Sécurité renforcée dans les transports en Ile-de-France

Publié le 17 Novembre 2015

Sécurité renforcée dans les transports en Ile-de-France

En patrouille dans les gares, en civil ou l’arme au poing, dans les rames de métro, les bus, les RER… Ils seront partout dans les jours qui arrivent. Un millier de policiers et de militaires en plus va être déployé dans les jours qui viennent sur l’ensemble du réseau de transports en commun francilien. L’annonce sera faite officiellement ce mardi matin lors d’une réunion extraordinaire du conseil d’administration du Stif (syndicat des transports d’Ile-de-France). « C’est tellement angoissant là quand on monte dans le train que je limite mes trajets au minimum obligatoire pour mon travail, souffle Sukha Singh, de La Courneuve. Je regarde à droite, à gauche, je ne vais plus dans les grandes gares où il y a trop de monde… Plus il y a de flics, mieux je vais me sentir. »

Les militaires qui arrivent en renfort dans la région vont notamment être déployés dans les transports, mais aussi relever d’autres policiers de missions en cours pour que ces derniers soient déployés dans les métros, RER et bus. Les militaires présents dans les transports vont ainsi passer de 4 000 effectifs à 5 000. « Nous en attendons encore un millier de plus dans les jours suivants », précise Pierre Serne (EELV), vice-président de la région chargé des transports.

De quoi assurer au mieux la sécurité de « la priorité numéro 1 pour la préfecture de police », puisque ces lieux clos que sont les gares accueillent jusqu’à 15 millions de Franciliens par jour. Désormais, à l’instant T, au minimum 600 agents en uniformes (policiers ou militaires) seront présents dans les gares d’Ile-de-France, avec un déploiement dans les grands centres de correspondance comme Châtelet, La Défense ou encore Auber, mais aussi en banlieue et dans plusieurs gares de grande couronne.

Le Stif, qui se demandait si des mesures urgentes devaient être prises, a eu la confirmation que 45 000 caméras sont déjà installées dans le réseau de transport. « Un chiffre que la préfecture de police assure suffisant, précise Pierre Serne. Aucune demande de mesures urgentes ne nous a été faite. Par la suite nous reverrons peut-être le cheminement dans certaines gares pour faciliter les interventions des forces de l’ordre. Mais il faut garder confiance dans nos transports. »

« De toute façon, l’appréhension a beau être là, il faut bien la surpasser pour aller bosser, tempère Camel Nagara, un plombier qui habite à Noisy-le-Grand. La mesure qui me sécuriserait vraiment, ce serait la fouille de tous les sacs, mais j’ai bien conscience que c’est quasiment impossible à mettre en œuvre. Déjà, voir plus de flics, ça va nous rassurer. »

Source : Le Parisien

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article