulnay-sous-Bois auront donc l'occasion d'échanger avec ces formations politiques dans l'optique des échéances électorales à venir...

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #En route vers 2012 !