Mounir Bouabdellah l’histoire d’une belle réussite à Aulnay-sous-Bois

Publié le 21 Février 2020

C'est un événement qui prend chaque année un peu plus d'ampleur. La dictée Voltaire, organisée par l'association La Nouvelle Ambition (LNA), propose à ses participants de plancher sur une dictée et un test de logique, le temps d'une après-midi. Une épreuve suivie de plusieurs conférences animées par des personnalités issues de l'immigration. 300 participants sont attendus cette année.

Mounir Bouabdellah l’histoire d’une belle réussite à Aulnay-sous-Bois

Parmi les têtes d'affiche de cette quatrième édition, la journaliste Isabelle Giordano, l'humoriste Waly Dia, l'ancien négociateur du Raid Laurent Combalbert ou encore la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye.

Tous ont répondu à l'appel de Mounir Bouabdellah jeune aulnaysien de 25 ans, bénévole au sein de l'association LNA.

« Nos modèles de réussite, ce sont des footballeurs, jamais des médecins ou des avocats »

Attablé dans un café au pied de la cité de la Rose-des-Vents, où il a passé son enfance, il nous parle volontiers de « l'autocensure » qui l'a longtemps refréné.

« Nos modèles de réussite ce sont des footballeurs, des rappeurs ou des humoristes jamais des médecins, des avocats ou des PDG », détaille-t-il.

Avec la dictée Voltaire, il veut montrer aux jeunes de banlieue que « tout est possible ». A l'image de son parcours. Car avant d'étudier sur les bancs de l'une des écoles de commerce les plus prestigieuses de France — L'EM Lyon Business School — il a connu des années de galère.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article : journal Le Parisien / Source photo : compte Twitter de Mounir Bouabdellah

Rédigé par Aulnaylibre !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article