Le trafic du RER B en nette amélioration

Publié le 13 Avril 2015

C'est assez rare pour être souligné : en 2014, la ponctualité s'est améliorée sur neuf lignes de RER et de Transilien. Une tendance positive qui semble se poursuivre sur les premiers mois de 2015. Ce progrès reste pourtant loin d'être suffisant. Car RATP et SNCF partent de loin. Même si elles s'améliorent, aucune des cinq lignes de RER n'atteint encore les objectifs de ponctualité fixés par le Syndicat des transports d'Ile-de-France (Stif) et c'est également le cas de six lignes Transilien sur huit...

Le trafic du RER B en nette amélioration

Le RER B est celui qui réalise les plus gros efforts en gagnant cinq points de régularité (88,1 %). Idem pour la ligne D, deuxième ligne la moins régulière après le RER A. La D progresse de trois points (86,5 %). Une évolution qui s'expliquerait par la « métroïsation » (l'augmentation des trains omnibus) de ces deux lignes, selon Alain Krakovitch, le directeur général de Transilien, mais aussi, dans le cas de la B, par la mise en place d'un centre de commandement unique avec la RATP.

15,2 % de trains en retard sur la ligne A

Le RER A, avec 84,8 % de trains à l'heure, reste la bête noire des voyageurs franciliens. En légère amélioration sur la première moitié de l'année, la ligne la plus empruntée d'Europe a renoué avec ses vieux démons après l'été, cumulant des incidents techniques qui ont une fois de plus mis à mal sa ponctualité, particulièrement sur sa partie ouest -- les branches partant de Nanterre vers Cergy, Poissy et Saint-Germain-en-Laye. La régularité s'est également dégradée sur le RER C (89,6 %), qui pâtit de l'incendie du poste d'aiguillage des Ardoines en juillet. La ligne E reste la plus fiable des RER (94,3 %) malgré un léger recul par rapport à 2013.

Côté Transilien, les lignes H (Paris-Creil) et N (Montparnasse-Dreux-Mantes-la-Jolie-Rambouillet) sont les deux seules à atteindre les objectifs fixés par le Stif. Toutefois, la régularité s'améliore aussi sur les lignes K (Paris-Crépy), P (Paris-Coulommiers-Provins), U (La Défense-La Verrière) et L (Saint-Lazare-Saint-Germain-Saint-Nom-la-Bretèche-Cergy-le-Haut) même si, pour cette dernière, comme pour sa voisine la ligne J (Saint-Lazare-Ermont-Mantes), les résultats restent médiocres. C'est la raison pour laquelle, en 2015, la SNCF va concentrer ses efforts sur ces deux lignes, L et J, ainsi que sur le RER A.

Quant à ce début d'année 2015, le vice-président chargé des transports au conseil régional, Pierre Serne (EELV), note « une nette amélioration, qui était loin d'être gagnée avec les attentats et la mise en place du plan Vigipirate. Il y a eu un léger recul en janvier mais les mois suivants ont été bons, le premier trimestre 2015 est d'ailleurs meilleur que 2014 », souligne l'élu, qui se félicite que « les millions investis pour améliorer la fiabilité portent leurs fruits ».

Une amélioration dont les usagers ne ressentent cependant pas toujours réellement les effets. Encore quelques efforts pour les convaincre !

Source : Le Parisien

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

RW 13/04/2015 09:41

Ponctualité à désirer, saleté et odeurs régulièrement insoutenables (urine, shiteux fumant entre les compartiments, SDF etc), insécurité.

Il y a quelques jours alors que je rentrais du boulot, j'ai réussi à récupérer un marteau brise-vitres rouge sur un jeune qui le dissimulait, mal, sous sa veste; lui et sa bande passaient entre les compartiments en cherchant manifestement à commettre des méfaits. J'ai confié l'outil (arme ?) aux conducteurs après avoir remonté tout le train en plusieurs sauts de puce (j'étais vers l'arrière du train !), malheureusement les caméras ne sont pas toutes en fonction...