Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2015 3 11 /11 /novembre /2015 20:30
Les enjeux des élections régionales 2015 dans le 93

Treize listes ont officiellement été déposées lundi en préfecture de région pour les élections régionales qui auront les 6 et 13 décembre. Chacune comporte 225 candidats, répartis par département. En Seine-Saint-Denis, il y a 29 noms. Le point sur les enjeux du scrutin dans le département, à un peu plus de trois semaines du premier tour.

Des listes connues et d'autres plus originales. Six listes un peu baroques vont tenter de se faire une place au soleil. Parmi elles, notons l'Union des démocrates musulmans français, qui avait tenté sa chance lors des municipales à Bobigny avant de fusionner avec l'UDI et d'obtenir un conseiller municipal. Le parti voulait aussi se lancer aux départementales, toujours à Bobigny, avant de jeter l'éponge. L'ancien candidat UDI aux municipales de Villepinte en 2014, Fabrice Scagni, part sous les couleurs de Nous Citoyens. Pierre Tavares, élu DVG à Epinay-sur-Seine, prend la tête en Seine-Saint-Denis de la liste Aux Urnes Citoyen. Fatou Meite, conseillère municipale sans étiquette à Bondy entre 2008 et 2014, candidate aux législatives puis aux municipales, fait campagne au nom de la liste d'Union Citoyenne. Jade Rozenkranc, du parti Fluo, est membre du parti Pirate, un mouvement qui se bat contre le fichage abusif et pour la transparence de la vie politique. Enfin, François Asselineau est la tête de liste régionale de l'UPR, le parti antieuropéen, dont il est le dirigeant.

L'abstention, la terreur des candidats. C'est la préoccupation première de tous les candidats de la Seine-Saint-Denis : inciter les électeurs à voter. Et on comprend vite pourquoi, puisque le nombre d'élus envoyés à l'assemblée régionale dépend aussi du nombre de votants.

Le département, avec 29 candidats par liste, se situe en troisième position derrière Paris et les Hauts-de-Seine. Mais le nombre d'élus au final sera réduit si l'abstention est forte. Celle-ci était de 63,1 % au 1er tour en 2010 et 59,7 % au second tour. Résultat : la Seine-Saint-Denis n'avait envoyé que 19 élus à la région. Pour une population presque équivalente (1,6 million d'habitants contre 1,55), les Hauts-de-Seine ont 29 élus.

Cumulard, vous avez dit cumulard ? A droite, on aime empiler les mandats. Sur les neuf premiers candidats de la liste LR-UDI-MoDem, Bruno Beschizza et Thiery Meignen sont maires et conseillers départementaux, Brigitte Marsigny, Ludovic Toro et Claude Capillon sont déjà maires et Stéphane Salini est conseiller départemental. Les deux premiers devront forcément quitter un mandat s'ils sont élus. « Personne ne s'intéresse à ces élections, donc il vaut mieux proposer des gens connus », lâche un fin connaisseur à droite. A gauche, seul Stéphane Gatignon est maire de Sevran. L'équipe de Pécresse a aussi reproché à la tête de liste, Claude Bartolone, de conserver son poste de président de l'Assemblée nationale pendant la campagne des régionales.

Le FN en embuscade. Le parti de Marine Le Pen n'a pas d'élu à la région. Mais il compte bien changer la donne. Pour y parvenir, il s'appuie d'abord sur les résultats des Européennes, scrutin qui se rapproche le plus des régionales, notamment dans la participation. Or lors des dernières échéances, en 2014, le FN était arrivé en tête au premier tour dans 60 % des villes du 93. Enfin, le parti d'extrême droite mise sur le département puisque Marine Le Pen fera son meeting national d'entre deux tours sur le territoire.

Kachouri qui pleure, Marsigny qui rit. Le constraste avec les précédentes élections régionales, en 2010, est saisissant. Abdelhak Kachouri, qui était tête de liste PS dans le département, l'emportait alors largement, décrochant une vice-présidence au passage. Cinq ans plus tard, c'est la douche froide. En 5e position sur la liste cet été, il a dû céder sa place, en octobre, à Stéphane Gatignon, maire de Sevran en rupture avec EELV, au nom des accords PS et UDE, le nouveau parti écologique. Une nouvelle qu'il a apprise sur Twitter... Vexé, il a préféré se retirer de la liste. A l'inverse, Brigitte Marsigny, maire LR de Noisy-le-Grand, a vu sa côte exploser grâce à sa victoire aux élections partielles de septembre dernier. Voulant profiter de ce dynamisme, la fédération LR l'a donc propulsée en deuxième position.

Source : Le Parisien

Partager cet article

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans En route vers 2015 !
commenter cet article

commentaires

RV 11/11/2015 22:30

Les partis politiques qui se partagent le gâteau de la Seine-Saint-Denis, càd PS et UMP/LR ainsi que leurs habituels alliés de circonstance, ont des préoccupations démocratiques à géométrie variable...

"Résultat : la Seine-Saint-Denis n'avait envoyé que 19 élus à la région. Pour une population presque équivalente (1,6 million d'habitants contre 1,55), les Hauts-de-Seine ont 29 élus."

Un certain parti a bénéficié de près de 6.5 millions de suffrages lors de la dernière Présidentielle, et était en tête du 1er tour aux Cantonales dans de nombreuses circonscriptions, mais, par le jeu des magouilles politiciennes pré-électorales, l'absence de proportionnelle dans les instances parlementaires, ces quelque 6.5 millions d'électeurs ne sont représentés par aucun groupe parlementaire; alors qu'un autre parti dont la tête de gondole n'a fédéré que 2% d'électeurs bénéficie d'une représentation à l'Assemblée, et d'une autre au Sénat.
Pourtant, ça n'offusque aucun grand démocrate.

Quant aux enjeux de ces Régionales, comment dire... ce sera PS ou UMP/LR, et pas grand chose ne changera.
Si, peut-être les subventions aux associations qui différeront; avec la droite; les assoc pro-Palestine, de hip-hop etc auront peut-être plus de difficultés à décrocher des crédits...

Présentation

  • : Aulnaylibre !
  • Aulnaylibre !
  • : L'information sur Aulnay-sous-Bois 100% libre et indépendante !
  • Contact

Contactez-nous !

Une info, une photo, une vidéo, une annonce à passer.

N’hésitez pas à nous contacter !

Mail : aulnaylibre@yahoo.fr

Tél : 06.81.95.11.50 / 06.07.86.09.11

Chaîne vidéo : http://www.youtube.com/user/Aulnaylibre/videos

Twitter : https://twitter.com/Aulnaylibre

Facebook : https://www.facebook.com/aulnay.libre?ref=tn_tnmn

Aulnay au fil de l'info

Ride On Time

Señor Météo

Agenda Aulnay-sous-Bois

Wikio

Wikio - Top des blogs - Multithématique