Dangers du gaz hilarant : le maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza prépare la riposte

Publié le 5 Août 2019

Vous pouvez prendre connaissance ci-dessous d’un article du journal Le Parisien évoquant l’utilisation de plus en plus fréquente de siphons de gaz hilarant. Cette pratique n’est pas sans danger. C’est pourquoi le maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza se mobilise à travers une campagne de prévention (voir ici) qui devrait être suivie d’un arrêté d’interdiction.

Dans chaque rue de la cité de l'Europe, à Aulnay-sous-Bois, au sol, des dizaines, des centaines de siphons à gaz vides. « On en ramasse chaque semaine des sacs entiers. C'est nouveau, depuis quelques mois », jure un agent de la société de nettoyage. Non, le quartier n'a pas été pris d'une envie de chantilly - l'usage premier de ces bonbonnes dédiées aux émulsions - mais est victime d'une mode qui touche de plus en plus de quartiers en France : l'inhalation de protoxyde d'azote, ou « gaz hilarant ».

Dangers du gaz hilarant : le maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza prépare la riposte

La municipalité de Bruno Beschizza a décidé de répliquer, via une campagne de prévention et devrait aussi prendre un arrêté d'interdiction. Et ce, malgré une tendance difficile à cerner car si les effets dangereux du gaz sont médicalement prouvés, il n'est pas interdit à la vente.

Des effets nocifs

Chez les jeunes et les adultes, le procédé est rodé. « On gonfle d'abord un ballon en caoutchouc avec la cartouche, puis on avale l'air du ballon. Et là, c'est le délire pendant une bonne minute », explique, serein, un adolescent d'Aulnay-sous-Bois.

Un délire dangereux « s'il est répétitif », assure Anne Batisse, pharmacienne au Centre d'évaluation et d'information sur la pharmacodépendance (C.E.I.P.) et d'addictovigilance . « C'est un phénomène récurrent, en forte augmentation, qui a démarré il y a quelques années dans les soirées d'étudiants en médecine, lesquels utilisaient un gaz similaire utilisé en temps normal à plus petites doses pour des anesthésies », poursuit-elle.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article et photo : journal Le Parisien

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article